Le juge demande un complément d'enquête    Tergiversations au Conseil de la Nation    La situation s'améliore nettement à Alger    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    «Le Maroc doit tirer les leçons de son arrogance»    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Le choc USMA-ESS fixé à samedi prochain    LDC : Le programme de ce mardi    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    L'Université russe des relations internationales organise une conférence sur la lutte du peuple sahraoui    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Le procès de l'ex-wali Bouderbali Mohamed reporté au 7 décembre    L'Opep et ses alliés pourraient réajuster leurs accords    Djerad annonce des mesures pour assurer l'approvisionnement en eau    L'héritage    Les non-dits    Les Sanafir recevront le WAT à Benabdelmalek    7 conseils pour vaincre la fatigue matinale de façon naturelle    Les habitants pris au dépourvu    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    Cité des 1046 logements (Douéra) : Dégradation et absence d'entretien    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    Béchar : Cap sur le reboisement    A l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas: Lancement du programme «Orange Corner» destiné aux startups    L'INVICIBILITE DU TEMPS    120 employés de la Santé décédés du Covid    EHU 1er Novembre: 60 malades du Covid-19 en soins intensifs ou en réanimation    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Atal doit «rester une année de plus»
LE DIRECTEUR SPORTIF DE L'OCG NICE CATEGORIQUE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 05 - 2019

Pour Gilles Grimandi, directeur technique de l'OGC Nice (Ligue 1, France) le départ de l'international Youcef Atal vers de «grands clubs européens» n'est pas d'actualité. Pour deux raisons, du moins. D'abord, «Pour l'instant, il n'y a pas d'offre à cinquante millions», dit Grimandi interrogé par Canal+.
Puis du fait jusqu'à l'heure où il parlait «il n'y a pas d'offre tout court». Les différentes «sollicitations «évoquées par les médias ne seraient donc que de «pures supputations». L'ancien défenseur de l'AS Monaco et d'Arsenal insistera ensuite sur le cursus que doit suivre le jeune international. «Pour moi, dans son projet carrière, il faut qu'il soit encore niçois. Il est intransférable. C'est bien pour lui de refaire une année. Il découvre la Ligue 1, s'il n'a pas convaincu les très grands clubs, il va les convaincre rapidement», assure le responsable niçois. Une question s'impose, toutefois, à cette sortie médiatique de l'ex-coéquipier d'Ali Benarbia.
Elle se rapporte au montant évoqué dans l'entretien livré à Canal+, en l'occurrence 50 millions d'euros. Serait-ce le prix demandé par l'OGC Nice pour pouvoir libérer son jeune latéral gauche, connu pour sa polyvalence, et à propos duquel l'entraîneur Patrick Vieira dira aussi qu'il est «intransférable» ? Si c'est le cas, peu probable que le jeune footballeur algérien, recruté l'été dernier en provenance de Courtrai pour une bouchée de pain (3 millions d'euros), bougera de son couloir de l'Allianz Riviera. Sauf bien sûr si l'offre atteigne la somme soulignée par le nouveau patron technique de l'OGC Nice.
Nice «discutera» une offre de 50 millions ?
La semaine dernière, des informations avaient avancé que les Blues de Chelsea qui voudraient bien trouver une bonne doublure à l'espagnol Azpilicueta s'assurent les services de l'ancien joueur du Paradou AC. Le montant de 34,6 millions de livres (40 millions euros) a été même évoqué pour étayer la proposition des dirigeants du club anglais. Une somme qui n'est pas loin à ce que réclamerait Nice. Les Aiglons pourraient même accepter cette offre «non officielle» si les représentants d'Abramovitch se montrent convaincants sur d'autres dossiers d'échanges entre les deux clubs.
Celui ayant trait à la négociation de l'année supplémentaire de l'international français Olivier Giroud, courtisé par Grimandi malgré les hésitations de son président Ganaye, a de fortes chances d'aboutir. Giroud qui devait être libéré une année avant la fin de son contrat pourrait constituer une monnaie d'échange dans le transfert à venir d'Atal vers Chelsea. Une transaction compliquée d'autant plus que Chelsea fait face à une interdiction de recruter de la part de la Fifa. L'appel interjeté en dernière instance au niveau du TAS a peu de chances d'aboutir et le club londonien serait ainsi obligé de composer son prochain mercato estival avec ce qu'il a comme effectif (les 21 prêtés, les fins de contrat ou encore les libérables comme Giroud). Pour autant, Nice ne s'affole pas : sa pépite qui doit disputer la CAN-2019 avec l'Algérie avec la possibilité de voir sa cote grimper davantage constitue une belle opportunité pour les grands d'Europe, les plus nantis du moins, pour se l'arracher. A 50 millions d'euros voire plus.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.