L'Algérie saura relever tous les défis auxquels elle fait face et s'en sortira plus forte    L'état de santé du président n'est pas inquiétant    Le procès de Zoukh, l'ex-wali d'Alger, reporté au 17 novembre    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    287 nouveaux cas en Algérie    Djerad inaugure la 1re Conférence nationale sur l'oeuvre de Malek Bennabi    Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    LDC: Le Real arrache un nul inespéré à Gladbach    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    Sélection algérienne: "Le contrat de Belmadi a déjà été prolongé"    Qualifications CAN-2021 (4e j.): des arbitres soudanais pour Zimbabwe - Algérie    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    Nouveau rassemblement de soutien à Khaled Drareni    LE GENERAL CHANEGRIHA AFFIRME : ‘'L'Algérie sortira gagnante''    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le gardien Donnarumma positif au Covid-19    Rahmoun Yazid en renfort    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Actucult    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Papicha sur la croisette
Le film de Mounia Meddour sélectionné à Cannes 2019
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 04 - 2019

Le film Papicha de Mounia Meddour a été sélectionné au Festival de Cannes 2019, a révélé la sélection officielle dévoilée jeudi.
Le long-métrage réalisé en 2018 a été classé dans la catégorie «Un certain regard» de la 72e édition du festival qui se tiendra du 14 au 25 mai 2019.
Dans la même catégorie, une section qui donne le droit au prix de la Caméra d'or, le film d'animation les Hirondelles de Kaboul, inspiré du roman éponyme de Yasmina Khadra, est également sélectionné.
Le long-métrage (1h30) de Mounia Meddour, la fille de Azzeddine Meddour, le réalisateur de La Montagne de Baya, revient sur le quotidien de jeunes femmes en Algérie dans les années 1990.
Le film raconte l'histoire de Nedjma, une jeune étudiante à l'esprit libre et indépendant, une « papicha » comme on dit dans le langage populaire algérois. Ce terme, justement, est apparu dans les années 1990. Nedjma refuse de laisser les événements tragiques de la décennie noire l'empêcher de vivre sa vie. Elle qui rêve de devenir créatrice de mode, va à l'université et sort en boîte la nuit pour danser avec son amie Wassila. Mais avec le climat social qui devient de plus en plus conservateur, elle découvre que son comportement est considéré comme une forme de révolte. Quand elle perd un ami d'enfance dans une attaque terroriste, elle décide de faire une déclaration politique en organisant un défilé de mode pour lutter contre tout ce que la guerre veut interdire et réprimer, notamment la liberté, l'indépendance des femmes et la perspective d'un avenir meilleur. Au cours de son parcours de «résistance personnelle», Nedjma découvre aussi que la célébration de la vie est souvent payée par une vie.
La réalisatrice et scénariste Mounia Meddour a donné les rôles principaux aux deux comédiennes qui avaient joué dans le film Les bienheureux de Sofia Djama, à savoir Nadia Kaci et Lyna Khoudri.
Le film est coproduit par l'Algérie (32.81%), la France (36.72%) et la Belgique (30.47%). C'est son mari Xavier Gens (réalisateur du film d'action Hitman produit par Luc Besson) qui est producteur délégué du film. Papicha est le deuxième film de fiction de Mounia Meddour.
Née en 1978, Mounia Medddour intègre une école de journalisme et se forme à l'audiovisuel en France où elle obtient un diplôme au CEFP et à la Fémis. Elle réalise un premier documentaire Particules élémentaires en 2007, puis La Cuisine en héritage (2009). En 2011, elle réalise son premier court-métrage de fiction Edwige qui recevra une mention spéciale aux Journées cinématographiques d'Alger (JCA).
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.