PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Oran: démantèlement d'un réseau de trafic de drogue et saisie de psychotropes    Covid-19 : Nécessite d'adopter de "nouveaux modes d'enseignement" dans le Monde arabe    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Algérie/Italie: le comité technique chargé de la délimitation des frontières maritimes installé    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    Un terroriste abattu, 4 éléments de soutien et 11 narcotrafiquants arrêtés en une semaine    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Neghiz face à la presse    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    La fille des Aurès    Prorogation des promotions au 30 septembre    Les souscripteurs AADL protestent    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Enfin l'électricité et le gaz    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit
Mali
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 08 - 2020

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a annoncé mardi la réhabilitation du patrimoine de Bandiagara, en partie détruit par le conflit qui fait rage dans le centre du Mali. La crise sécuritaire malienne, alimentée par les groupes jihadistes et les tensions intercommunautaires, a provoqué la destruction totale ou partielle de près de 30 villages, localisés pour moitié sur le site de la falaise de Bandiagara, classé au patrimoine mondial de l'Humanité, dans la région de Mopti.
Le projet de l'Unesco, financé à hauteur d'un million de dollars par l'Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (Aliph), vise à réhabiliter «les logements, les greniers et des sites consacrés à la culture traditionnelle», a précisé l'organisation dans un communiqué. Il entend notamment restaurer des traditions culturelles telles que rites funéraires et danses masquées, bousculées par les tensions intercommunautaires de ces dernières années, et contribuer, ainsi, «à renforcer le tissu social et la paix entre les communautés du pays Dogon», relève l'Unesco.
Le centre du Mali est le théâtre d'un grand nombre de violences depuis 2015 et l'apparition d'un groupe jihadiste emmené par le prédicateur peul, Amadou Koufa, qui a largement recruté parmi sa communauté et a rejoint le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (Gsim), principale alliance jihadiste du Sahel affiliée à Al-Qaïda. Les attaques, souvent suivies de représailles, ont pris un tournant intercommunautaire entre les Peuls, majoritairement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, qui pratiquent essentiellement l'agriculture.
Sept personnes ont été tuées mi-juillet, de même qu'au moins quatre en juin et douze, fin avril, dans l'attaque de plusieurs villages de la commune de Sangha, à une trentaine de kilomètres de Bandiagara, l'une des principales villes de la région.
La falaise de Bandiagara abrite 289 villages répartis sur 400 000 hectares,entre plateaux et plaines. Les communautés entretiennent une relation très étroite avec leur environnement, qui s'exprime par des rituels et des traditions sacrés, selon l'Unesco.
Les activités génératrices de revenus pour les femmes seront aussi au cœur du projet de l'Unesco dans le contexte difficile de la pandémie de Covid-19, poursuit l'organisation.
«La culture n'est pas seulement trop souvent victime de conflits armés prolongés, elle est aussi une source essentielle de résilience et un fondement important pour la construction de la paix», a souligné la directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.