GAID SALAH RASSURE : Le rendez-vous électoral sera sécurisé    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Reprise aujourd'hui du procès des anciens responsables    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Fin de la campagne électorale des candidats    SIDI BEL ABBES : Titularisation de 705 contractuels à Télagh    PRESIDENTIELLE : L'équipe de l'ENTV violement agressée à Lyon    ORAN : Arrestation de dealers et saisie de kif et de psychotropes    UGTA: sit-in à Alger en appui à l'élection présidentielle et contre l'ingérence étrangère    Mobilis obtient un accord d'attribution provisoire d'une licence 2G, 3G et 4G au Mali    Coupe d'Algérie de Football : tirage au sort mardi, la succession du CRB ouverte    OGC Nice: Atal absent au moins 4 mois    Examen du projet de la loi de finances sous haute tension    Addis-Abeba rapatrie 840 de ses ressortissants d'Arabie Saoudite    Des anciens de «Boko Haram» achèvent un programme de déradicalisation    Mihoubi renouvelle ses promesses électorales    Le PAD appelle à intensifier la mobilisation    Doncic égale un record de Jordan et Dallas étrille New Orleans    Mellal : "Il nous faut un avant de pointe"    DE MARSEILLE Belmadi déjeune avec les stars du foot africain    "Le pays est comme un avion sans pilote"    Plusieurs communes paralysées à Bordj Bou-Arréridj    Les enseignants du primaire divisés sur la poursuite de la contestation    Mesbah Mohand-Ameziane s'en est allé    ...sortir...    La fonction miroitante de la poésie    Trois films algériens primés au Festival d'Al Qods    Tosca ouvre la saison de la Scala de Milan, dernière «Première» pour Pereira    Gregory Dargent : "Mon travail se veut poétique et non folklorique"    L'élection présidentielle scellera la rupture avec l'ancien système, affirme la presse oranaise    JSK: Rien de grave pour Addadi    MCA - Allati «On est tous responsables !»    On vous le dit    Naciria : Deux personnes tuées par le monoxyde de carbone    Abdelrahmi Bessaha. Economiste, expert international : «La corruption est une force formidable de blocage du progrès économique et social»    Sahara occidental : La Fondation Kennedy félicite Aminatou Haidar pour son prix Nobel alternatif    Deux morts et six blessés dans un carambolage    Bouira: Les prix des viandes, fruits et légumes flambent    A l'exception de quelques wilayas du centre: La grève générale très peu suivie    Tlemcen: Le nouveau port régional de pêche bientôt opérationnel    Automibile : Les enjeux économiques de la nouvelle polémique sur les SUV    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kheïreddine Zetchi fait son bilan
FAF
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 03 - 2019

Invité sur le plateau d'une émission de la télévision publique nationale, le président de la fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, a fait le premier bilan de ses deux premières années à la tête du football national.
Zetchi s'est d'ailleurs félicité des premiers résultats de son bilan, deux années après son élection à la tête de l'instance fédérale, soulignant que le travail entamé nécessitait du temps pour aboutir. «La première année était ponctuée de perturbations et de grandes pressions. Quand une nouvelle équipe arrive au Bureau fédéral, il y a des objections et pressions quand vous vous trouvez sur le terrain. Depuis une année, les choses commencent à «s'améliorer», a-t-il affirmé. Zetchi avait été élu le 20 mars 2017 à la tête de la FAF, en remplacement de Mohamed Raouraoua, qui avait décidé de ne pas briguer un nouveau mandat. «Au début, nous avons choisi de travailler sur trois axes, le premier était de ramener de la stabilité, deuxièmement la capitalisation du travail et enfin la continuité», a-t-il ajouté. Le président de la FAF a qualifié de «très lourd» l'héritage qu'il avait trouvé à propos de la situation générale du football national : «Ce que nous avons hérité est un héritage très lourd pour ce qui est du pourrissement qui était présent dans le football, lors des 20 dernières années. Nous n'avons pas trouvé une bonne situation à notre arrivée, et c'est pour cela que notre travail demande du temps», a-t-il souligné.
«Nous ne sommes pas venus pour régler des comptes»
Poursuivant dans la lecture de son bilan, Zetchi a tenu à préciser que sa décision de diriger la FAF avait pour unique objectif de «donner un plus» au football algérien, et non pas pour «régler des comptes». «Nous sommes venus à la Fédération pour donner un plus au football national avec notre modeste expérience. Et cela gratuitement et par amour du football. Nous ne sommes pas venus pour régler des comptes ou bien pour laisser la situation footballistique se détériorer, ce n'est pas notre but». Zetchi a préféré «aller au bout des choses» pour apporter des solutions aux problèmes du football algérien, au lieu de «travailler la façade» représentée par l'équipe nationale. «Nous avions deux choix : le premier était de travailler sur la façade et ainsi s'occuper de l'équipe nationale qui est la vitrine ou bien de suivre un autre chemin, celui d'aller au bout des choses et de voir réellement les problèmes du football algérien». Avant de conclure : «On n'est pas venus pour plaire, nous sommes venus au football pour essayer avec l'aide de tout l'environnement de trouver une façon pour sortir de la situation catastrophique dans laquelle se trouvait le football.»
«Deux stages au menu des Verts avant la CAN»
La sélection nationale effectuera deux stages de préparation, dont un à l'étranger, en vue de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2019) en Egypte (21 juin - 19 juillet), a affirmé le président FAF. «Le premier regroupement sera effectué à Alger, suivi par un stage à l'étranger dans un pays dont le climat est similaire à celui de l'Egypte. Nous n'avons pas encore tranché sur le lieu exact», a affirmé Zetchi. Les Verts, pour rappel, ont validé leur billet pour la CAN-2019 le 18 novembre dernier, grâce à leur victoire face au Togo à Lomé (4-1). Les joueurs du sélectionneur Djamel Belmadi ont clôturé les qualifications vendredi en faisant match nul à Blida face à la Gambie (1-1). «Il y aura bien évidemment une série de matchs amicaux. Nous avons contacté quelques sélections, mais tout se décidera à l'issue du tirage au sort de la phase finale», a-t-il ajouté. L'équipe nationale sera fixée sur ses adversaires à la CAN-2019, le 12 avril prochain à l'occasion du tirage au sort prévu au pied des pyramides au Caire. Cette édition verra la présence pour la première fois de 24 nations au lieu de 16 précédemment.
Belmadi libère Belaïli
Le sélectionneur national Djamel Belmadi a libéré Youcef Belaïli qui a rejoint directement son équipe, l'ES Tunis, en prévision de la supercoupe d'Afrique. L'ancien attaquant de l'USMA a quitté le stage de l'équipe nationale samedi pour s'envoler à destination de Tunis où son équipe prépare la rencontre de la supercoupe d'Afrique face au Raja de Casablanca vendredi au Qatar. Belaïli sera ainsi dispensé de la rencontre amicale face à la Tunisie, mardi, au stade Mustapha-Tchaker de Blida.
Ah. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.