Constitution: Une large révision de lois essentielles en perspective    Le délai de dépôt des comptes sociaux prorogé au 30 novembre    Investissement: «L'instabilité législative, une entrave majeure»    Energies renouvelables: Des réformes sont nécessaires    Le syndrome libanais    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Compétitions sportives: Tebboune ordonne la reprise    Football à l'Ouest: Les clubs dans un labyrinthe    Hormis les pneumologues, les réanimateurs et les généralistes: Les médecins spécialistes affectés à l'hôpital de Haï Nedjma rejoignent l'EHU    Skikda: 40 conteneurs de carburant saisis, l'exportateur écroué    Laghouat: Deux morts et un blessé dans un carambolage    HUMEURS PREFABRIQUEES    Bekkat Berkani s'exprime à nouveau    Yasmine Moussous, 1re Algérienne à recevoir une dose    Alger et Tunis attachés à la solution politique    Koweït: le prince héritier Nawaf al-Ahmad al-Sabah nommé nouvel émir    Inondations: l'Algérie octroie un don de 500 tentes au Niger    Nécessité d'accompagner le renouveau des arts de l'oralité    Journée mondiale contre la rage: vers l'élimination des décès d'ici à 2030    Real Madrid: Jovic vers la Serie A ?    El Guergarat : la MAP attribue une fausse déclaration au SG de l'ONU    Covid-19: 155 nouveaux cas, 101 guérisons et 7 décès    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Benabdi, nouvelle recrue    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Larbi Ouanoughi a fait long feu    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hommage unanime du métier
Décès de Djamel Barek
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 08 - 2020

L'acteur franco-algérien est décédé jeudi dernier à l'âge de 54 ans des suites d'une longue maladie. Depuis l'annonce de sa mort, l'hommage de ses pairs est unanime.
Installé en France depuis les années 1980, Djamel Barek a commencé sa carrière artistique au théâtre où il a notamment joué dans les pièces de Robert Hossein et de Michel Georges. Son visage devient familier d'abord dans le monde audiovisuel à travers sa participation à plusieurs séries et téléfilms tels que Avocats et associés (1999), Retrouver Sara (2006), Reporters (2009), Fracture (2010), etc. Parallèlement à sa carrière à la télévision, Djamel Barek se fait remarquer par plusieurs cinéastes à commencer par Steven Spielberg qui lui octroie un petit rôle dans Munich (2005), Frédéric Shoendoerffer qui lui fait appel pour Scènes de crime (2000), Les revenants de Robin Campillo (2004), Carlos d'Olivier Assayas (2010) où il joua le rôle de l'avocat et militant algérien Ahmed Boudia.
La consécration en Algérie viendra avec L'Oranais de Lyès Salem (2013) où il campe Saïd, le fidèle ami et homme à tout faire du personnage principal. Il figurera par la suite dans la tête d'affiches de la série ramadanesque à succès El Khawa. Mais c'est en France que le comédien enchaîne les rôles entre cinéma et télévision : le cinéaste David Oelhoffen lui fera appel à deux reprises dans Loin des hommes (2014) aux côtés de Vigo Mortensen qui joue un instituteur humaniste aux confins de la campagne algérienne durant la colonisation (un film adapté de la nouvelle L'hôte d'Albert Camus) et dans Frères ennemis (2018) avec Reda Kateb, les deux films ayant été projetés à Alger à l'occasion du Festival international du cinéma engagé. À sa mort, il jouait le rôle titre de la série Candice Renoir dont la septième saison est actuellement diffusée sur France 2. L'un des derniers rôles qu'il a joués au cinéma fut avec le réalisateur Anis Djaâd dans son film La vie d'après sélectionné à la prochaine Mostra de Venise.
Dès l'annonce de son décès, Djamel Barek est évoqué par ses confrères français et algériens comme un acteur polyvalent et rigoureux, et un humain aux qualités multiples. Lyes Salem, son ami de longue date, confie au Courrier de l'Atlas que le défunt «bien que malade depuis trois ans, ne s'est jamais départi de son sourire ni se plaignait» et d'ajouter qu'il était «d'une douceur absolue et avait en même temps une autorité naturelle».
La comédienne Souha Oulha écrit pour sa part que «le cinéma perd un visage plein de profondeur et d'Histoire». Quant à l'acteur Idir Benaïbouche qui a donné la réplique au défunt dans L'Oranais, il évoque un «homme stoïque qui m'a beaucoup aidé et appris».
Les membres du festival de Bobigny «Bande à part» saluent la mémoire d'un «comédien chaleureux et talentueux qui est souvent venu au Magic Cinéma notamment pour l'avant-première de Loin des hommes et L'Oranais. Nous n'oublierons pas son sourire». Enfin, Leïla Bakhti, qui a partagé l'affiche avec lui dans le téléfilm Fracture, rend hommage à un «grand monsieur» dont elle n'oubliera pas «la bienveillance, le regard rare et doux».
Sarah Haider


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.