Premier League : Everton chute face à Leeds    15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    Covid-19: des contacts en cours pour l'acquisition du vaccin dés sa disponibilité    Le documentaire "Objectif Hirak" primé en Inde    Le Maroc veut perturber une manifestation dénonçant l'agression à El Guerguerat    Football / Ligue 1 : cinq autres clubs signent la convention tripartite    Coup d'envoi d'une campagne de reboisement au niveau des structures universitaires    Zetchi donne des nouvelles de Belmadi    Energie: le gouvernement déterminé à instaurer un modèle énergétique durable    Groupe parlementaire FLN : la résolution du Parlement européen dépourvue du moindre fondement diplomatique    Lutte contre l'Islamophobie: L'Algérie réaffirme sa position "immuable"    PSG : Les mots forts de Neymar en hommage à Diego Maradona    Accidents de la route : Six décès et 253 blessés durant les dernières 48 heures    Décès de Aissa Megari : le Premier ministre présente ses condoléances    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    Le Mouloudia décidé à relever le défi !    La dernière de Trump    Des membres du COA convoqués par la justice    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Saisie de 100 grammes de kif traité    7 personnes arrêtées pour des violences dans les quartiers    L'affaire de l'automobile sera rejugée    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    L'OAIC confirme et précise    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    L'armée s'implique dans la lutte anti-Covid    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Nul sur toute la ligne    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë
Yémen
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 10 - 2020

Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë ont été recensés dans les districts du sud Yémen, selon une analyse réalisée par des agences relevant des Nations unies.
L'analyse de la classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC) publiée par l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef), le Programme alimentaire mondial (PAM) et leurs partenaires — qui porte uniquement sur 133 districts du sud Yémen qui abritent 1,4 million d'enfants de moins de cinq ans — révèle une augmentation de près de 10% des cas de malnutrition aiguë en 2020.
La plus forte augmentation concerne les cas de jeunes enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère avec une augmentation de 15,5% en 2020.
«Les données que nous publions mardi confirment que la malnutrition aiguë chez les enfants atteint les niveaux les plus élevés que nous ayons vus depuis le début de la guerre», a déclaré Lise Grande, Coordonnatrice humanitaire au Yémen. Au moins 98 000 enfants de moins de cinq ans courent un haut risque de mourir en l'absence de traitement urgent pour la malnutrition aiguë sévère.
«Le cercle vicieux du conflit et de la faim au Yémen fait des ravages terribles pour ceux qui sont déjà les plus vulnérables», a déclaré Laurent Bukera, Directeur du PAM au Yémen.
«Si la guerre ne prend pas fin maintenant, nous approchons d'une situation irréversible et risquons de perdre toute une génération de jeunes enfants au Yémen», a prévenu
Mme Grande.
Au moins un quart de million de femmes enceintes ou qui allaitent ont également besoin d'un traitement contre la malnutrition. Les experts de l'ONU préviennent que le nombre réel est probablement plus élevé, car les facteurs de malnutrition au Yémen se sont aggravés en 2020.
«La vie de milliers d'enfants et de femmes est en jeu. La malnutrition aiguë peut être traitée et prévenue avec un ensemble de services clés, mais pour cela, nous avons besoin d'une action et d'un soutien urgents», a déclaré Philippe Duamelle, Représentant de l'Unicef au Yémen.
Pour la FAO, l'aggravation de la situation nutritionnelle au Yémen met en évidence le besoin urgent de veiller à ce que chaque Yéménite ait accès à une alimentation saine et diversifiée maintenant et à l'avenir.
«Cela signifie construire, restaurer et maintenir les systèmes alimentaires au Yémen en intensifiant immédiatement les efforts pour protéger les moyens de subsistance des populations et en leur permettant de produire, vendre et consommer des aliments diversifiés et nutritifs même en période de crise extrême», a expliqué le Dr Hussein Gadain, Représentant de la FAO au Yémen.
Le Yémen reste la pire crise humanitaire au monde. Près de 80% de la population — plus de 24 millions de personnes - ont besoin d'une forme d'assistance humanitaire et de protection.
À la mi-octobre, seulement 1,43 milliard de dollars sur les 3,2 milliards de dollars nécessaires en 2020 avaient été reçus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.