Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Tamanrasset: un terroriste capturé à In M'guel (MDN)    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Cap sur les mines    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    "L'Algérie accueillera les pourparlers interlibyens"    Démission du ministre de la Justice    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    La classe politique sort de sa léthargie    COVID-19: Benbouzid met l'accent sur une meilleure prise en charge du citoyen    Covid-19: Approvisionnement des wilayas concernées par l'interdiction de la circulation    De nouvelles mesures prises à Oran    8 décès et 470 nouveaux cas en 24 heures    Un recrutement en catimini    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La marque qui a révolutionné l'automobile
Citroën fête ses 100 ans
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 06 - 2019

Citroën fête cette année son centenaire. Ci-après, quelques repères du riche palmarès de la marque aux chevrons !
L'origine du logo
Le logo du constructeur automobile Citroën vient des engrenages (en forme de chevrons) dont André Citroën découvrit un nouveau procédé de fabrication en Pologne en 1900. Il racheta la licence pour ce procédé et sa carrière industrielle commença avec la création de la Société des engrenages Citroën.
Offensive publicitaire
Le 12 octobre 1922, trois ans après la création de la marque, André Citroën profite de la tenue du Salon automobile de Paris pour réaliser un gros coup de pub. Pour la première fois de l'histoire, un avion écrit dans le ciel. Un message bref mais clair, inscrit en lettres de fumée : «C'est à Paris, c'est Citroën.» En 1925, l'entreprise réalise un autre coup de pub. Citroën s'offre le symbole de la France. Il écrit son nom sur la tour Eiffel. Des lettres lumineuses de 30 mètres de haut (250 000 ampoules et 600 km de câbles électriques) constituent la plus grande publicité de tous les temps. On dit que cet éclairage a servi de repère à l'Américain Charles Lindbergh durant les derniers instants de sa traversée de l'Atlantique et à son arrivée sur le tarmac de l'aéroport du Bourget. Cette publicité restera 9 ans, jusqu'en 1934 !
Les petites voitures Citroën
En décembre 1923, les enfants d'André Citroën reçoivent des Citroën pour Noël. Avec sa femme, Georgina, il a quatre enfants. Il demande la réalisation de petites voitures Citroën pour qu'ils jouent avec. La Torpédo B2 10 HP est le premier de ces modèles réduits qui seront vendus à plus de 30 000 exemplaires en dix ans. Ce concept est en lien avec le célèbre crédo d'André Citroën. Ce dernier aimait répéter : «Je veux que les premiers mots d'un enfant soient papa, maman et Citroën.»
Rosalie, la voiture de tous les records
Sur l'autodrome de Montlhéry, près de Paris, en juillet 1933, une Petite Rosalie (la 8 CV) de série vient d'établir un record de fiabilité : 300 000 km parcourus en 134 jours sans s'arrêter, sinon pour changer de conducteur, faire le plein et les remplacements de pièces d'usure (pneus, huile...). Sa vitesse moyenne : 93 km/h ! Elle bat ainsi le record mondial de distance sans arrêt (le modèle obtenant au total 106 records mondiaux divers).
2CV, le best-seller de Citroën
Dessiné par Flamino Bertoni (designer industriel et sculpteur italien), le premier croquis de la 2CV voit le jour en 1936 dans le bureau d'études du 15e. Le design de la 2CV est confié à Pierre Boulanger, ingénieur de génie. Dans le cahier des charges, on y découvre d'amusants objectifs. Mais aussi une prise en compte de la dimension sociale du besoin autant que son aspect économique et financier : «faire une voiture pouvant transporter quatre personnes et 50 kg de pomme de terre, à la vitesse de 60 km/h, pour une consommation de 3 litres d'essence aux 100 km avec un confort irréprochable.»
Mission accomplie. Après une incroyable longévité de 42 ans, la 2CV est le best-seller de Citroën avec 3,9 millions d'unités vendues. Pierre Boulanger n'en est pas à sa dernière invention puisque Citroën lance en avril 1939 une version camionnette de sa Traction. Elle est baptisée le TUB, pour transport utilitaire série B. Outre ses deux portes avant et sa double porte arrière, ce véhicule reçoit une porte coulissante latérale totalement inédite.
Le TUB Citroën fut commercialisé en avril 1939 et put être produit à près de 2 700 exemplaires avant que la Seconde Guerre mondiale n'éclate.
DS, le début d'une légende
La DS est révélée le 6 octobre 1955 à l'ouverture du Salon de l'auto parisien. Pour l'époque, c'est une voiture de science-fiction avec une totale révolution : une ligne inédite, un aménagement intérieur d'avant-garde, une suspension hydropneumatique et une assistance hydraulique généralisée. En 45 minutes, Citroën vend 750 DS. A la fin de la journée, 12 000 commandes ont été passées. A la fermeture du Salon, c'est près de 80 000. Avec un pneu crevé, la DS peut rouler sur trois roues seulement.
PSA, le tournant
En 1974, Citroën est au bord de la faillite avec un trou de 500 millions d'euros et un stock d'invendus de 91 000 voitures. Michelin, propriétaire depuis la mort d'André Citroën en 1935, envisage de revendre la marque à Fiat. Le gouvernement s'y oppose et se retourne vers Peugeot. La société PSA Peugeot-Citroën est née.
Des avancées technologiques
La Citroën Traction Avant a été produite de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, voiture de la Gestapo et symbole de la Résistance. Elle fut également le véhicule préféré des gangsters en raison de ses qualités routières exceptionnelles pour son époque. Cette automobile est une vraie révolution technologique : les roues motrices sont celles du train avant. C'était la première voiture de série avec les roues avant motrices, une technique que presque tous les véhicules allaient emprunter ultérieurement. La traction est l'innovation première de cette voiture. Sur la base de la motorisation de la 2CV, Citroën lance la Méhari en 1968, une ancêtre du SUV, destinée de la balade. À l'époque, la Méhari 4x4 est l'un des rares 4x4 à quatre roues indépendantes. Les freins arrière sont à disques. La voiture surprend aussi par ses matériaux modernes, l'ensemble de la carrosserie est en plastique, un élément encore tout nouveau qui voyait alors son application à l'automobile.
Une autre innovation qui a marqué le monde de l'automobile, la suspension hydropneumatique. C'est un type de suspension automobile, dérivé de la suspension oléopneumatique et équipant les véhicules de moyenne gamme à haut de gamme du constructeur. Elle équipe des véhicules Citroën de 1954 à 2017. Plus de 9 millions de véhicules l'employant ont été produits à ce jour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.