Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crinière Blanche, à la barre !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 02 - 2021

Ça y est ! Le vaccin russe sera fabriqué en Dézédie. Le comité de la fatwa a juste exigé de lui changer son nom et de le baptiser ...
... Spout ! Juste Spout !
Procès Sonatrach le 17 avril, et toujours pas sa crinière blanche en vue ! Pourtant, il est celui qui symbolise le «mieux» le scandale Sonatrach. Les scandales Sonatrach. Je veux bien qu'il y ait d'autres urgences. Des priorités pour reprendre ce terme si cher au système. Mais voyez-vous, perso, je serais même prêt à en oublier quelques-unes de ces priorités, juste pour voir «Crinière Blanche» ramené. Je suis tellement dans des dispositions souples et conciliantes que je fermerais les yeux sur cette autre urgence, celle de récupérer l'argent volé par la Içaba et planqué à l'étranger. Allez ! Moratoire sur cette opération, et sus à la Crinière Blanche ! Parce qu'au-delà de l'argent, au-delà des comptes et décomptes, il y a la symbolique que représente cet homme. Il était aux commandes de la vente - que dis-je ? - de la cession de la terre et du ventre de la Dézédie à ses mentors étrangers. Il pilotait le plus gros hold-up de l'histoire de l'Algérie indépendante. Il était en rédaction et littéralement en phase d'exécution d'une loi qui nous aurait dépouillés de tout, et condamné nos enfants à l'errance marine. Encore plus qu'elle ne l'est déjà aujourd'hui. Non, je ne suis pas un tordu à guetter le convoyage de Crinière Blanche dans un fourgon cellulaire, avec jets de goudron sur la tôle. Mais la crédibilité de demain passe par cette nécessité aujourd'hui. Dans ces heures sombres où un gamin échappe miraculeusement à la perpétuité, mais pas aux sévices, il est vital de se dire que cette Crinière Blanche a été traînée de ses exils dorés pour venir répondre. Dire ce qu'il a écrit d'ignominieux. Expliquer son rôle de liquidateur patenté de la Dézédie. Se tenir debout sur cette terre qu'il a tenté de mettre en hypothèque mortifère. Debout devant des magistrats. Pour que nous ne désespérions pas définitivement de cette justice. Pour que nous ne somatisions pas sur la théorie des «Intouchables». Y croire encore, ça voudrait dire que nous ne serions pas complètement éteints d'espoir et que cette terre a encore ses femmes et ses hommes pour la garder et la défendre. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.