L'Algérie rejette toute ingérence étrangère et encourage les Libyens à régler pacifiquement leur crise    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    Ce que propose le PAD    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    ConsumerLab d'Ericsson Forte croissance de l'utilisation de l'internet en Algérie    Lancement du lave-linge intelligent Vivace    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Agenda sportif du week-end    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Sensibilisation à la formation professionnelle    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Le PT alerte sur l'état de santé préoccupant de Louisa Hanoune    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    LA FAUSSE DEFINITION DE LA RENTE    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 4 samedis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 03 - 2019

La semaine a été pénible. Le général Gaïd Salah, le chef d'état-major de l'ANP qui squatte les ouvertures du JT de 20 heures à l'ENTV, a encore… squatté les ouvertures du JT de 20 heures à l'ENTV. C'était déjà dur quand on ne savait pas s'il menaçait ou rassurait. C'est encore plus dur cette fois-ci qu'il a été plus clair. Il fallait aller le chercher, cet article 102 de la Constitution que les Algériens avaient fini par oublier. Même ceux qui en faisaient un fonds de commerce au rabais parce qu'ils voulaient plus « dégager » Bouteflika que le système n'y croyaient plus et pour cause, ils croyaient avoir trouvé mieux, dans la révolte populaire. L'occasion faisant le larron, ils ont intégré la rue, croyant à un cadeau du ciel qui pouvait les débarrasser d'un ennemi avec des arguments plus vertueux. Le vice-ministre de la Défense leur a coupé l'herbe sous le pied et, du coup, on comprend leur embarras : entre l'Algérie en colère à qui ils ont emboîté le pas sans grande conviction et un général qui a accédé à leur seul credo, ils ne savent plus sur quel pied danser. Surtout que la rue promettait déjà un vendredi de clarification.
La semaine a été pénible. Une colère des journalistes de l'ENTV, déjà dans l'air depuis le début de la contestation populaire, a éclaté au grand jour avec des revendications plus nettes et surtout des déclarations assumées dont les auteurs ont définitivement vaincu la peur. On voulait tout simplement restituer la Télévision nationale à sa véritable vocation de service public. Le remplacement de Tewfik Khelladi par Lotfi Cheriet, un enfant de la maison, n'a pour le moment livré aucun indice de rupture. Si le changement de DG a été fait dans la pure tradition de succession formelle, tant pis, ce n'est pas la première mesure du genre depuis le 22 février. Il y a même eu pire.
La semaine a été pénible. Une partie des médias français « réfléchit » exactement avec la… tête du pouvoir algérien. Tenez, quand ils parlent de Sidi Saïd et de l'UGTA, ils ajoutent systématiquement, le « leader du puissant syndicat des travailleurs ». Et quand leurs journalistes interrogent des Algériens à un titre ou un autre, ils leur posent toujours cette question : vous pensez qu'il y a une personnalité suffisamment populaire et crédible pour… remplacer Bouteflika ? Comme pour le FLN et ses démembrements, tout est donc aussi simple pour nos… confrères. Ni transition, ni élection loyale ni reconfiguration politique, il suffirait donc d'imaginer X à la place d'Y. Fatigant.
La semaine a été pénible. Parmi les publications supposément… révolutionnaires qui ont fait le tour des réseaux sociaux ces derniers jours, cet ignoble texte qui s'en prend aux frères Kouninef parce que leur mère serait une « Suissesse juive » ! De tout ce que cette famille incarne comme symbole de prédation, de passe-droits et d'enrichissement sans mérite, certains n'auront finalement retenu que ce qu'on ne peut pas lui reprocher. Gerbant.
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.