Le général Chentouf a fui via l'aéroport d'Oran    Lutte pour le maintien.. Huit clubs pour trois places en enfer    Al-Sadd.. Bounedjah frappe encore    Fédération algérienne de cyclisme.. Barbari seul candidat à la présidence    Effondrement d'une bâtisse à la Casbah.. Les bouquinistes rendent hommage aux victimes    Msila.. Psychotropes saisis    Grève à l'Université de Sidi Bel Abbès.. Les étudiants passent au vote    Baromètre.. En Baisse : Djamel Ould Abbès    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    La Chine dénonce Washington    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    EL KERMA (ORAN) : Sit-in des élus devant le siège de l'APC    ORAN : 2 éléments de soutien aux terroristes arrêtés    MOUVEMENT PARTIEL DANS LE CORPS DES WALIS : Abdelkader Zoukh limogé    EN MARGE DE SA VISITE A LA 1EER REGION MILITAIRE : Gaid Salah désapprouve le boycott du dialogue    Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    L'opération de révision exceptionnelle des listes s'est achevée hier    «Je n'ai peur d'aucune équipe»    Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Fausses statistiques, vraies subventions    Les frères Kouninef devant le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    Un documentaire en cours de réalisation    Libye: au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Bouira : Les étudiants manifestent en masse    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 72 dollars le baril    Les recettes douanières en légère hausse en 2018    Complément différentiel et montant-revalorisation    Les manifestants soudanais maintiennent la pression    Dur sera le Ramadhan à Boumerdès    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    Cinq morts et sept blessés dans une collision    Décès d'un supporter    "C'est une épreuve provocatrice et humiliante"    La croissance économique de l'Algérie ne suit pas    …sortir…sortir…sortir…    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Le bal des hypocrites    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    La déliquescence de l'Etat    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    La condition féminine en débat    Hommage à Yamina et Malika...    La semaine de la langue espagnole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'armée demeure garante de la sécurité et de la stabilité»
GAID SALAH MET EN GARDE «DES PARTIES AUX DESSEINS MACABRES» ET AFFIRME :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 03 - 2019

L'armée suit de très près les événements qui secouent le pays, notamment les manifestations contestant la candidature de Abdelaziz Bouteflika pour la présidentielle du 18 avril prochain. C'est ce que suggère, à chacune de ses sorties, le patron de l'état-major, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, qui, hier mardi encore, a donné un véritable coup de semonce à l'adresse de « certaines parties qui sont dérangées de voir l'Algérie stable et sûre».
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Quelles sont ces «certaines parties» dont parle le vice-ministre de la Défense nationale ? Ce n'est, en tout cas, pas la première fois que Gaïd Salah en parle, lui qui, il y a quelques mois, accusait ce qu'il désignait par «cercles occultes» de vouloir «mettre l'Algérie à feu et à sang, pour assouvir des ambitions et des intérêts».
Hier mardi donc, et à partir de l'Académie interarmes de Cherchell où il effectuait une visite de travail, le chef de l'état-major de l'ANP a réitéré ses mises en garde : «J'ai toujours été, et à chaque occasion, franc et sincère, tout en assumant de dire la vérité lorsqu'il s'agit de la sécurité et la stabilité du pays. Le fait que l'Algérie ait pu réunir les facteurs de sa stabilité, à travers l'éradication du terrorisme et la mise en échec de ses objectifs, grâce à la résistance résolue dont a fait montre le peuple algérien, à sa tête l'Armée nationale populaire, aux côtés de tous les autres corps de sécurité, a déplu à certaines parties qui sont dérangées de voir l'Algérie stable et sûre, mais veulent la ramener aux douloureuses années de braises, lors desquelles le peuple algérien a vécu toute forme de souffrances et payé un lourd tribu.»
Les marches et manifestations étant, toutes, admirablement pacifiques et à travers tout le pays, Gaïd Salah semble, à l'évidence, faire allusion, dans son propos, à des tentatives de «certaines parties» de faire dévier cet extraordinaire élan populaire. D'autant plus qu'il tenait à préciser que «ce peuple digne, authentique et conscient, qui a vécu ces dures épreuves et subi leurs affres, ne pourra, en aucun cas, mettre en péril sa sécurité et sa quiétude (…) Ce peuple qui a mis en échec le terrorisme et déjoué ses desseins et visées, est celui-là même qui est appelé, aujourd'hui, à savoir comment se comporter face à la situation que traversent son pays et son peuple, et comment s'ériger en rempart contre tout ce qui pourrait exposer l'Algérie à des menaces aux retombées imprévisibles».
Ceci étant, Gaïd Salah ne manquera pas de prévenir, s'agissant du rôle de l'institution militaire, que «nous sommes conscients que cette sécurité et cette stabilité ainsi retrouvées continueront à s'ancrer et s'enraciner, que le peuple algérien continuera à en bénéficier, et que l'Armée nationale populaire demeurera le garant de cet acquis si cher, grâce auquel notre pays a retrouvé sa notoriété».
S'adressant ensuite aux cadres et officiers de l'armée, Gaïd Salah évoquera les dernières évolutions connues par l'institution, dans tous les domaines et des moyens mis à sa disposition. «Tout cela, commentera-t-il, dénote clairement l'importance majeure accordée à l'accomplissement des nobles missions assignées dans le but de préserver la sécurité de notre patrie et sauvegarder son indépendance, sa souveraineté et sa stabilité».
Le chef de l'état-major dira également qu'il en tire une fierté et que cela «nous donne l'espoir en l'avenir tant que le peuple algérien est capable de donner une jeunesse comme vous et comme tous les éléments de l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale.
Des hommes qui connaissent parfaitement les ennemis de leur peuple et leur patrie, qui sont parfaitement conscients de leurs desseins macabres, et de leurs portées et qui sauront, sans doute, préserver leur histoire nationale et valoriser leur Révolution et ses artisans».
Après sa dernière sortie, en 6e Région militaire à Tamanrasset, d'il y a quelques jours, où il s'engageait, à l'occasion, «personnellement», insistait-il, à réunir toutes les conditions pour «sécuriser totalement la prochaine élection présidentielle», Gaïd Salah a préféré, cette fois, à partir de Cherchell, consacrer toute son intervention au seul aspect «de la sécurité et de la stabilité».
Mettant en garde ceux qu'il appelle « les ennemis du peuple, de la patrie (…) aux desseins macabres», le chef de l'état-major et vice-ministre de la Défense nationale n'a, à aucun moment, évoqué la prochaine élection présidentielle, ni trop parlé de Abdelaziz Bouteflika qu'il a cité une seule fois seulement, ce qui est, depuis quelques jours, remarqué chez tous les autres membres du gouvernement. Ce qui confirme, du reste, qu'il s'agit, là, d'une consigne précise.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.