Soufiane Djilali craint des dérapages    Nouvelle loi électorale: la dernière ligne droite    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    La capitale sénégalaise à l'aube d'une journée sous tensions    Les Ivoiriens aux urnes samedi pour élire 255 parlementaires    Klopp calme le jeu pour Salah    Brèves    Brèves des Fédérations    Une approche intelligente    100 kg de drogue saisis et 11 suspects arrêtés    170 quintaux de kif saisis    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    «L'Algérie prend acte avec satisfaction»    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Assassinat de Ali Tounsi : la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    Célébration de la fête du printemps    2.735 appels reçus sur le numéro vert et de secours    Le Président Tebboune reçoit trois dirigeants de partis    L'Algérie respecte toujours sa promesse de baisse de sa production    La CNMA lance une campagne de sensibilisation    Générale de la pièce «Cadavre»    Le MCA en quête de sa première victoire    La militante sahraouie Sultana Khaya reçoit le prix "Citoyenneté pour les droits de l'Homme" à la Rioja    Zetchi: «On continue de travailler dans la sérénité et le calme»    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Béjaïa : Le mouvement reprend ses repères    Des spécialistes mettent en garde contre la prévalence croissante de l'obésité au sein de la société    FATria: Salah Ouanes réélu pour un deuxième mandat    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Manchester City: Mahrez lance les hostilités avant le derby contre Man U !    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Terrorisme et déchéance de la nationalité    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui
ONU
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 01 - 2021

Les membres du Conseil de sécurité des Nations-Unies ont tenu hier mercredi une réunion par visioconférence avec le représentant spécial du SG de l'ONU et chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif au sujet de la situation dans ce pays.
Il s'agit de la réunion trimestrielle régulière du Conseil pour examiner le rapport du secrétaire général sur le Mali et sa lettre biannuelle sur les opérations de la Minusma, incluant «les défis de la sécurité, la mise en œuvre du plan d'adaptation de la mission, sa performance (sur le terrain) et la planification de la transition» au Mali.
Annadif devrait informer les membres (du Conseil de sécurité) au sujet de l'évolution de la transition politique au Mali, précisent des sources proches du Conseil de sécurité qui évoquent des «progrès réalisés» depuis le dernier exposé du Conseil sur le mali, le 8 octobre 2020.
Ces progrès concernent globalement la mise en place d'institutions sur une période de 18 mois, devant donner lieu à des élections présidentielles et législatives.
Ainsi,un Conseil national de transition a été créé pour servir de Parlement intérimaire chargé de voter les réformes et les changements sur le plan législatif. Le président de transition Bah N'Daw avait déjà nommé les 121 membres du Conseil de transition le 3 décembre dernier.
Par ailleurs, des représentants de mouvements armés ayant signé l'accord de paix d'Alger de 2015 ont intégré le nouveau gouvernement malien.
Selon le secrétaire général de l'ONU, le choix fait par ces personnes «représente une opportunité pour mettre en place une collaboration, parvenir à des solutions pragmatiques et prendre des décisions audacieuses pour faire avancer le processus de paix».
L'accord de 2015 a été signé par la République du Mali et la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) après des négociations menées à Alger.
Mahamat Saleh Annadif pourrait suggérer lors de la réunion du Conseil de sécurité de profiter de la période de transition pour «mettre en œuvre les principales dispositions de l'accord» d'Alger, selon les mêmes sources.
Annadif pourrait également parler des efforts visant à stabiliser le centre du Mali, qui est l'une des deux priorités stratégiques de la mission, l'autre étant l'appui à l'accord de paix.
Le centre du Mali est la région où la situation sécuritaire est la plus difficile actuellement, selon le secrétaire général.
Sur un autre plan, les débats autour du rapport relatif au Mali pourraient englober la question humanitaire qui représente «une sérieuse préoccupation», selon le Secrétaire général de l'ONU qui relève, néanmoins, une amélioration en ce qui concerne la participation des femmes au processus politique dans ce pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.