Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour une nouvelle politique nationale du médicament
13e Conférence nationale pharmaceutique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 03 - 2020

La traditionnelle Conférence pharmaceutique nationale du Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (Snapo) a ouvert ses travaux hier lundi, à l'hôtel El-Aurassi, à Alger. Les intervenants dans le secteur ont choisi cette année de se pencher de près sur la nouvelle loi sanitaire dont les textes sont en ce moment même en train d'être élaborés par le ministère de la Santé.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Cette treizième Conférence nationale, qui a regroupé de nombreux pharmaciens d'officine du pays, ainsi que d'autres acteurs activant dans ce milieu, s'est particulièrement intéressée aux volets liés au développement de l'industrie pharmaceutique, à la disponibilité du médicament et aux bonnes pratiques de distribution.
Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, qui a donné le coup d'envoi de ces travaux ,a insisté dans son allocution sur l'importance de restructurer l'activité des pharmaciens, «en leur offrant davantage de protection et de meilleures conditions de travail». Il a souligné que la revalorisation de l'industrie pharmaceutique avec tout ce que cela implique est mise «au centre des préoccupations du gouvernement».
Pour faire montre de cette «bonne volonté», Abderrahmane Benbouzid rappelle la création d'un ministère délégué dont la mission est exclusivement dédiée au dossier de la promotion de l'industrie pharmaceutique en instaurant un climat propice, notamment au développement de la production locale de certains médicaments. Ce qui limitera la dépendance de l'Algérie des marchés étrangers en la matière, et de ce fait, «réduira considérablement la facture d'importation».
Le responsable du département de la santé a indiqué dans ce registre que ses services collaborent avec d'autres institutions de santé pour réussir à promouvoir notre industrie pharmaceutique et restructurer ou redéfinir l'activité de pharmacien à travers la nouvelle loi sanitaire.
Dans le même sillage, le ministre délégué à l'Industrie pharmaceutique, Djamal Lotfi Benbahmed, a évoqué le rôle du pharmacien d'officine qu'il considère comme «le dernier maillon de la chaîne de soins», précisant que l'exercice de la pharmacie d'officine «ne cesse de se développer». Il soulignera, d'ailleurs, qu'un chapitre entier est consacré à la pharmacie d'officine dans la loi 18-11 relative à la santé. Celle-ci, fait-il savoir, «consacre le soutien de l'Etat à travers des mesures incitatives, à la production nationale, notamment par la promotion de l'investissement dans ce domaine».
En termes de disponibilité des médicaments, Lotfi Benbahmed estime que les citoyens attendent que le secteur réponde à leurs besoins dans ce sens. Il est également attendu de leur garantir, non seulement la disponibilité, mais aussi des médicaments «efficaces et de qualité, et économiquement accessibles à travers le développement et la diversification de notre industrie permettant la maîtrise de la facture des produits pharmaceutiques et constituant une source d'exportation hors hydrocarbures».
Le ministre délégué avance encore que «notre stratégie, en application du programme du Président, vise à mettre en œuvre une politique pharmaceutique et industrielle cohérente sur le plan réglementaire et économique».
Enumérant les axes principaux que comprend cette stratégie, Lotfi Benbahmed parlera de «la garantie de disponibilité continue des produits pharmaceutiques, notamment les médicaments essentiels». Il a également cité «la mise en place des outils et un dispositif réglementaire garant de la qualité, de l'efficacité et de la sécurité».
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.