Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La question sahraouie est une question de décolonisation»
L'association espagnole Fedissah
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 05 - 2021

Le président de la Fédération des institutions de solidarité avec le Sahara Occidental (Fedissah), Carmelo Ramirez, a réaffirmé que le conflit au Sahara Occidental est une question de décolonisation qui ne peut être résolue que par un référendum d'autodétermination, appelant la communauté internationale à trouver une solution à l'état de guerre actuel.
«Le conflit du Sahara Occidental est une question de décolonisation qui ne peut être résolue que par le référendum d'autodétermination de la population sahraouie», a déclaré vendredi M. Ramirez lors de la Conférence de l'intergroupe parlementaire Paix et liberté pour le peuple sahraoui, tenue au Parlement de La Rioja (Espagne), soulignant que « c'est l'objectif politique » que toutes les organisations soutenant le peuple sahraoui doivent atteindre.
À cette occasion, Ramirez a appelé tous les groupes parlementaires à « coordonner leurs actions pour continuer à soutenir le peuple sahraoui du point de vue humanitaire, avec des projets de coopération dans les camps de réfugiés, et pour dénoncer les graves violations des droits de l'Homme commises par l'occupant marocain dans les territoires sahraouis occupés et l'exploitation illégale des ressources naturelles sans le consentement du peuple sahraoui ».
Pour le président, Fedissah est guidée dans son accompagnement pour des organisations soutenant le peuple sahraoui, par un « engagement éthique » qui défend « les valeurs de justice, les valeurs des droits légitimes reconnus du peuple sahraoui et la liberté d'un peuple condamné à vivre en exil ».
De même, Carmelo Ramirez a dénoncé la violation par le Maroc du cessez-le-feu, ce qui a donné lieu à « l'état de guerre » actuel au Sahara Occidental. Cette nouvelle réalité « affecte non seulement le Sahara Occidental, mais toute la région, créant un espace d'instabilité et d'incertitude », a-t-il prévenu.
Concernant la grave situation dans les territoires occupés, Ramirez a dénoncé « le harcèlement brutal par la police marocaine des familles sahraouies ». Le cas de Soltana Khaya et de sa famille et celui des prisonniers sahraouis « sont intolérables », a-t-il dénoncé.
En ce qui concerne la question des réfugiés, les intergroupes et associations présents ont été appelés à prendre en compte les effets de la pandémie sur la population réfugiée et les coupes dans l'aide humanitaire internationale.
Par la même occasion, le président Fedissah a évoqué la demande faite aux Nations-Unies, à l'Union européenne et aux membres du Conseil de sécurité d'obliger le Maroc à respecter les engagements internationaux. « Nous exigeons une réponse à la nouvelle situation et une solution à l'état de guerre actuel par le biais du référendum d'autodétermination. » « Ce que nous devons soulever, c'est l'action immédiate de l'ONU », a-t-il insisté.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.