Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Coronavirus: "L'Algérie a élevé son niveau d'alerte"    Anniversaire de la proclamation de la RASD: élan de soutien au droit à l'autodétermination    Tunisie: L'ARP accorde sa confiance au gouvernement d'Elyès Fakhfakh    Tribunal Sidi M'hamed: Kamel Chikhi dit "El-bouchi" condamné à 8 ans de prison ferme    Pas de cadeaux pour Chenine    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Le ministère du Commerce met de l'ordre    Hausse du nombre des nouveaux inscrits    Les revendeurs «partenaires»    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    Les discussions de Genève sur la Libye boudées par les Libyens    T'es pas mon frère !    Rassemblement de protestation des Patriotes    Escrime/Championnats d'Afrique: deux nouvelles médailles pour les Algériens    Berraf officialise son départ    Agenda sportif du week-end    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    Bekrar qualifié chez les réserves de l'ESS    Aït Djoudi : "Le NAHD, c'est fini !"    ASO-PAC pour ouvrir le bal    PT : "Le régime n'a pas changé"    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Entre panique et mesures d'urgence    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Litige entre élus et administration autour du portrait du Président Tebboune    Accident mortel à Béni-Saf    Un jeune tabassé à mort à Sidi Khettab    ACTUCULT    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    La révolution contée en peinture    "L'œuvre de Mammeri est toujours vivante"    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Article 63 et binationalité, Massinissa ou Jugurtha ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Le pas en avant au bord du précipice !    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Papicha sur la croisette
Le film de Mounia Meddour sélectionné à Cannes 2019
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 04 - 2019

Le film Papicha de Mounia Meddour a été sélectionné au Festival de Cannes 2019, a révélé la sélection officielle dévoilée jeudi.
Le long-métrage réalisé en 2018 a été classé dans la catégorie «Un certain regard» de la 72e édition du festival qui se tiendra du 14 au 25 mai 2019.
Dans la même catégorie, une section qui donne le droit au prix de la Caméra d'or, le film d'animation les Hirondelles de Kaboul, inspiré du roman éponyme de Yasmina Khadra, est également sélectionné.
Le long-métrage (1h30) de Mounia Meddour, la fille de Azzeddine Meddour, le réalisateur de La Montagne de Baya, revient sur le quotidien de jeunes femmes en Algérie dans les années 1990.
Le film raconte l'histoire de Nedjma, une jeune étudiante à l'esprit libre et indépendant, une « papicha » comme on dit dans le langage populaire algérois. Ce terme, justement, est apparu dans les années 1990. Nedjma refuse de laisser les événements tragiques de la décennie noire l'empêcher de vivre sa vie. Elle qui rêve de devenir créatrice de mode, va à l'université et sort en boîte la nuit pour danser avec son amie Wassila. Mais avec le climat social qui devient de plus en plus conservateur, elle découvre que son comportement est considéré comme une forme de révolte. Quand elle perd un ami d'enfance dans une attaque terroriste, elle décide de faire une déclaration politique en organisant un défilé de mode pour lutter contre tout ce que la guerre veut interdire et réprimer, notamment la liberté, l'indépendance des femmes et la perspective d'un avenir meilleur. Au cours de son parcours de «résistance personnelle», Nedjma découvre aussi que la célébration de la vie est souvent payée par une vie.
La réalisatrice et scénariste Mounia Meddour a donné les rôles principaux aux deux comédiennes qui avaient joué dans le film Les bienheureux de Sofia Djama, à savoir Nadia Kaci et Lyna Khoudri.
Le film est coproduit par l'Algérie (32.81%), la France (36.72%) et la Belgique (30.47%). C'est son mari Xavier Gens (réalisateur du film d'action Hitman produit par Luc Besson) qui est producteur délégué du film. Papicha est le deuxième film de fiction de Mounia Meddour.
Née en 1978, Mounia Medddour intègre une école de journalisme et se forme à l'audiovisuel en France où elle obtient un diplôme au CEFP et à la Fémis. Elle réalise un premier documentaire Particules élémentaires en 2007, puis La Cuisine en héritage (2009). En 2011, elle réalise son premier court-métrage de fiction Edwige qui recevra une mention spéciale aux Journées cinématographiques d'Alger (JCA).
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.