Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Lutte contre la criminalité : Récupération des 2 lionceaux volés du jardin d'essai    Ramassage des déchets à Constantine : Des habitants d'El Gammas et de Ali Mendjeli dénoncent    24 heures    Le single de son album posthume depuis hier sur Youtube : Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Exposition de Nawel Harkat à Constantine    Crise politique, élections présidentielles et lutte contre la corruption    Une bien triste leçon égyptienne    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    MC Oran: Chérif El-Ouazzani grince déjà des dents    Gaïd Salah: «L'Algérie ne possède qu'un seul drapeau»    Le temps, premier ennemi du pays    Sidi Saïd est-il atteint du syndrome «Bouteflika» ?    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    Tlemcen: Concertation locale pour le développement du territoire    Groupe médiatique de Haddad: Des journalistes se rassemblent à la maison de la Presse    De l'éthique du personnel politique    TOUT UN CINEMA !    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Louisa Hanoune maintenue en détention    Report du procès au 3 juillet    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Son procès reporté au mois de septembre    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Les journalistes appellent l'Etat à agir    Les Verts à pied d'œuvre au Caire    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le choix de Bouteflika est une nécessité»
SELLAL CHEZ l'UNFA :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 02 - 2019

Le directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, l'ancien ministre Abdelmalek Sellal, multiplie les rencontres avec les principales organisations de masse et de «la famille révolutionnaire», toutes affiliées au pouvoir et toutes, bien entendu, acquises à «la cause» du cinquième mandat. Il s'agit, pour le moment, de rencontres de coordination avec les directions nationales respectives de l'ensemble de ces structures en vue de les déployer sur le terrain.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Après donc la très influente organisation des moudjahidine, l'ONM, la puissante centrale syndicale, l'UGTA, l'organisation des paysans, l'UNPA, c'était au tour de l'organisation nationale des femmes algériennes, l'UNFA dirigée par Nouria Hafsi, de se rendre au quartier général de campagne du candidat Bouteflika, sis au quartier Saïd-Hamdine à Hydra, à Alger, que la direction de campagne a réservé aux organisations et à la société civile. Et comme à chacune de ses sorties, Abdelmalek Sellal profitera de cette occasion pour lancer quelques messages.
En direction des partisans de Bouteflika mais, surtout, de l'opinion. «Nous sommes devant un tournant décisif (…) car le moudjahid Abdelaziz Bouteflika doit poursuivre sa mission pour consolider les institutions et, surtout, pour faire face aux défis économiques», dira d'emblée le directeur de campagne. Des défis qui «ne sont pas du tout faciles aujourd'hui que les revendications et les besoins sont énormes, notamment avec une jeunesse qui s'ouvre sur le monde». Ce disant, Sellal estimera que, pour cela, «le choix de la candidature (de Bouteflika, ndlr) est quasiment une nécessité car, pour améliorer notre situation dans tous les domaines, il fallait un homme comme lui, qui a une si longue expérience dans la conduite des affaires du pays».
Conscient de la difficulté pour le pouvoir de convaincre de sa promotion pour un cinquième mandat pour un candidat-Président sérieusement diminué, Sellal ajoutera immédiatement après : «A son arrivée (Bouteflika) en 1999, il était en très bonne santé. C'était l'Algérie qui était, par contre, malade. Aujourd'hui, l'Algérie n'est plus malade. Elle s'est complètement rétablie et lui, il n'a plus la même santé, il est vrai mais n'empêche, il a accepté de poursuivre sa mission pour accomplir le transfert générationnel car il est le seul à pouvoir le faire.»
En bon directeur de campagne, Sellal ajoutera encore : «Lui, il n'a besoin de rien. Il veut juste accomplir sa mission et son œuvre et, d'ailleurs, son message a été très clair. Immédiatement après la présidentielle et s'il est élu, il organisera la conférence nationale et, à ce sujet, je tiens à rappeler, encore une fois, que toutes les parties, tous les Algériens y seront associés. Elle sera ouverte même pour l'opposition.» Sellal insistera encore une fois sur cette candidature de Bouteflika. «Compte tenu de toutes les données nationales et internationales, c'est l'homme (Bouteflika) qu'il faut.»
Pour Sellal, avec Bouteflika, «l'Algérie est et restera souveraine. C'est ce qui explique la campagne de certains médias étrangers qui savent qu'avec Bouteflika, l'Algérie ne se laissera jamais entraîner sur la voie du libéralisme sauvage. C'est une position qu'il défendait du temps où il était avec son ami, le défunt Président Houari Boumediène.»
Ceci au plan international. Au plan interne, Sellal, comme Nouria Hafsi, admet que, certes, il se trouve des parties qui sont contre cette candidature.
«Nous respectons leurs positions. Mais eux, aussi, doivent respecter les nôtres. L'essentiel est que cela s'exprime dans le calme, de manière pacifique», conclura l'ancien Premier ministre, en allusion aux manifestations hostiles au cinquième mandat, signalées ici et là, depuis quelques jours.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.