Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La marque qui a révolutionné l'automobile
Citroën fête ses 100 ans
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 06 - 2019

Citroën fête cette année son centenaire. Ci-après, quelques repères du riche palmarès de la marque aux chevrons !
L'origine du logo
Le logo du constructeur automobile Citroën vient des engrenages (en forme de chevrons) dont André Citroën découvrit un nouveau procédé de fabrication en Pologne en 1900. Il racheta la licence pour ce procédé et sa carrière industrielle commença avec la création de la Société des engrenages Citroën.
Offensive publicitaire
Le 12 octobre 1922, trois ans après la création de la marque, André Citroën profite de la tenue du Salon automobile de Paris pour réaliser un gros coup de pub. Pour la première fois de l'histoire, un avion écrit dans le ciel. Un message bref mais clair, inscrit en lettres de fumée : «C'est à Paris, c'est Citroën.» En 1925, l'entreprise réalise un autre coup de pub. Citroën s'offre le symbole de la France. Il écrit son nom sur la tour Eiffel. Des lettres lumineuses de 30 mètres de haut (250 000 ampoules et 600 km de câbles électriques) constituent la plus grande publicité de tous les temps. On dit que cet éclairage a servi de repère à l'Américain Charles Lindbergh durant les derniers instants de sa traversée de l'Atlantique et à son arrivée sur le tarmac de l'aéroport du Bourget. Cette publicité restera 9 ans, jusqu'en 1934 !
Les petites voitures Citroën
En décembre 1923, les enfants d'André Citroën reçoivent des Citroën pour Noël. Avec sa femme, Georgina, il a quatre enfants. Il demande la réalisation de petites voitures Citroën pour qu'ils jouent avec. La Torpédo B2 10 HP est le premier de ces modèles réduits qui seront vendus à plus de 30 000 exemplaires en dix ans. Ce concept est en lien avec le célèbre crédo d'André Citroën. Ce dernier aimait répéter : «Je veux que les premiers mots d'un enfant soient papa, maman et Citroën.»
Rosalie, la voiture de tous les records
Sur l'autodrome de Montlhéry, près de Paris, en juillet 1933, une Petite Rosalie (la 8 CV) de série vient d'établir un record de fiabilité : 300 000 km parcourus en 134 jours sans s'arrêter, sinon pour changer de conducteur, faire le plein et les remplacements de pièces d'usure (pneus, huile...). Sa vitesse moyenne : 93 km/h ! Elle bat ainsi le record mondial de distance sans arrêt (le modèle obtenant au total 106 records mondiaux divers).
2CV, le best-seller de Citroën
Dessiné par Flamino Bertoni (designer industriel et sculpteur italien), le premier croquis de la 2CV voit le jour en 1936 dans le bureau d'études du 15e. Le design de la 2CV est confié à Pierre Boulanger, ingénieur de génie. Dans le cahier des charges, on y découvre d'amusants objectifs. Mais aussi une prise en compte de la dimension sociale du besoin autant que son aspect économique et financier : «faire une voiture pouvant transporter quatre personnes et 50 kg de pomme de terre, à la vitesse de 60 km/h, pour une consommation de 3 litres d'essence aux 100 km avec un confort irréprochable.»
Mission accomplie. Après une incroyable longévité de 42 ans, la 2CV est le best-seller de Citroën avec 3,9 millions d'unités vendues. Pierre Boulanger n'en est pas à sa dernière invention puisque Citroën lance en avril 1939 une version camionnette de sa Traction. Elle est baptisée le TUB, pour transport utilitaire série B. Outre ses deux portes avant et sa double porte arrière, ce véhicule reçoit une porte coulissante latérale totalement inédite.
Le TUB Citroën fut commercialisé en avril 1939 et put être produit à près de 2 700 exemplaires avant que la Seconde Guerre mondiale n'éclate.
DS, le début d'une légende
La DS est révélée le 6 octobre 1955 à l'ouverture du Salon de l'auto parisien. Pour l'époque, c'est une voiture de science-fiction avec une totale révolution : une ligne inédite, un aménagement intérieur d'avant-garde, une suspension hydropneumatique et une assistance hydraulique généralisée. En 45 minutes, Citroën vend 750 DS. A la fin de la journée, 12 000 commandes ont été passées. A la fermeture du Salon, c'est près de 80 000. Avec un pneu crevé, la DS peut rouler sur trois roues seulement.
PSA, le tournant
En 1974, Citroën est au bord de la faillite avec un trou de 500 millions d'euros et un stock d'invendus de 91 000 voitures. Michelin, propriétaire depuis la mort d'André Citroën en 1935, envisage de revendre la marque à Fiat. Le gouvernement s'y oppose et se retourne vers Peugeot. La société PSA Peugeot-Citroën est née.
Des avancées technologiques
La Citroën Traction Avant a été produite de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, voiture de la Gestapo et symbole de la Résistance. Elle fut également le véhicule préféré des gangsters en raison de ses qualités routières exceptionnelles pour son époque. Cette automobile est une vraie révolution technologique : les roues motrices sont celles du train avant. C'était la première voiture de série avec les roues avant motrices, une technique que presque tous les véhicules allaient emprunter ultérieurement. La traction est l'innovation première de cette voiture. Sur la base de la motorisation de la 2CV, Citroën lance la Méhari en 1968, une ancêtre du SUV, destinée de la balade. À l'époque, la Méhari 4x4 est l'un des rares 4x4 à quatre roues indépendantes. Les freins arrière sont à disques. La voiture surprend aussi par ses matériaux modernes, l'ensemble de la carrosserie est en plastique, un élément encore tout nouveau qui voyait alors son application à l'automobile.
Une autre innovation qui a marqué le monde de l'automobile, la suspension hydropneumatique. C'est un type de suspension automobile, dérivé de la suspension oléopneumatique et équipant les véhicules de moyenne gamme à haut de gamme du constructeur. Elle équipe des véhicules Citroën de 1954 à 2017. Plus de 9 millions de véhicules l'employant ont été produits à ce jour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.