Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Papicha sur la croisette
Le film de Mounia Meddour sélectionné à Cannes 2019
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 04 - 2019

Le film Papicha de Mounia Meddour a été sélectionné au Festival de Cannes 2019, a révélé la sélection officielle dévoilée jeudi.
Le long-métrage réalisé en 2018 a été classé dans la catégorie «Un certain regard» de la 72e édition du festival qui se tiendra du 14 au 25 mai 2019.
Dans la même catégorie, une section qui donne le droit au prix de la Caméra d'or, le film d'animation les Hirondelles de Kaboul, inspiré du roman éponyme de Yasmina Khadra, est également sélectionné.
Le long-métrage (1h30) de Mounia Meddour, la fille de Azzeddine Meddour, le réalisateur de La Montagne de Baya, revient sur le quotidien de jeunes femmes en Algérie dans les années 1990.
Le film raconte l'histoire de Nedjma, une jeune étudiante à l'esprit libre et indépendant, une « papicha » comme on dit dans le langage populaire algérois. Ce terme, justement, est apparu dans les années 1990. Nedjma refuse de laisser les événements tragiques de la décennie noire l'empêcher de vivre sa vie. Elle qui rêve de devenir créatrice de mode, va à l'université et sort en boîte la nuit pour danser avec son amie Wassila. Mais avec le climat social qui devient de plus en plus conservateur, elle découvre que son comportement est considéré comme une forme de révolte. Quand elle perd un ami d'enfance dans une attaque terroriste, elle décide de faire une déclaration politique en organisant un défilé de mode pour lutter contre tout ce que la guerre veut interdire et réprimer, notamment la liberté, l'indépendance des femmes et la perspective d'un avenir meilleur. Au cours de son parcours de «résistance personnelle», Nedjma découvre aussi que la célébration de la vie est souvent payée par une vie.
La réalisatrice et scénariste Mounia Meddour a donné les rôles principaux aux deux comédiennes qui avaient joué dans le film Les bienheureux de Sofia Djama, à savoir Nadia Kaci et Lyna Khoudri.
Le film est coproduit par l'Algérie (32.81%), la France (36.72%) et la Belgique (30.47%). C'est son mari Xavier Gens (réalisateur du film d'action Hitman produit par Luc Besson) qui est producteur délégué du film. Papicha est le deuxième film de fiction de Mounia Meddour.
Née en 1978, Mounia Medddour intègre une école de journalisme et se forme à l'audiovisuel en France où elle obtient un diplôme au CEFP et à la Fémis. Elle réalise un premier documentaire Particules élémentaires en 2007, puis La Cuisine en héritage (2009). En 2011, elle réalise son premier court-métrage de fiction Edwige qui recevra une mention spéciale aux Journées cinématographiques d'Alger (JCA).
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.