Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les non-dits de Gaïd Salah
IL NE PARLE PLUS, NI DE PRESIDENTIELLE, NI DE SA SECURISATION
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 03 - 2019

Les non-dits de Gaïd Salah Le vice-ministre de la Défense nationale et chef de l'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, s'est à nouveau exprimé, hier dimanche, sur la situation générale prévalant dans le pays, marquée par l'inédite mobilisation populaire contre la candidature de Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat. Une nouvelle sortie où l'on retiendra en particulier le ton apaisant du patron de l'état-major, mais aussi des non-dits certainement pas innocents.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Gaïd Salah, qui s'exprimait devant les cadres de l'appareil de formation de l'ANP, réunis hier dimanche à l'Ecole nationale préparatoire aux études d'ingéniorat à Rouiba, à Alger, a, cette fois, et contrairement à toutes les précédentes interventions publiques, nombreuses d'ailleurs, de ces derniers jours, complètement éludé le rendez-vous de la présidentielle. Pas un seul mot, pas la moindre allusion à ce rendez-vous que l'Algérie est censée s'apprêter à organiser dans un mois. A une semaine seulement de l'ouverture officielle de la campagne électorale, il est tout de même assez curieux que l'homme fort du MDN fasse cette fois l'impasse sur ce qui était une constante dans tous ses discours : l'engagement de l'armée à «sécuriser totalement l'élection présidentielle». Bien sûr, à ce niveau-là de la responsabilité, il ne s'agit nullement d'une omission. De même, et c'est tout autant important à relever, que Gaïd Salah a cessé «subitement » de lancer des mises en garde contre ce qu'il appelle «les cercles occultes (…) aux desseins macabres». Du moins, dans son intervention d'hier dimanche. En tout cas, il le fait autrement, cette fois, en des termes allusifs. Evoquant l'actualité nationale brûlante de ces derniers jours, à savoir les manifestations populaires et grandioses à travers tout le pays, le chef de l'état-major tenait d'abord à rendre hommage au peuple algérien. «Ce même peuple (…) dont les enfants font montre aujourd'hui, d'un patriotisme sincère et donnent une ultime importance à la préservation de la réputation de leur patrie devant les nations.» Ce qui l'amènera à ajouter qu'«en effet, l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale, s'enorgueillit de son appartenance à ce peuple brave et authentique, et partage avec lui les mêmes valeurs et principes, ainsi que les mêmes fondements nobles et prestigieux de l'identité nationale, et a l'intime conviction et avec grande fierté qu'un peuple avec ces valeurs et ces qualités ne peut que donner naissance à une armée ayant les mêmes principes et les mêmes spécificités. C'est ainsi que se rejoignent toutes les marques d'amour, de respect, de sympathie, et de solidarité entre le peuple et son armée, ainsi que tous les fondements d'une vision unique de l'Algérie.» Cela avant de prévenir, tout de même : «Les motivations d'acquisition des vecteurs d'optimisation d'une vision commune de la patrie existent, et sont le fruit de la vision partagée de l'histoire, du présent et des perspectives marquées par l'effervescence, les événements et les mutations précipitées et préméditées.» Par «mutations précipitées et préméditées», le chef de l'état-major fait certainement allusion au «printemps arabe». Notamment lorsqu'il précisera encore : «J'ai l'intime conviction que le peuple algérien authentique et consciencieux qui a prouvé, toujours et en toutes circonstances, qu'il est un peuple à principes, a su et saura préserver sa patrie, l'Algérie et l'Armée nationale populaire sont certainement chanceuses d'avoir ce peuple.» Le discours de Gaïd Salah, ce dimanche, exceptionnellement «conciliant», du moins débarrassé de la fermeté habituelle chez l'homme, prélude, en fait, à d'importantes décisions attendues, avec le retour, le même jour, de Abdelaziz Bouteflika au pays, après une quinzaine de jours à Genève, pour «des contrôles médicaux périodiques», pour reprendre le communiqué officiel de la présidence.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.