Mancity : Guardiola fait une annonce de taille pour son avenir    Nécessité pressante d'un réseau d'assainissement pour la zone industrielle de Hassi Ameur    Man City : Sterling est fan de Zidane    Centre nautique d'Oran: piscines dotées de bassins en Inox, une première en Afrique    Arbitrages d'investissement: l'Algérie est dotée des outils pour sanctuariser les intérêts de l'Etat    Tebboune évoque la fermeture des frontières avec le Maroc    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Report du derby USMA – MCA : Une décision politique    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Le PNC suspend sa grève    4morts et 32 blessés en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans leur confort lointain, ils pensent !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 01 - 2020

L'idée originale de cet espace était, lorsqu'on me l'a confié, que j'en fasse un billet d'humeur. Pourquoi, par conséquent, ne pas parler de ce qui gave chez certains spécialistes éparpillés à travers la planète ? Ceux-là qui font mine de pleurer sur leur exil, mais ne prennent même pas la peine de se joindre aux compatriotes qui, même de loin, manifestent physiquement leur soutien au Hirak quand ils ne prennent pas un billet d'avion pour venir oublier, le temps d'une marche, ledit exil ! «Oui ! Vous comprenez ! C'est génial ce qui se passe au pays, mais je n'ai pas trop le temps d'y participer. Ici on ne plaisante pas avec les absences.» Ils tempèrent leurs aveux en ajoutant qu'ils ne négligent pas, pour autant, de suivre ce qui s'y passe, en attendant que les choses aillent mieux et que la situation évolue dans le sens souhaité, autrement dit, en faveur de la liberté revendiquée par les marcheurs qui occupent la rue chaque semaine, depuis bientôt une année.
Un engagement pour lequel beaucoup d'entre eux croupissent injustement dans les prisons du pays. Parmi nos malheureux exilés qui se complaisent dans le conseil éclairé construit à coups d'arguments enrobés, évoluent quelques défenseurs virulents de la cause ! Ceux qui se montrent intraitables à l'égard de qui oserait en douter. Parce qu'ils ont la certitude que le mouvement finira par avoir raison des résistances qui lui sont opposées au cœur du système. Ce sont ceux-là qui s'énervent le plus contre les déclarations frileuses à l'égard du Hirak ! Il y en a même qui font volontiers dans la surenchère là où, forcément, l'herbe est plus verte. Mais il y en a, aussi, qui contiennent leurs ardeurs et ont la pudeur de ne pas trop s'agiter à ce propos.
Ils encouragent leurs compatriotes, parce qu'ils aiment ce pays qu'ils ont quitté la mort dans l'âme et tentent d'éclairer quand on les sollicite sur ce qui s'y joue. Ceux qui se pensent investis d'une mission dont personne ne les a chargés butent contre une vérité qui leur fait défaut. Ils ne sont pas dans le secret des dieux, mais laissent supposer, lorsqu'ils confèrent, qu'ils savent parfaitement de quoi il en retourne.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.