Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Barça-Atlético : Les compositions probables    Tirage au sort lundi au Caire    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 630 000 élèves passent aujourd'hui l'examen du BEM
Education
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 06 - 2019

Plus de 630 000 candidats passeront, aujourd'hui, l'examen du brevet de l'enseignement moyen (BEM), à travers le territoire national, pour pouvoir accéder au cycle secondaire.
Le nombre global des candidats à cet examen dont les résultats seront annoncés le 1er juillet, s'élève à 631.395, soit une hausse de 5.25 % par rapport à l'année dernière qui a enregistré 595.865 candidats, selon les chiffres avancés par le ministère de l'Education nationale.
Les élèves qui obtiendront une moyenne égale ou supérieure à 10/20 à cet examen seront automatiquement admis en première année secondaire, ainsi que ceux dont l'addition de la moyenne obtenue au BEM et de la moyenne annuelle de l'évaluation continue est égale à 10/20.
Intervenant lors d'une conférence de presse sur les préparatifs des examens scolaires nationaux (session 2019), organisée mi-avril dernier, le ministre de l'Education nationale avait affirmé que toutes les mesures avaient été prises pour assurer le bon déroulement des examens nationaux.
Parmi les mesures prises, il a cité les brouilleurs octroyés par le ministère de la Défense nationale aux annexes de l'Office national des examens et concours (Onec) pour lutter contre la fraude durant les examens nationaux, l'interdiction de toute tentative de fuite de sujets par voie électronique, le dépôt des téléphones portables et de tout moyen de communication à l'entrée des centres d'examen et la garantie du transport des candidats habitant les zones enclavées au niveau de chaque wilaya.
L'ouverture des centres de déroulement est prévue à 7h30, tandis que l'entrée des candidats sera à 8h00. Selon le premier responsable du secteur, tout retardataire a le droit d'accéder au centre d'examen entre 8h00 et 8h30, avec inscription de son nom sur le registre réservé aux retardataires. Au-delà de cette heure (8h30), l'accès au centre est formellement interdit à tout candidat, pour éviter que les sujets ne soient publiés sur les réseaux sociaux. Les mêmes dispositions sont applicables lors des épreuves de l'après-midi qui débuteront à 15h00. L'ouverture des centres d'examen aura lieu à 14h30, tout en veillant à l'inscription des noms des candidats retardataires sur le registre prévu à cet effet.
A cette occasion, M. Belabed a appelé les parents des candidats à repérer, à l'avance, les centres d'examen pour éviter les retards le jour J, mettant l'accent sur l'importance de sensibiliser les candidats aux sanctions encourues en cas de fraude.
De son côté, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé 62 714 policiers à travers le territoire national pour veiller à la sécurisation des 11 937 centres de déroulement des examens de fin d'année des trois cycles (primaire, moyen et secondaire), au titre de la session 2019.
Les éléments de la police qui seront déployés en particulier au niveau des périmètres extérieurs des centres d'examen, assureront l'escorte et la sécurisation du transport et de la distribution des sujets d'examen à travers tous les centres ainsi que l'acheminement des copies vers les centres de collecte.
De son côté, le Commandement de la Gendarmerie nationale a mis en place un dispositif sécuritaire spécial encadrant le déroulement des examens de fin d'année scolaire des trois paliers de l'enseignement général (primaire, moyen et secondaire), à travers un plan spécial prévoyant la mobilisation des moyens humains et matériels nécessaires au bon déroulement de ces examens au niveau des 48 wilayas et la sécurisation des centres d'examen et de leurs périmètres relevant des territoires de compétence de la Gendarmerie nationale.
Le plan spécial prévoit également l'escorte et la protection de l'opération de distribution des sujets d'examens, à partir des directions d'éducation jusqu'aux centres d'examens, la garantie de la protection et de l'escorte des sujets acheminés par avion et d'autres mesures d'accompagnement.
A cet effet, la Direction générale de la Protection civile a mis en place un dispositif opérationnel, fort de 39 000 agents d'intervention, tous grades confondus, ainsi que la mobilisation de 2 197 ambulances et de 1 338 camions anti-incendie, pour veiller à la sécurité des élèves et des encadreurs.
Le taux de réussite à l'examen du brevet de l'enseignement moyen (BEM) avait atteint 56,88% en 2018.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.