Enseignement supérieur: Une Agence d'accréditation et d'assurance qualité    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Ligue Inter-régions - Play-off: Six tickets pour la Ligue 2 en jeu    A quand un bac réformé ?    Examens de fin d'année: Plaidoyer pour un calendrier «spécial» pour le Sud    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Sommet international à Berlin pour stabiliser la Libye    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Le Groupe de Genève organise une conférence    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Modric est éternel!    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Nouvelle recrudescence    La traque aux fraudeurs    151 Contrebandiers arrêtés en quelques jours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Ce sera en Août!    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    «L'écrivain qui dort en moi»    Les explications d'Algérie Télécom    370 nouveaus cas et 10 décès en 24 heures    Redistribution des cartes    Désormais valables pour l'Algérie    Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    "LE SERMENT"    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    À Alger, l'eau au compte-goutte    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»
L'expert Ryad Essidaoui :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 05 - 2021

Le directeur du Centre arabe des études sociopolitiques Ryad Essidaoui a affirmé que « le dossier du Sahara Occidental est entre les mains de l'ONU », précisant que l'Administration du Président américain Joe Biden « ne veut pas entraver le processus de règlement».
Contacté par téléphone par le site américain Al-Hurra, Essidaoui a déclaré que « le dossier du Sahara Occidental est entre les mains de l'ONU », précisant que « l'Administration du Président Biden ne veut pas entraver le processus de règlement entamé depuis des années par l'ONU ». Il a relevé que « la position de Washington est conforme aux principes de la diplomatie américaine qui cadrent avec les résolutions de l'ONU ». Selon cet expert, la position de la nouvelle Administration américaine est fondée sur le respect du Conseil de sécurité, qui examine cette question depuis des années ». « C'est pourquoi, a-t-il souligné, je ne vois aucune confusion dans la position de l'Administration Biden, mais plutôt une cohérence avec les principes de la diplomatie des Etats-Unis ». La décision de l'ex-Président américain Trump de reconnaître « la prétendue souveraineté » du Maroc sur le Sahara Occidental était durant les derniers jours de son mandat présidentiel, a-t-il dit, ajoutant qu'il était normal que les observateurs pensent qu'il s'agissait d'une « action politique » visant seulement à remporter les élections. La décision de Trump coïncidait avec la normalisation par Rabat de ses relations avec l'entité sioniste, un dossier sur lequel Trump avait misé pour remporter un deuxième mandat.
Un porte-parole du département d'Etat américain a affirmé, lundi, que l'Administration de Biden n'avait pas pris de décision concernant la reconnaissance par l'ancien Président américain Donald Trump de la prétendue «souveraineté» du Maroc sur le Sahara Occidental, en réponse aux rapports médiatiques qui, il y a quelques jours, affirmaient que le secrétaire d'Etat américain, Anthony Blinken, a déclaré à son homologue marocain, Nasser Bourita, que l'administration de Biden « n'annulera pas la reconnaissance par Trump de la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental ». Alors que le Maroc attend que la décision de l'ancien Président américain Donald Trump se transforme en position d'Etat, il semble que la déclaration du porte-parole du département d'Etat américain ait renvoyé le dossier à la case départ, selon l'article publié par le Site Web Al-Hurra, qui comprend cet entretien avec Al-Sidaoui.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.