Ligue 1 (amical): le match USM Alger-US Biskra annulé pour des raisons sanitaires    L'agression féodale et le Hirak.    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    LIBYE : L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    Série A: la Sampdoria s'offre l'Atalanta    Clasico: encore un record pour Fati !    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Par-delà l'image    Le FMI inévitable?    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les premiers postulants se manifestent déjà
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 09 - 2019

Jusqu'à avant-hier jeudi, ils étaient quatorze citoyens, pour la plupart des anonymes, à manifester leur intention de se présenter à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Ils sont, jusqu'à avant-hier jeudi, dix citoyens qui se sont présentés auprès de l'Autorité nationale indépendante des élections, instituée la semaine dernière, pour retirer les formulaires de souscription de signatures individuelles. C'est ce que le chargé à la communication de l'Autorité a affirmé, hier vendredi.
Et Ali Draâ de préciser que le gros de ces candidats à la candidature au rendez-vous du 12 décembre prochain sont des anonymes, puisque, explique-t-il, seuls le président du parti des Avant-Gardes des libertés, Ali Benflis, le président du parti El Binaâ Abdelkader Bengrina, celui du Rassemblement algérien, Ali Zeghdoud, et Mourad Arroudj, un ex-cadre dirigeant du TAJ avant de prendre ses distances pour créer son propre parti, sont connus du grand public.
Notre interlocuteur ajoute que ces postulants sont issus de plusieurs wilayas du pays, entre autres Aïn Defla, Boumerdès et El Tarf qui ont eu à se voir remettre des quotas de formulaires à faire signer par des électeurs. La loi organique relative au régime électoral, amendée dernièrement, stipule que le candidat à la présidentielle doit présenter une liste comportant 50 000 signatures individuelles au moins, d'électeurs inscrits sur une liste électorale. Des parrainages doivent, par ailleurs, être recueillis à travers au moins 25 wilayas avec le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas qui ne saurait être inférieur à 1 200.
Dans un communiqué posté sur sa page Facebook, l'ancien chef de gouvernement et ex-secrétaire général du FLN a tenu à préciser que la décision finale quant à la participation ou pas à ce rendez-vous sera tranchée lors de la réunion du comité central du parti des Avant-Gardes des libertés, jeudi prochain, selon les statuts et le règlement intérieur du parti.
Ceci dit, le nombre des postulants à la prochaine élection présidentielle augmentera à coup sûr dans les tout prochains jours. Des chefs de parti comme Abdelaziz Belaïd et Abderezzak Makri se joindront certainement à cette course. La tendance au sein des instances consultatives au sein du Front El Moustaqbel et le mouvement El Binaâ seraient lourdement en faveur de la participation et ce mot d'ordre sera annoncé officiellement ce samedi. Quant au MSP, il devra trancher la question le week-end prochain à la faveur d'une session extraordinaire du conseil consultatif du mouvement.
Par ailleurs, l'opération de révision exceptionnelle des listes électorales, en prévision de la prochaine élection présidentielle, démarrera demain dimanche, et ce, jusqu'au 6 octobre, a indiqué jeudi un communiqué de l'Autorité nationale indépendante des élections. Ce qui fait suite à la signature du décret présidentiel fixant la date de la convocation du corps électoral pour l'élection du président de la République le 12 décembre 2019. Ainsi, l'Autorité nationale indépendante des élections informe l'ensemble des citoyennes et citoyens que la période de révision exceptionnelle des listes électorales est de 15 jours à partir du 22 septembre jusqu'au 6 octobre 2019, et ce, conformément à l'article 14 de la loi organique N° 16-10 du 25 août 2016, modifiée et complétée, précise la même source.
«A cet effet, les citoyennes et citoyens non inscrits sur les listes électorales, notamment ceux qui auront 18 ans le jour du scrutin, soit le 12 décembre 2019, sont invités à s'inscrire auprès de la commission communale au niveau de leur commune de résidence, laquelle travaille sous la supervision de l'Autorité nationale», ajoute le communiqué.
«Les électeurs ayant changé de lieu de résidence doivent, quant à eux, se rapprocher de la commission de révision des listes électorales de leur nouvelle commune de résidence», a ajouté la même source précisant que la demande d'inscription doit être appuyée par la présentation de deux documents, l'un justifiant l'identité et l'autre justifiant la résidence, avait précisé le communiqué.
Les bureaux de la commission chargée de la révision des listes des élections au niveau des communes sont, ainsi, ouverts tous les jours de la semaine, de 9h00 à 16h30, à l'exception du vendredi. Les citoyens membres de la communauté nationale établie à l'étranger doivent, quant à eux, se rapprocher des représentations diplomatiques ou consulaires pour s'inscrire, selon les mêmes procédures», ajoute l'Autorité.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.