Du verbiage et des actes    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    L'ancien ministre des Finances, Benkhalfa: La récupération du foncier industriel, une «décision judicieuse»    Un léger mieux mais... Le casse-tête de la liquidité bancaire    Le discours officiel à l'épreuve    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    SCM Oran: Vers le dépôt des licences au niveau de la DJS    Disparition de Fekri: Un corps repêché à Cap Rousseau    Le confinement partiel reconduit    Ballotés entre la wilaya et l'APC: Les concessionnaires privés chargés de la collecte dans l'impasse    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Le Pr Djenouhat invite les épidémiologistes à approfondir les enquêtes    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Après la défaite concédée face à la JSK : Amrani en sursis, les joueurs mis à l'index    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    La démonstration de force d'Ennahdha    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Papicha présélectionné par l'Algérie
Oscars 2020
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 07 - 2019

Comme chaque année, l'Algérie annonce le film qui la représentera officiellement aux Oscars. Pour cette session 2020 de l'une des distinctions les plus prestigieuses du cinéma mondial, le choix de la tutelle s'est porté sur Papicha de Mounia Meddour.
Le comités de sélection algérien chargé par l'Academy of motion picture arts and science (Ampas) de désigner le film qui représentera l'Algérie à la 92e cérémonie des Oscars qui aura lieu le 23 février 2020, a annoncé hier la sélection du long-métrage Papicha de Mounia Meddour. Déjà sélectionné au festival de Cannes 2019 dans la section Un certain regard, le film a récolté des critiques plutôt élogieuses en France. Non encore présenté en Algérie, Papicha met en vedette un casting majoritairement féminin avec notamment Lina Khodri (révélée dans Les bienheureux de Sofia Djama), Nadia Kaci, Shirine Boutella, Zahra Doumandji, Amira Hilda, etc. Elles incarnent de jeunes étudiantes vivant à Alger durant les années 1990. L'une d'elle, Nedjma, est une styliste en herbe. La nuit tombée, elle se faufile en compagnie de ses amies, bravant le couvre-feu imposé aux résidentes de la cité universitaire des filles pour passer la soirée dans une boîte de nuit où elle vend ses créations à de jeunes femmes algéroises. Mais la situation dans le pays s'aggrave de jour en jour et le groupe de copines est décidé à braver la terreur islamiste : Nedjma organisera son défilé de mode malgré les menaces et les intimidations. Il est à rappeler qu'à l'instar des précédentes éditions des Oscars, l'annonce de la sélection du film algérien censé participer à la compétition dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère ne signifie nullement qu'il figurera dans la liste des œuvres en lice. En effet, au-delà de l'approbation ou non de l'Académie des Oscars, Papicha aura un long parcours afin d'être éligible à la sélection officielle, dont l'obligation pour les producteurs d'organiser des séances de projection aux Etats-Unis et élaborer un plan média et lobbying dans ce pays.
L'an dernier, c'est le long-métrage Jusqu'à la fin des temps de Yasmine Chouikh qui fut choisi par le comité de sélection algérien, mais il n'a pu franchir les différentes étapes citées plus haut. C'était également le cas pour Le puits de Lotfi Bouchouchi et Hors-la-loi de Rachid Bouchareb lors des éditions précédentes.
S. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.