Le Président Tebboune reçoit le ministre français des Affaires étrangères    Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie    Un tournoi de futsal dans la ville de Laâyoune est une "pure décision politique"    Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone    Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Sit-in des enseignants du primaire: les protestataires appellent à l'ouverture d'un dialogue    LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE ‘'CCI DAHRA'' : Eclaircissements sur la loi de finances 2020    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    Karim Tabbou maintenu en prison    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    EL-HAMRI (ORAN) : L'opération de relogement des 153 familles fait des mécontents    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Des dizaines de manifestants blessés en Irak    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Des écoliers manifestent contre la hausse des prix    Trois postes de l'armée incendiés par les terroristes de Boko Haram    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    La bataille des exportations reste à gagner    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Chute mortelle d'un homme à Ouled Mahdi    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    Sétif, une ville sans cinéma    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le NCM et le PAC se neutralisent    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Examen du projet de la loi de finances sous haute tension
Tunisie-parlement
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 12 - 2019


Tunis, Mohamed Kattou
Enfin, l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) tunisienne a pu ouvrir les débats, en plénière, sur le projet du budget de l'Etat pour l'année 2020. Pourquoi «enfin» ?
La réponse est que la tenue de la séance de ce dimanche était incertaine du fait que la salle était choisie par certains députés du parti destourien libre (PDL) de Abir Moussi pour y observer un sit-in, au grand dam de leurs collègues. Suite à une altercation entre deux députées appartenant, l'une au parti islamiste Ennahdha (majoritaire) et l'autre au PDL (17 sièges), lors de l'examen du budget complémentaire de l'année 2019, Abir Moussi et son groupe ont décidé d'occuper les lieux si le parti islamiste ne présente pas ses excuses. Ainsi, ces députés dépités ont pris en otage tout un peuple qui voit l'Assemblée qu'il avait élue, il y a deux mois, incapable de servir ses intérêts comme il le souhaite. Finalement, avec moult tractations après trois jours d'occupation des lieux, le sit-in n'a pas été levé tout en permettant aux députés de se réunir. Mais pour combien de temps ? s'interrogent les observateurs. Car la guerre déclarée entre les deux partis ne sera pas éteinte sachant que l'ennemi juré de Abir Moussi (héritière de l'ancien Président, feu Ben Ali) a pour nom Rached Ghannouchi parvenu au perchoir de l'ARP, il y a trois semaines. L'on se demande, d'ailleurs, où pourra aller ce Parlement avec une dame (Abir Moussi) qui ne reconnaît pas la qualité de «président» à son collègue, mais néanmoins, ennemi. Au début de la séance, les députés ont procédé à la constitution d'une commission chargée d'enquêter sur les circonstances du grave accident de la route survenu, il y a plus d'une semaine et qui a fait 29 morts et une vingtaine de blessés. Après quoi, l'Assemblée a entamé l'examen du projet du budget de l'année 2020 qui avait fait l'objet de nombreux amendements apportés par la commission ad hoc constituée à la hâte, faute de temps. Car, selon la Constitution, l'examen du budget doit être achevé au plus tard le 10 décembre. C'est, d'ailleurs, l'un des inconvénients générés par la date des législatives (novembre).
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.