Liverpool : la blessure de Fabinho inquiète Klopp    Real : Benzema égale un record de Messi    Tlemcen: Deux ministres, des annonces et des promesses    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Tribunal de Tipasa: Le procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh reporté au 17 novembre    Le Vote Des Expatriés En Question    Ligue des champions d'Europe: Gros suspense à Turin et Manchester    JS Kabylie: Zelfani mise sur le tournoi d'Alger    FAF: L'AGO a adopté les bilans    UN COMBAT CONTRE SOI    Covid-19: «Le retour au confinement partiel n'est pas exclu»    Recrudescence des cas de Covid-19: Hôpitaux : retour à la case départ ?    La campagne référendaire s'achève aujourd'hui à minuit. Place au silence électoral    L'Algérie saura relever tous les défis auxquels elle fait face et s'en sortira plus forte    L'état de santé du président n'est pas inquiétant    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    287 nouveaux cas en Algérie    Djerad inaugure la 1re Conférence nationale sur l'oeuvre de Malek Bennabi    Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    CAN-2021/Zimbabwe: "Ce serait bien de réaliser de bons résultats face à l'Algérie" (Kadewere)    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Actucult    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Le Real de Madrid doit réagir    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    BMS Corona    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh
Parution
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 09 - 2020

À l'occasion du centenaire de la naissance de Mohammed Dib, l'universitaire marocain Abdelaziz Amraoui a voulu rendre hommage à une grande personnalité universelle, en rassemblant dans l'ouvrage Mohammed Dib, le Simorgh, plusieurs études, dont certaines inédites, consacrées à l'écrivain algérien d'expression française.
L'auteur de La Grande Maison était aussi photographe ! C'est ce qu'apprend le lecteur du livre Mohammed Dib, le Simorgh, de Abdelaziz Amraoui, paru récemment à la maison d'édition algérienne Frantz-Fanon.
D'ailleurs, deux parties de cet essai, écrit à l'occasion du centenaire de la naissance de l'écrivain, le 21 juillet 1920 à Tlemcen, évoquent l'art de la photographie : Le style photographique de Dib et L'image, la photographie (d'identité) et le mal. On pourrait également y inclure la partie intitulée «De quelques figures féminines sous l'influence de l'image chez Dib».
«Abdelaziz Amraoui va déceler, au fil des pages, toutes les passerelles plus ou moins subtiles reliant l'œuvre de Mohammed Dib à la photographie sous tous ses aspects», écrit Georges A. Bertrand, historien d'art et photographe, dans la préface de l'ouvrage.
«Abdelaziz Amraoui a ainsi multiplié les références à la photographie, autant explicites qu'implicites, scrutant toutes les références qui pouvaient exister dans l'œuvre de Dib entre ces deux médiums, les reliant aussi bien matériellement au thème du miroir (et de Narcisse par association d'idées) qu'à ceux du passé, du souvenir, déjà évoqués ici», écrit encore Georges A. Bertrand qui précise, toutefois, que Mohammed Dib est, avant tout, écrivain et qu'il n'a jamais donné à la photographie l'importance qu'il a accordée à l'écriture.
La première partie de l'ouvrage est intitulée «Mohammed Dib, le Simorgh». Elle reprend, ainsi, le titre du livre. Les autres parties (chapitres), en plus de celles déjà citées, sont La quête du lieu et de l'espace originels chez Dib dans Tlemcen ou les lieux de l'écriture, Le clonage et, enfin, La langue française, philosophie d'une vie, septième et dernière partie de l'ouvrage.
C'est à l'occasion, donc, du centenaire de la naissance de Mohammed Dib que l'universitaire marocain Abdelaziz Amraoui a voulu rendre hommage à une grande personnalité universelle, en rassemblant dans l'ouvrage Mohammed Dib, le Simorgh, plusieurs études, dont certaines inédites, consacrées à l'écrivain algérien d'expression française, décédé le 2 mai 2003 à La Celle-Saint-Cloud, près de Paris, en France. L'essai Simorgh, paru en 2003 en France aux éditions Albin Michel, est le dernier ouvrage de Dib, paru de son vivant. Le Simorgh est le nom d'un oiseau-roi, un personnage d'un conte persan. Tout comme le fameux phénix, qui renaît de ses cendres, il est donc un oiseau légendaire.
Mohammed Dib est l'auteur d'un grand nombre de romans, nouvelles, de poèmes et de contes pour enfants. Il a également écrit la pièce de théâtre Le Vœu de la septième lune, parue à titre posthume en 2019. Une adaptation à la télévision (feuilleton) par Mustapha Badie, de sa trilogie La grande maison, L'incendie et Le métier à tisser, diffusée dans les années 1970 par la RTA, avait rencontré un immense succès populaire.
Abdelaziz Amraoui est professeur, habilité à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Marrakech, au Maroc. Ses travaux s'inscrivent essentiellement dans la perspective de la grammaire textuelle. Il a publié de nombreux articles dans des revues universitaires dans son pays et à l'étranger, notamment en France, en Allemagne et au Brésil. Abdelaziz Amraoui est, par ailleurs, le co-directeur de la collection littéraire Arts et Cie (LitArtCie) chez L'Harmattan.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.