Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Coronavirus: Aucune personne ayant approché le ressortissant italien ne présenterait des signes inquiétants    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Les réserves hydriques actuelles, "suffisantes" pour satisfaire les besoins nationaux en 2020    Le Président Tebboune se rend à la Mosquée du Prophète à Médine    Real Madrid: Zidane aurait une alternative à 150M€ pour Mbappé !    Sahara Occidental: l'UA, un partenaire principal dans le processus de décolonisation    Le soutien de l'Algérie au droit à l'autodétermination du peuple Sahraoui salué à Bechar    Vinicius Jr s'en prend à l'arbitre de Real Madrid-Manchester City    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Rassemblement de protestation des Patriotes    T'es pas mon frère !    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    PT : "Le régime n'a pas changé"    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les revendeurs «partenaires»    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    ASO-PAC pour ouvrir le bal    Le président de Madar secoue les joueurs    Samsung présente ses nouveautés au MENA Forum 2020    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    10 ans de prison requis contre Kamel Chikhi    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Un jeune homme de 28 ans meurt suite à ses blessures à Sidi Khettab    Pas de cadeaux pour Chenine    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Vous écouter et vous redonner l'espoir»
Abdelaziz Belaïd réussit sa troisième sortie sur le terrain :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 11 - 2019

De notre envoyé spécial à Relizane, Abdelhalim Benyellès
À sa troisième sortie sur le terrain, le candidat Abdelaziz Belaïd n'a pas eu de mal à organiser son meeting populaire à Relizane. Les quelques groupes bruyants qui ont brandi des slogans hostiles à la tenue des élections ont vite été évacués dès l'arrivée du candidat à la maison de la culture. Tous les abords ont été dégagés et un imposant service de sécurité mis en place.
C'est dans le même registre de l'union nationale et du dialogue pronés par le candidat dans son programme électoral, mais aussi celui du développement économique, que Abdelaziz Belaïd s'est adressé à ses fidèles venus nombreux à la maison de la culture de Relizane. Le candidat à la présidentielle a d'abord adressé une critique acerbe en direction de ceux qui ont « fauté » dans la gestion du pays et qui doivent payer.
Sur le plan économique, le président du Front El Moustakbal a préconisé une politique de décentralisation et plus de prérogatives attribuées aux présidents d'APC afin d'accompagner le développement économique local. « La région dispose de tous les atouts pour relever le défi économique », a-t-il martelé. Devant une salle pleine, Abdelaziz Belaïd s'est adressé à ses fidèles par un discours simple lors duquel il a défini son slogan comme celui de la redynamisation économique. Cependant, ceci n'est possible qu'avec « le règlement urgent de la crise politique », qui passe par la réussite des élections.
« Nous sommes venus, a-t-il dit, pour vous écouter et vous redonner l'espoir », a-t-il rassuré. La clé de la réussite de son programme réside dans le dialogue et la concertation. « Ma force à moi en tant que président une fois élu repose sur l'adhésion de toutes les tendances nationales », tout en réitérant sa volonté de s'engager dans la voie du dialogue et de l'écoute des opinions opposées, pour « bâtir l'Algérie nouvelle ». « Mon programme placé sous le slogan ‘'Le peuple décide'' donne l'opportunité à toutes les obédiences, sans exclusion, de participer à la construction de la nouvelle République », a-t-il signifié.
Parmi ses engagements, le candidat à la présidentielle a promis d'instaurer la justice sociale, de faire une rupture avec les pratiques du passé et de redonner à l'Algérien sa dignité « perdue ». « Nous nous engageons dans notre programme à présenter un projet économique fiable, à lutter contre le chômage, réhabiliter la place de la femme au foyer, et relever la pension des retraités. « Il est temps qu'on fasse une rupture avec le passé avec cette opportunité », parlant de l'élection présidentielle du 12 décembre. « Je suis candidat et les élections sont un devoir », a-t-il conclu, considérant que cette élection présidentielle est la solution à la crise que vit l'Algérie.
En somme, le président du Front El Moustakbal a dressé un tableau ambitieux de sa volonté d'opérer une rupture avec les pratiques du passé, pour un avenir meilleur mais sans pour autant tracer les mécanismes pour la concrétisation de son programme.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.