Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    APN: reprise du débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Justice: installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Un cas psychiatrique!    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Défis africains de la COP 27    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Revente en l'état: Le nombre des importateurs est passé de 43.000 à 13.000    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Frank de Boer-Luis Enrique, les retrouvailles !
Pays-Bas-Espagne estampillé Barça
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 11 - 2020

Un amical aux couleurs du Barça : le duel entre les Pays-Bas et l'Espagne ce soir (20h45) marque les retrouvailles entre les sélectionneurs Luis Enrique et Frank de Boer, ex-coéquipiers au FC Barcelone, symbole des liens forts entre le football néerlandais et le jeu à la barcelonaise.
Dix-sept ans après la fin de leur aventure commune au Barça, Luis Enrique et Frank de Boer se retrouvent ce soir à Amsterdam dans l'évocateur stade Johan-Cruyff, figure tutélaire du foot «oranje» comme du jeu «blaugrana».
Et pour cette revanche de la finale du Mondial-2010 remportée par l'Espagne, les deux techniciens s'affrontent à la tête de deux des meilleurs nations au monde, lancées dans la dernière ligne droite de la Ligue des nations en 2020 et vers l'Euro en 2021. Nés à sept jours d'intervalle il y a un peu plus de 50 ans - le 8 mai 1970 pour le premier, le 15 mai pour le second -, Luis Enrique et Frank de Boer ont évolué ensemble lors de 122 des 214 matchs que l'ex-défenseur néerlandais a disputés avec les Barcelonais entre 1999 et 2003.
Même vision du foot
S'il est moins facilement associé à l'institution Barça que certains de ses compatriotes comme Cruyff, Johan Neeskens ou Ronald Koeman, Frank de Boer a tout de même vécu une belle et longue histoire d'amour avec le club catalan, aux côtés notamment de Luis Enrique. «Luis et moi, nous avions une excellente relation, tant sur le terrain qu'en-dehors», avait souligné le Néerlandais en 2014, lors de leur première confrontation sur un banc de touche. «Il était le vice-capitaine de l'équipe et affichait une mentalité de vainqueur et de combattant. C'était un professionnel exemplaire», avait-il raconté, alors qu'ils s'affrontaient en phase de poules de la Ligue des champions, quand Luis Enrique dirigeait le Barça et de Boer l'Ajax Amsterdam.
L'Asturien s'était imposé deux fois (3-1 à l'aller, 2-0 au retour). Biberonnés à la philosophie de jeu néerlandaise avec Louis Van Gaal (1997-2000 puis 2002-2003) en Catalogne, les deux compères partagent une même vision du football: un jeu de possession appliqué, rythmé par une multiplication de passes courtes. Le nouveau sélectionneur des Pays-Bas (deux matchs, deux nuls face à la Bosnie et à l'Italie), qui a pris le relais de Ronald Koeman nommé à la tête du Barça en août, était déjà un amoureux du beau jeu à son époque barcelonaise: rigoureux et physique, il aimait construire de derrière grâce à la qualité de son pied gauche. Il lisait le jeu à la perfection, et était animé de cette rage de vaincre et de cette assurance typiquement néerlandaises.
Souvenirs de Johannesburg
Idem pour Luis Enrique : revenu à la tête de la Roja après une parenthèse liée à la maladie puis au décès de sa fille Xana, l'Asturien fait confiance à la jeune garde espagnole pour retrouver le jeu qu'il avait ravivé quand il officiait sur le banc du Barça (2014-2017), deux ans après le départ de l'icône Pep Guardiola (2008-2012). Si ces retrouvailles hispano-néerlandaises promettent du beau football, Frank de Boer ne doit en revanche pas garder un bon souvenir des affrontements contre l'Espagne.
Avec Phillip Cocu, il était assistant de Bert van Marwijk à la tête des Pays-Bas lors du Mondial-2010, où il avait été défait en finale par l'Espagne et un but aussi tardif que cruel du Barcelonais Andrés Iniesta (1-0 a.p.) à Johannesburg. Alors que son prédécesseur Koeman a cédé aux sirènes du Barça depuis août, De Boer aussi avait déjà été approché en 2013 pour succéder à Tito Vilanova, selon la presse. Et voir Frenkie de Jong affronter ses coéquipiers de club Sergio Busquets ou Sergi Roberto (Ansu Fati, blessé au genou gauche, sera absent), risque fort de rappeler à Frank de Boer ses belles années barcelonaises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.