Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Elections, ANP, économie nationale: Tebboune s'explique    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Relance des enquêtes ménages à Aïn El Turck: Les mal-logés crient leur désarroi    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    La brindille que tu méprises t'éborgnera    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    Le poulet coûtera désormais cher !    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Une Fédération pour les énergies renouvelables    Une fake news fait flamber les prix    Une femme égorgée à son domicile    Fin de cabale pour les cambrioleurs de la poste de Bouhamza    La 2A devient GIG-Algeria    Bétonnage tous azimuts des terres agricoles    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    Le CRB dos au mur    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    Coronavirus: 175 nouveaux cas, 143 guérisons et 4 décès    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    FC Barcelone: Griezmann serait bien sur les tablettes de Man U    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Inquiétante hausse de la cybercriminalité
Les chiffres de la police judiciaire le confirment
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 01 - 2021

Le phénomène de la cybercriminalité existe depuis quelques années maintenant, mais force est de constater qu'il a connu une expansion relativement importante durant l'année 2020. Le nombre d'affaires traitées dans ce sens a littéralement explosé, si on le compare aux deux dernières années. C'est, du moins, ce qui ressort du dernier bilan des activités de la police judiciaire dans le cadre de la lutte contre la criminalité en 2020.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Le directeur de la police judiciaire Hadj Saïd Arezki a avancé, hier mercredi, lors d'une conférence de presse organisée à l'Ecole de police Ali-Tounsi, que ses services ont recensé près de 5 163 affaires liées à la cybercriminalité en 2020, contre 4 210 affaires en 2019.
«Nous avons, par ailleurs, eu à traiter 4 135 affaires en 2020», a-t-il précisé. Tandis que le nombre d'affaire traitées en 2019 s'élève à 3 274». Hadj Saïd Arezki notera donc une hausse assez marquée par rapport à l'année 2019. Commentant ces chiffres, le directeur de la police judiciaire a expliqué que l'expansion de ce phénomène peut se justifier par plusieurs facteurs. Ce dernier, toutefois, ne fait pas de corrélation entre le confinement qui a été imposé par l'apparition de la pandémie de Covid-19 et l'ampleur qu'a pris ce phénomène en 2020. D'un autre côté, il n'exclut pas que la multiplication des restrictions constitue sans doute l'un des facteurs importants ayant incité les citoyens à utiliser de manière plus fréquente les réseaux sociaux. Il fait observer que ce phénomène n'est pas nouveau et qu'il se répand davantage chaque année. Il a indiqué que les affaires les plus courantes touchent le commerce en ligne. Un concept qui a laissé place à un nombre assez surprenant d'escroqueries et d'annonces mensongères qui ont porté préjudice à plusieurs personnes notamment sur le plan financier.
S'étalant sur les détails de la nature des crimes en rapport avec la cybercriminalité, il a souligné que les éléments de la police judiciaire ont débusqué, entre autres, 2816 atteintes aux personnes via les réseaux sociaux, 332 affaires inhérentes à l'atteinte aux systèmes informatiques, ou encore 1 366 publications au contenu provoquant.
Hadj Saïd Arezki a, dans le même registre, exposé le bilan des activités de la police judiciaire dans la lutte contre la délinquance en 2020. A côté de l'explosion des affaires de cybercriminalité, celles concernant d'autres formes de crimes ont également pullulé, en dépit d'un contexte sanitaire caractérisé par maintes restrictions.
En ce qui concerne les violences faites aux femmes, la police a relevé en tout 6 782 affaires, dont 4 839 cas de violences physiques et 96 liées au harcèlement de rue et, enfin, 1 630 affaires portant sur un mauvais traitement.
Les services de la police ont indiqué, dans ce contexte sanitaire, que 27 5032 personnes ont enfreint les restrictions sanitaires imposées par les autorités. Ainsi, un total de 25 7861 dossiers ont été étudiés par les mêmes services, ayant engendré la mise en détention provisoire de 3 244 personnes.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.