Le dossier du journaliste Saïd Boudour renvoyé    La copie prête dans quinze jours    "Sonatrach est une équipe et changer de P-dg n'a pas d'impact"    Entente totale entre l'Algérie et le Qatar    Rezig pointe du doigt les accords commerciaux    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    Le Doyen met la pression sur le Chabab    L'épidémie continue de s'étendre    Liverpool : Alexander-Arnold bat son propre record    Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    Attention, le Mouloudia arrive !    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Tous les détenus politiques doivent être libérés»
Le Forum civil appelle à l'apaisement
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 01 - 2020

Le Forum civil pour le changement entend poursuivre sa contribution allant dans le sens de la médiation entre les différentes parties de la société, dans l'optique de dénouer, pour de bon, la crise politique qui perdure.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Pour ce faire, Abderrahmane Arrar, porte-parole de cette structure, a invité, hier, samedi, lors d'une conférence de presse, le gouvernement à engager davantage de «mesures d'apaisement pour faire aboutir le processus de dialogue». Il a ainsi appelé le Président Abdelmadjid Tebboune à «libérer le reste des détenus d'opinion», comme gage de volonté d'aller vers un «débat sérieux, susceptible d'apaiser certaines tensions palpables».
Ce dernier explique qu'en dépit du fait «qu'un Président est enfin élu» à la tête du pays, il n'en demeure pas moins qu'il faut prendre en considération le nombre important d'abstentions à la dernière échéance électorale. Par conséquent, poursuit-il, «il serait sensé de tenter de convaincre cette partie de la population et l'encourager à s'asseoir autour d'une table de dialogue».
L'Etat doit, de ce fait, «orienter ses objectifs de sorte à maintenir une logique de changement, en opérant des mesures réelles». Cela implique, selon Abderrahmane Arrar, en plus de la libération des détenus d'opinion, «une révision sérieuse de la Constitution». Cela passera forcément par «la levée du monopole sur la presse, et, plus important encore, la justice», a-t-il défendu, soulignant, à ce stade, la nécessité de séparer les pouvoirs, insistant particulièrement sur une autonomie du judiciaire sur l'exécutif.
Il a tenu à insister, au passage, sur l'importance de faire sortir la société civile de son confinement, et lui conférer davantage de prérogatives afin qu'elle puisse élargir son champ d'action politique. Il faut, par ailleurs, signaler que cette conférence de presse intervient après la réunion des membres du Forum civil pour le changement, traitant de la situation politique et des défis qui attendent le nouveau gouvernement.
A son issue, les membres du Forum ont dégagé une série de points qu'ils portent à l'attention de Abdelmadjid Tebboune, espérant que ce dernier «en prendra acte».
A travers cette liste, le Forum civil pour le changement réitère son appui au mouvement populaire (Hirak), jusqu'à satisfaction de la revendication ayant trait à une rupture totale avec l'ancien système. Abderrahmane Arrar a, d'un autre côté, tenu à saluer la mesure liée à la libération de plusieurs détenus d'opinion, «dans l'espoir que ces mesures s'élargissent et s'intensifient», souligne-t-il.
Le Forum dit encore accueillir favorablement l'initiative du gouvernement après «l'installation d'une commission d'experts pour l'amendement de la Constitution».
Le porte-parole du Forum a également insisté sur l'ouverture d'un dialogue incluant la participation de toutes les parties de la société, «sans aucune exclusion».
Enfin, Abderrahmane Arrar promet d'œuvrer, avec les membres du Forum, «à préserver les libertés individuelles et à lutter contre tout ce qui porte atteinte à la liberté d'expression».
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.