L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    Le parcours du combattant des candidats indépendants    Des dossiers lourds en voie de finalisation    C'est l'escalade !    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Boukadoum en visite de travail en Libye    Le Barça s'offre son 31e sacre    L'AG élective «bis» de la FABB le 24 avril    Les Canaris en mode nocturne    Manchester City maintient le suspense pour De Bruyne    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Poulet kedjenou    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    3 décès et 156 nouveaux cas    La Juventus récolte déjà les fruits du projet de Super Ligue    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Les exigences de la CNCC    6 ans de prison pour deux anciens DG    Naima Ababsa: une digne représentante de la chanson algérienne dans la diversité de ses genres    Arbitrage : nettoyez les écuries d'Augias !    Coupe de la ligue professionnelle : Les matchs avancés d'une demi-heure    Bouira : Envolée des prix des fruits et légumes    Ghazaouet: Les eaux pluviales provoquent des éboulements    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    El-Bayadh: Le barrage de Brezina atteint son plus bas niveau    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    Profession: Auto-serveur    Mascara: «Saliha», hommage au médecin maquisarde    Conclave des opérateurs de l'Ouest    L'heure du bilan n'a pas encore sonné    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Des cités sans eau    Le sempiternel casse-tête du transport    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Intolérable gaspillage!    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    Les enfants des zones d'ombre invités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les médicaments anti-cholestérol ne provoquent pas de douleurs musculaires
LU POUR VOUS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 03 - 2021

Les médicaments anti-cholestérol ont la réputation de provoquer d'intenses douleurs musculaires. Mais les chercheurs contredisent cette thèse, et incitent les personnes concernées à se traiter.
Le cholestérol peut engendrer des pathologies cardiaques ou encore des accidents vasculaires cérébraux. Il est essentiel de le traiter si on en est victime. Or, les médicaments anti-cholestérol ont mauvaise réputation, on dit d'eux qu'ils engendrent des douleurs musculaires. Des chercheurs publient une étude dans le British Medical Journal, contredisant cette thèse. Les anti-cholestérol sont appelés «statines». Et sont controversés pour leurs potentiels effets secondaires handicapants. Au point que de nombreux patients les arrêtent, laissant ainsi le cholestérol mettre leur santé cardiovasculaire en danger. Pour éclaircir la prévalence des effets néfastes, des chercheurs anglais ont étudié 200 personnes, d'une moyenne d'âge de 69,5 ans.
Un effet dû à l'âge, plus qu'au médicament ?
Ces dernières présentaient des douleurs musculaires en étant traitées par des statines contre du cholestérol et avaient pour certaines déjà arrêté le traitement. Pour déterminer l'origine de ces crampes et faiblesses musculaires, les patients ont été traités par placebo ou par atorvastatine 20 mg, en alternance, sur six périodes. Mais aucun des malades ne savait ce qu'il prenait.
Les douleurs musculaires ont entraîné des arrêts de traitements. Mais étonnamment, presque autant pour ceux traités par placebo que ceux sous statines. En effet, 9% des participants ont stoppé la prise de statines, et 7% la prise de placebo. Les chercheurs en ont conclu que les douleurs musculaires étaient davantage dues à l'âge qu'au médicament lui-même, bien que cet effet secondaire puisse exister.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.