JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Fifa prépare un sale coup à la CAF
La CAN-2021 menacée de report, voire d'annulation
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 04 - 2020

C'était dans l'air et la CAF était certainement mise au parfum. Dans une de ses résolutions pour «résorber» le déficit en dates indispensables pour boucler l'ensemble des compétitions interclubs de l'exercice 2019-2020, le groupe de travail de la Fifa chargé de réguler le calendrier international présidé par le Canadien Victor Montagliani (président de la Concacaf et vice-président de la Fifa) a proposé d'annuler toutes les rencontres internationales durant ce qui reste de l'année 2020. Soit toutes les dates que la Fifa a prévues pour les matchs (amicaux et qualificatifs) des équipes nationales dont les quatre journées qui restent des éliminatoires de la CAN-2021 que le Cameroun devra accueillir entre janvier et février de l'année prochaine. La Fifa, qui a ordonné le report sine die des matchs programmés pendant l'ouverture internationale de juin, expliquera, selon l'information rapportée par le quotidien espagnol AS, par son souci d'éviter la propagation du Covid-19 (comme si des matchs interclubs ne comportaient pas de risques) et surtout permettre l'apurement de toutes les compétitions nationales, régionales et continentales des clubs. Une «ingénieuse» idée qui pénalisera, sans aucun doute, la CAF laquelle devrait tout le moins décaler la 33e phase finale de la CAN, début 2021 au Cameroun. Car le report est un moindre mal sachant que les rares dates Fifa qui se présenteront en 2021 seront consacrées, particulièrement en Afrique, aux qualifications du Mondial-2022. D'où la crainte de voir le rendez-vous de Cameroun-2021 carrément rayé du calendrier international de 2021 qui verra le déroulement, outre de l'Euro et de la Copa América, des JO de Tokyo. L'hiver 2022 étant réservé au Mondial du Qatar alors que l'été 2022 verra la Fifa «placer» son Mondial à 24 clubs en Chine qu'elle devait tenir durant l'été 2021 avant que l'UEFA et le Comnebol ne lui grillent la politesse en programmant leurs championnats continentaux internations, peu de dates sont disponibles pour tenir la CAN du Cameroun. Alors, dans cette bousculade de gros, la CAF, qui continue de croire que le 33e tournoi panafricain se tiendra quoi qu'il en coûte durant l'hiver de l'année prochaine, n'a qu'à suivre ou disparaître. En l'occurrence, tenir sa compétition majeure en parallèle avec celles d'Europe et d'Amérique quitte à «rôtir» les footballeurs et les fans mais également à subir des pertes financières induites par la «réquisition» des sponsors traditionnels du football et détenteurs des droits d'image pour des manifestations qui rapportent plus et qui offrent un meilleur confort. Ahmad Ahmad, qui a perdu nombre de batailles, ne résistera pas à cette énième attaque. Le Cameroun, de son côté, qui s'est fait enlever l'organisation de la CAN-2019, ne pardonnera jamais au successeur d'Issa Hayatou d'avoir traîné le pays dans la boue, mettant en doute ses compétences organisationnelles et provoquant la mobilisation de moyens gigantesques dans la construction d'infrastructures sportives de luxe alors que son économie était au plus bas. Organiser la 33e édition au Cameroun en 2023 n'intéresserait, en définitive, personne. Ni le Cameroun, ni la Côte d'Ivoire, encore moins la Guinée qui attendaient patiemment leur tour.
M. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.