Ligue 1: Le programme des rencontres de la 15ème journée    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    «La pensée libre» à la barre    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    LDC : Mendy libère le Real Madrid face à l'Atalanta    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Turquie affiche ses ambitions économiques en Algérie
150 hommes d'affaires ont accompagné Erdogan
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 01 - 2020

La Turquie affiche ses ambitions en matière économique. Le Président turc, considérant l'Algérie comme « le centre de gravité » du continent africain, affirme qu'elle constitue une porte d'entrée à travers laquelle la Turquie compte lancer une offensive à travers le continent. Tayyep Erdogan considère que la levée des obstacles permettra aux échanges algéro-turcs d'être plus importants.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le forum d'affaires Algérie-Turquie, qui s'est tenu hier dimanche à Alger, a permis au Président turc en visite officielle de faire non seulement un état des lieux des relations bilatérales en matière économique, mais également d'en tracer les perspectives.
La suppression de la règle 51-49, mais également la mise en place d'une zone de libre-échange entre les deux pays seront, selon le Président turc ,des signaux favorables en direction du milieu des affaires. Pour Erdogan, l'Algérie est non seulement un pays «frère» et «ami» mais surtout un partenaire «stratégique» car offrant une ouverture vers les pays maghrébins et africains. Il n'hésitera pas à dire que l'Algérie est «le centre de gravité de l'Afrique», ajoutant que la Turquie n'était pas dans une logique unilatérale mais souhaitait, au contraire, un partenariat gagnant-gagnant. Pour ce faire, il plaide pour la rectification des lacunes du passé pour atteindre les nouveaux objectifs évoqués avec son homologue algérien. Le premier est de faire atteindre le volume des échanges à 5 milliards de dollars , alors que ce dernier stagne à 4 milliards depuis de longues années déjà. Pour l'atteindre, le Président turc estime urgent de lever les obstacles qui freinent les investissements dans le cadre de la réorganisation des commissions mixtes, qui auront à étudier les propositions des deux parties.
Présent à l'ouverture du forum d'affaires auquel ont participé près de 150 hommes d'affaires turcs, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé que ce cadre avait permis d'évaluer les accords en cours entre les deux pays, ajoutant que la prochaine réunion entre les deux parties, qui se tiendra dans le courant de l'année, permettra de les concrétiser. C'est notamment le cas des accords sur le contrôle de la qualité, le travail, la Sécurité sociale, et le mémorandum relatif à la recherche scientifique. Djerad a plaidé pour un nouveau mécanisme devant permettre de revoir à la hausse le volume des échanges qui, dit-il, ne reflète pas la nature des relations entre les deux pays. Des secteurs prioritaires ont, d'ores et déjà, été identifiés, à l'instar des PME-PMI, les start-up, l'agriculture et le tourisme.
Selon les statistiques, le volume des échanges entre la Turquie et l'Algérie au cours des 10 premiers mois de 2019 a atteint 2,2 milliards de dollars : 1,6 milliard de dollars en exportations et 0,6 milliard de dollars en importations. L'investissement de la Turquie en Algérie atteignant 3,5 milliards de dollars. En 2018, l'Algérie est devenue le deuxième partenaire commercial de la Turquie sur le continent africain. Au total, près de 800 entreprises turques, qui emploient près de 30 000 personnes, activent actuellement à travers le territoire national.
N. I.
Le Président Tebboune :
«Les échanges commerciaux entre l'Algérie et la Turquie bientôt portés à 5 milliards de dollars»
Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, dimanche, avoir convenu avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, de porter très bientôt les échanges commerciaux entre les deux pays à plus de 5 milliards de dollars.
Il a été convenu de porter très bientôt le volume des échanges entre l'Algérie et la Turquie à plus de 5 milliards de dollars, a annoncé le Président Tebboune lors d'une conférence de presse animée avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, insistant sur l'importance des échanges bilatéraux, notamment dans les domaines intéressant les jeunes. «La Turquie est aujourd'hui l'une des grandes puissances économiques hors Union européenne (...) qui a bâti son économie sur les PME», a souligné le président de la République. En matière de coopération bilatérale, le Président Tebboune a affirmé avoir convenu avec le Président Erdogan de consacrer un «échange quotidien» entre les ministres algériens et leurs homologues turcs pour «ne laisser place à aucun malentendu». Le président de la République a, en outre, précisé avoir donné son accord pour l'acquisition d'un terrain en vue de la construction d'une nouvelle ambassade de Turquie en Algérie, et convenu avec son homologue turc de l'ouverture d'un centre culturel turc en Algérie et d'un centre culturel algérien en Turquie.
Le Président Tebboune a, par ailleurs, précisé avoir accepté l'invitation du Président Erdogan à effectuer une visite dans son pays.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.