Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers la réhabilitation du Conseil national des arts et des lettres
Projet de loi sur le statut de l'artiste
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 10 - 2020

Le ministère de la Culture et des Arts est disposé à «soutenir les artistes dans la concrétisation de leurs projets en leur garantissant un cadre juridique susceptible de les protéger de tout dépassement», a affirmé samedi la ministre du secteur, Malika Bendouda.
Dans une allocution à l'occasion de la remise de la mouture découlant des travaux de la Commission des arts et du marché de l'art, au palais de la Culture Moufdi-Zakaria d'Alger, la ministre a insisté sur l'importance pour «l'artiste d'être un véritable partenaire dans ce projet, en tant qu'artiste créateur et autonome financièrement».
À cette occasion, la ministre a mis en exergue le travail de la Commission qui a proposé des solutions idoines aux productions du marché de l'art en Algérie, ce qui permet à la culture, a-t-elle dit, de contribuer à l'économie nationale et d'être une source d'autofinancement dans les domaines de la culture et des arts. Parmi les recommandations de la Commission des arts et du marché de l'art présidée par Hamza Djaballah, figure l'installation d'un groupe de travail composé d'artistes, d'experts et de représentants d'organismes et de secteurs gouvernementaux, en vue d'œuvrer au suivi et à l'application des propositions de la Commission en collaboration avec le ministère de la Culture. Il s'agit également d'accélérer l'ouverture d'ateliers dédiés à l'actualisation et au renouvellement de l'arsenal législatif et réglementaire du secteur de la culture et des arts, et l'octroi de mesures incitatives pour promouvoir l'investissement des start-up dans le secteur. Il convient aussi, selon les recommandations, de généraliser l'utilisation du numérique dans toutes les structures de culture et des arts, les activités et les manifestations, tout en s'ouvrant sur le secteur privé.
S'agissant du projet de loi sur le statut de l'artiste, la Commission a proposé la réhabilitation du Conseil national des arts et des lettres (Cnal), étant une plateforme de départ, la cristallisation de la loi sur l'artiste, et ce, à moyen-terme, ainsi que l'examen de la possibilité d'ouvrir le champ aux établissements culturels à caractère économique pour investir dans le domaine de la culture.
En outre, les recommandations préconisent de convertir les espaces désaffectés relevant du ministère en lieux d'exposition et de vente de produits artistiques et en espaces de créativité pouvant accueillir des résidences artistiques et des concerts.
L'accent a également été mis sur la création d'établissements et de structures dédiées aux différents domaines artistiques. Il a, dans ce cadre, été proposé la création de l'exposition internationale des arts visuels dans l'Askrem (Tamanrasset). Par ailleurs, la rencontre a été marquée par le lancement de la plateforme numérique des artistes algériens, qui sera opérationnelle fin octobre. Créée pour le compte du ministère de la Culture, avec la participation du Forum des jeunes et des start-up, en collaboration avec le ministère, cette plateforme permettra aux artistes d'exposer et de vendre en ligne leurs œuvres.
Cette plateforme trilingue (arabe, français et anglais) fait la part belle au marché des arts plastiques, dont les productions peinent à trouver des débouchés, mais elle donne aussi la chance aux artistes issus d'autres domaines comme la musique et les arts du spectacle d'avoir plus de visibilité. À cette occasion, une nouvelle revue intitulée «Founoun» (arts) a été présentée. Elle s'intéresse à tous les talents artistiques, dans tous les domaines créatifs, selon son rédacteur en chef, le journaliste et réalisateur Nabil Hadji.
Le premier numéro rend hommage à l'artiste Hasni Chakroun (Cheb Hasni), auquel un dossier spécial «Hasni, icone de l'amour» est consacré, et ce, à l'occasion du 26e anniversaire de sa disparition.
La revue, qui consacre également un dossier aux instituts de formation en Algérie, propose au lecteur une multitude d'articles sur les arts visuels, les arts de la scène, la musique, le cinéma, et la littérature.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.