RND : Seddik Chihab accentue la pression sur Ouyahia    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Installation des Commissions de candidatures et de recours    Médaille d'or pour l'Algérien Ameur sur 10 000 m marche    L'Algérien Sahnoune qualifié aux JO-2020    Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Paëlla    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Manchester City-Tottenham acte 3    Masques spécial peaux grasses et sèches    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    LETTRE D'UN HARAGUE CHERCHANT AILLEURS LA DIGNITE    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    En bref…    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    Sonatrach augmente la production de carburants    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le torchon brûle entre Mellal et la FAF
JS Kabylie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 03 - 2019

Les relations entre le président de la JS Kabylie et la Fédération algérienne de football (FAF) se détériorent davantage notamment après le dernier communiqué de l'instance fédérale répondant à Chérif Mellal suite à ses déclarations après le match OM-JSK.
«A la fin de la rencontre ayant opposé, dimanche 15 mars 2019 au stade Imam-Lyès de Médéa, l'Olympique de Médéa à la JS Kabylie (1 à 0), comptant pour la 24e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, le président de la JSK, M. Chérif Mellal, n'a pas trouvé mieux pour justifier la défaite de son équipe que de porter nommément de graves accusations à l'encontre de M. Haddad Omar, premier vice-président de la Fédération algérienne de football (FAF), et de M. Amalou Mokhtar, responsable des désignations au niveau de la Commission fédérale d'arbitrage (CFA). La FAF dénonce encore une fois ce genre d'attitudes qui jette l'anathème sur des responsables, mais qui, également, cultive et entretient la suspicion ainsi que les conflits au sein de la famille du football», a écrit la FAF. Et la JSK n'a pas tardé à réagir à ce communiqué en reprochant à la FAF d'«esquiver et de minimiser les faits» en affirmant que la JSK «ne se laissera pas faire. Elle saisira le TAS et le tribunal civil (…) La FAF a fait dans l'esquive par rapport à ce qui s'est passé avant, durant et après le match qui n'est d'ailleurs pas allé à son terme réglementaire ayant opposé hier à Médéa la JSK à l'O Médéa. Une fuite de responsabilité une nouvelle fois flagrante dans un moment où le football national exige de la personnalité et du courage de ses propres acteurs pour que vive le football, propre et prospère». La FAF, qui rappelle qu'elle «n'a pas cessé d'inviter les dirigeants des différents clubs à davantage de retenue et d'éviter de susciter, sans preuves ni fondements, notamment à travers leurs déclarations, la haine et la violence dont notre football peut aisément s'en passer», invite Chérif Mellal devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) pour jeudi à 11h. «Les images et les faits sont pourtant là, clairs, nets et précis pour prouver de bien d'autres desseins. Des preuves permettant de démasquer une nouvelle fois tous ceux qui manigancent sur le dos de la JSK dont le retour sur la scène ne cesse de leur donner des cauchemars. Preuves à l'appui, la JSK saisira le TAS s'agissant de la FAF et déposera plainte contre le président de l'O Médéa pour tentative de corruption. Il est dans la conscience et du devoir naturel du club le plus titré d'Algérie de ne pas se laisser faire, de ne pas se taire. Ça ne peut plus continuer ainsi. Ça va de l'intérêt du football, de celui du pays aussi», conclut la JSK. Pour rappel, à l'issue de la rencontre OM-JSK, le président Mellal avait déclaré : «c'est un scandale ce qui vient de se passer à Médéa. La JSK est victime d'un arbitrage scandaleux de Boukouassa qui a accordé un penalty imaginaire à l'équipe de Médéa. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi on ne veut pas prendre des sanctions sévères. Aujourd'hui, j'accuse ouvertement deux personnes qui sont responsables de cette mascarade, il s'agit de Rebouh Haddad et Amalou. Ils sont le mal du football algérien» en invitant le président de la FAF «à intervenir et frapper d'une main de fer. Il ne doit pas laisser ces scandales nuire à l'image du football national». Le boss des Canaris est allé plus loin en menaçant même de boycotter la suite du championnat, «si l'arbitre n'est pas radié et que le président de l'OM n'est pas poursuivi en justice».
Ah. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.