DEFENSE NATIONALE : Un terroriste abattu et 4 éléments de soutien arrêtés    La justice va confisquer aux Hamel 10000 milliards de cts    TIPASA : Livraison de 1600 logements AADL    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les frères Kouninef condamnés de 12 à 20 ans de réclusion    REOUVERTURE DES FRONTIERES : Le professeur Fourar exclut la France    TRANSPORT DE VOYAGEURS : Une aide de 30 000 DA au profit des transporteurs    OUM EL BOUAGHI :Démantèlement d'un réseau international de trafic de drogues    SIDI LAKHADAR (MOSTAGANEM) : 11 harraga secourus et 37 autres interceptés    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    3 ans de prison requis contre Mohamed Djemai    La distribution de dizaines de milliers de logements programmée    Des peines de 12 à 20 ans de prison ferme    Report à fin octobre ou début novembre ?    Un terroriste abattu à Jijel    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    Le ministère de la Communication dépose une plainte contre M6    PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Révision de la Constitution : 58.628 inscrits à distance sur les listes électorales    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    La CAPC salue la volonté de l'Etat de réviser l'accord commercial Algérie-UE    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Neghiz face à la presse    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    AFN: le projet d'amendement de la Constitution "permettra d'aller vers des lois au service du citoyen"    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Prorogation des promotions au 30 septembre    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    PAIX ET SERENITE    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début de la révision des listes électorales
Alors que l'autorité des élections continue de comptabiliser les candidatures
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 09 - 2019

Début, hier dimanche, de l'opération de révision exceptionnelle des listes électorales. L'autorité nationale indépendante des élections continue de recevoir les candidats à la candidature, essentiellement des candidats «indépendants» sans affiliation partisane. Le seuil de la quarantaine de candidats est bientôt atteint.
Nawal Imés - Alger (Le Soir) - Le processus devant mener à l'organisation de l'élection présidentielle suit son cours. L'autorité nationale indépendante des élections ne chôme pas. Ses membres continuent de recevoir les postulants désireux de briguer le poste de président de la République.
Jusqu'à hier, ils étaient 35 à avoir fait part de leur vœu en procédant au retrait des formulaires de souscriptions de signatures, comme exigé par la loi électorale.
Le seuil de 40 candidats sera rapidement atteint selon Ali Draâ porte-parole de l'autorité des élections. Au dernier décompte, parmi ces postulants à la candidature pour le scrutin prévu officiellement le 12 décembre figurent des chefs de partis politiques dont Abdelaziz Belaïd, président du front El Moustakbal et Aïssa Belhadi, président du Front de la bonne gouvernance et Abdelkader Bengrina du mouvement El Binaa. Parmi les postulants, figure également une seule femme candidate.
Conformément à la loi organique récemment adoptée, il est fait obligation aux candidats à la présidentielle de collecter cinquante mille signatures individuelles au moins, d'électeurs inscrits sur une liste électorale.
Ces signatures doivent être recueillies obligatoirement à travers au moins 25 wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne doit pas être inférieur à 1 200.
Toujours selon cette même loi, la déclaration de candidature à la présidence de la République doit être la résultante du dépôt, par le candidat lui-même, d'une demande d'enregistrement auprès du président de l'autorité nationale indépendante des élections qui a la lourde tâche de veiller à préparer les élections, de les organiser, de les gérer et de les superviser, et ce, dès le début de l'opération d'inscription sur les listes électorales et leurs révisions ainsi que les opérations de préparation de l'opération électorale, celles de vote, de dépouillement et se prononce sur le contentieux électoral jusqu'à l'annonce des résultats provisoires.
Parallèlement à la réception des demandes de formulaires, l'autorité nationale indépendante des élections a annoncé le lancement de l'opération de révision exceptionnelle des listes électorales qui devra se poursuivre jusqu'au 6 octobre. La loi organique relative au régime électoral amendée place le fichier national du corps électoral des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l'étranger sous la tutelle de l'autorité indépendante chargée des élections.
Le fichier électoral constitue depuis des années déjà une pomme de discorde entre l'opposition et les pouvoirs publics. Ces derniers sont soupçonnés de le manipuler pour peser sur les différents rendez vous électoraux.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.