Habitat : Un nouveau programme d'un million de logements pour la période 2020-2024    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    PROCESSUS DE PAIX EN LIBYE : L'Algérie s'emploie à convaincre les belligérants    OUVERTURE DE REPRESENTATIONS CONSULAIRES A LAAYOUNE : L'Algérie recadre sévèrement la Guinée et le Gabon    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    TIGDITT (MOSTAGANEM) : Les parents d'élèves demandent la réhabilitation de l'école ‘'Benkhedda''    Interdiction du téléphone et des rassemblements dans les hôpitaux    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Drame routier à El-Oued: les ministres de l'Intérieur et de la Santé au chevet des blessés    Le Real fixe une condition pour le départ de James Rodriguez    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Une mosquée, et le tour est joué !    Les producteurs de pomme de terre ferment la RN5 et l'autoroute    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    15 militants devant le juge ce matin    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    Les banques ciblées par les protestataires    Tebboune revoit le protocole officiel    Sahel-Algérie : le brasier méridional    Non, le Hirak n'a pas échoué !    «Tous les détenus politiques doivent être libérés»    Six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    Maya    À tout jamais…    Le PAD appelle à une adhésion massive    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    La Cnas de Relizane passe à l'offensive    Le saviez-vous… ?    ACTUCULT    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    Alger-Paris en continuel aller-retour    L'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal-classés à Magra    Sept Algériens visent les minimas des JO-2020 et des championnats d'Afrique    Protection civile : Le nombre d'interventions en «léger» recul    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    Biens waqfs mis au profit de la science    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    Santé, agriculture et tourisme: Des investisseurs étrangers intéressés par le marché algérien    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ettiki !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 12 - 2019

Imagine un peu ! Bouchouareb et Khelil dans le même avion. Le …
… vol du siècle !
J'ai lu que des députés «sans étiquette» ont vivement dénoncé les dernières déclarations et résolutions européennes. On ne peut rester indifférent face à l'initiative de ces députés «sans étiquette». Pour diverses raisons, mais dont la plus importante me semble celle de leur statut. Sans étiquette ! Mon Dieu si ce n'est pas malheureux ! En 2019, des députés sans aucune étiquette ! D'abord, avant d'entamer quoi que ce soit pour leur venir en aide, il faut bien vérifier que ces compatriotes-députés n'ont réellement pas d'étiquette. Ya Sidi, ne serait-ce qu'une petite, cousue dans le revers d'un col ou sur une manche. Même délavée, repassée et difficile à lire. Ça suffira ! Attention ! Souvent, on se dit que l'étiquette, ce n'est rien, juste un point de détail, un gadget ! J'en connais même qui les découpent systématiquement au ciseau, à peine le vêtement acheté. M'enfin ! Et la traçabilité de l'habit, hein ? Comment savoir en quelle matière véritable il est fait ? De quelle marque il est. Dans quel pays il a été confectionné ? Ont-ils seulement conscience, ces compatriotes-députés-sans-étiquette que de vastes trafics d'enfants et d'asservissement au travail de mineurs ont pu être démantelés grâce aux … étiquettes ? Eh oui ! Plus terre à terre encore. Si la ou le député se perd, s'égare dans la rue, ou plus loin, dans la jungle urbaine, on peut toujours partir à sa recherche sur la base d'indices probants. Et l'étiquette fait partie des indices probants ! Non, je ne me prends pas pour un enquêteur. Non, je ne cherche pas à fliquer et à ficher tous les députés. Je dis juste qu'une étiquette, ça peut toujours servir ! Mais non, je ne vais pas exiger des compatriotes-députés qu'ils retournent tous leurs vestes pour vérifier s'ils portent bien une étiquette sur leur habit. Allons ! Allons ! Ce n'est pas mon boulot de leur faire retourner la veste. S'ils le souhaitent, ils sont assez grands pour le faire tout seuls, sans qu'on les y contraigne. J'émets juste l'hypothèse qu'une étiquette, ce n'est pas qu'un ornement, une coquetterie de manufacture. Ça peut même s'avérer extrêmement utile. Les jours de grands défilés ! Je fume du thé étiqueté «commerce équitable» et je reste éveillé, le cauchemar made in Dézédie continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.