Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Le FLN s'entre-déchire    Le FFS se fissure    Les décrets publiés au JO    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Le Snapo tire la sonnette d'alarme !    Des experts mettent en garde    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    Sélection algérienne : Décrassage pour les titulaires, entraînement pour les remplaçants contre la Gambie    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    L'ADE de Chlef rassure : «L'eau du robinet est sans risque pour la santé»    FABB.. Les compétitions gelées jusqu'à l'élection d'un nouveau président    Aymen Mathlouthi, gardien de but de la Tunisie : «On a pris un ascendant sur les Algériens ces dernières années»    Argentine.. L'absence de Lionel Messi au Maroc va coûter cher    Washington reconnaîtra aujourd'hui la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé.. Crime avec préméditation    Alors que Mihoubi est partant.. Abdelkader Bendamèche à la tête de l'Aarc    Accidents de la circulation.. 8 morts et 22 blessés en 24 heures    POUR PARLER DE LA SITUATION DU PAYS : Le SG du RND convoque les cadres de son parti    Mali: plus de 130 civils tués dans l'attaque d'un village peul    MASCARA : 4014 unités de vin saisies à Khalouia    SES LEADERS CHASSES DES MANIFESTATIONS : L'opposition tente de se positionner    LOUISA HANOUNE : Le FLN et le RND accusés d'attitude ‘'vicieuse''    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    Imposante marche des avocats à Alger    Faire sa crème anticellulite maison    L'association El Rahma au chevet des femmes    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    Eliminatoires CAN-U23 : L'EN olympique prend option    70 logements réalisés en 2007 dans la commune de Oued Goucine (Chlef).. Les habitants réclament leur distribution    Pour vol avec violence: Trois malfaiteurs sous les verrous    Les «hommes» du ministre    Evaluée à 4,1% en février.. L'inflation se stabilise    La réunion avec les présidents de Ligues et de sections annulée    Guterres appelle à s'unir contre l'islamophobie    HBO a caché 6 trônes de fer à travers le monde    Toutânkhamon, le roi oublié    Depuis nos plus lointains ancêtres à nos jours    Les recommandations du FMI    Voitures électriques : Tesla baisse encore le prix de la Model 3    Près de 100 morts dans le naufrage d'un bac à Mossoul    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du nouveau pour la rentrée de dimanche prochain
Formation professionnelle
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 02 - 2019

Soumise à une forte pression de la part du secteur économique notamment, la formation professionnelle s'est mise au diapason des exigences et des entreprises et des milliers de demandeurs de formation, a assuré Mohamed Mebarki, hier au forum de la Chaîne I de la Radio nationale.
A l'orée de la rentrée de la deuxième session prévue la semaine prochaine, le ministère de la Formation professionnelle assure avoir mis le paquet, entre autres aspects, en offrant 28 000 nouvelles places pédagogiques et une dizaine de nouvelles spécialités à travers une quarantaine de nouveaux établissements qui font qu'à compter de dimanche prochain, ils seront 1 295 instituts, centres et autres établissements de la formation professionnelle que rejoindront également un millier de nouveaux formateurs et enseignants parmi lesquels certains ont suivi des cursus avec le concours d'établissements français spécialisés dans la formation des formateurs.
De nouveaux investissements consentis pour l'élargissement du nombre de stagiaires et de nouvelles spécialités destinés à répondre à la demande du secteur économique en main-d'œuvre et personnels qualifiés.
L'élargissement de la nomenclature des formations dispensées passées désormais à 480, résulte ainsi d'une mise à jour continue de la palette de spécialités, a assuré Mohamed Mebarki qui a fait état, en guise d'exemple, d'une concertation assortie de rencontres avec des ministères comme cela a été le cas avec ses collègues de l'énergie, d'une part, et de l'industrie, de l'autre, au sujet de la formation des personnels destinés au «projet du siècle», comme il le qualifiera, pour parler de l'usine de phosphate à Tébessa qui devra créer 14 000 emplois dont 3 000 pour le début de son exploitation.
Par ailleurs, Mohamed Mebarki est revenu sur l'instauration du nouveau diplôme, le BEP équivalent au baccalauréat, qui autorise son détenteur à accéder au second cycle de l'enseignement professionnel que sanctionne un BEPS, une sorte de licence professionnelle. Ceci avant d'affirmer que la formation professionnelle s'oriente désormais dans une large mesure vers certaines spécialités en relation avec l'agriculture, le tourisme, les nouvelles technologies, l'audiovisuel et les arts graphiques pour répondre à une forte demande que le secteur de la formation professionnelle ne peut satisfaire malgré tout ce qui a été consenti comme investissements ces dernières années et la spécialisation de certains instituts et centres selon les pôles d'activité dominants dans des régions bien déterminées à travers le pays, comme c'est le cas par exemple à Alger où, eu égard à l'enrichissement du parc hôtelier avec 80 établissements nouveaux et une trentaine d'agences de tourisme, une forte demande dans les métiers de l'hôtellerie fait qu'il y a un décalage entre la demande et l'offre de formation. La levée du gel de certains investissements permettra peut-être de passer outre cette défaillance, une des rares qu'accuse le secteur de la formation professionnelle, selon les propos du ministre.
M. Azedine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.