Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,5 enregistrée à Mila    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    621 ressortissants algériens rapatriés à bord de 2 avions en provenance de Paris en 48h    Wilaya d'Alger/Covid-19: Fermeture de près de 5400 commerces pour non-respect des mesures préventives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»
Rachid Redjradj (directeur général démissionnaire du CS Constantine) :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 07 - 2020

Ayant adressé un préavis de démission le 24 juin dernier à la direction de l'ENTP, Rachid Redjradj, dans son intervention samedi sur la chaine TV El-Bilad, explique que jusqu'à présent, il n'a eu aucun contact avec la direction de la société actionnaire majoritaire du CS Constantine.
«Contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, je n'ai rien reçu de la direction de l'ENTP. J'ai discuté avec son président le 20 juin passé à qui j'ai expliqué toute la situation et le 24 du même mois, j'ai adressé un préavis de démission d'un mois, pour des raisons d'ordre familial, comme le stipule mon contrat de travail. Et depuis, je n'ai rien reçu, donc à compter du 24 juillet, je ne serai plus directeur général du CSC», a souligné l'ancien manager de JSM Béjaïa qui rejette toutes informations faisant état du gel de son activité au CSC. «J'ai entendu dire que la direction de l'ENTP a gelé mon activité, ce qui est totalement faux, puisque j'ai déjà présenté un préavis de démission. Quant à l'affaire de Meziane, Redjradj a indiqué dans son préavis de démission que «ma responsabilité reste pleinement engagée vis-à-vis du joueur en m'engageant à régler tous les frais d'arbitrage jusqu'au TAS de Lausanne et à payer toute indemnité au-delà du minimum requis par le code du travail en dédommagement du licenciement abusif». Pour rappel, la résiliation du contrat de l'ancien gardien du but, Meziane, en janvier 2020, a suscité une grande polémique au sein du CSC, notamment sur le montant qu'il devait toucher après la résiliation de contrat. Des sommes astronomiques avaient été annoncées dans les réseaux sociaux allant jusqu'à 22 millions de DA, soit 2.2 milliards de centimes, que l'ancien gardien devait empocher comme indemnités de départ, avant la fin du mois de février. Dans le cas contraire, la somme sera doublée... Le délai passé, Meziane saisit la Commission nationale de résolution des litiges (CNRL) de la FAF afin de récupérer son argent d'autant plus que la société actionnaire du CSC refuse de débloquer une telle somme. Depuis cette affaire a pris d'autres proportions au point où Redjradj a mentionné dans sa lettre de démission sa responsabilité dans cette affaire. Aux dernières nouvelles, Nacereddine Medjoudj, le manager du CSC, qui devait succéder à Redjradj, aurait trouvé un accord avec Lyes Meziane pour l'indemniser.
Ah. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.