5 aliments anti-inflammatoires qu'il faut consommer    Besiktas : Rachid Ghezzal passeur décisif face à Adana Demirspor (Vidéo)    Liga : Falcao décisif avec l'Athletic Bilbao (Vidéo)    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Amar Belani dénonce les «mensonges» de l'ambassadeur du Maroc à Genève    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Quel avenir pour les entreprises publiques ?    MC Oran: L'ère Aït Djdoudi commence    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    UNE ORGANISATION MONDIALE VIRTUELLE    Santé: Les dépenses de soins jugées trop élevées    Intense activité pour Lamamra à New York    Biden et Xi livrent leur vision à l'ONU    Le Parlement accorde sa confiance au nouveau gouvernement    16 décès et 182 nouveaux cas    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    220.000 élèves au rendez-vous    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des tablettes à l'école pour alléger les cartables    Inondations et routes bloquées    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Wagner brouille les cartes au Mali    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    L'opposition crie à la fraude    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Jamais deux sans trois pour les Canaris ?
Coupe de la CAF : Coton Sport de Garoua – JS Kabylie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 06 - 2021

Demi-finale, aller , cet après-midi (17h), au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé (Cameroun)
La JS Kabylie affronte, cet après-midi, à 17h algériennes, la formation camerounaise de Coton Sport de Garoua au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, comptant pour la demi-finale aller de la Coupe de la CAF. Un adversaire que les Canaris ont déjà croisé et, de surcroît, battu en phase de poules, en aller-retour, mais les données ont changé, tient à préciser Denis Lavagne, l'entraîneur de la JSK.
«Entre les matchs de poules et ceux de demi-finale, ce n'est jamais pareil. Un match ne ressemble jamais à l'autre. Il faut être vigilant, même si on a un petit avantage psychologique sur notre adversaire. On sait qu'on peut les battre, et il faut s'attendre à un dur combat (...) Coton Sport va sûrement apporter des changements comparativement aux matchs de poules», a déclaré le technicien français qui reste toutefois confiant. «Le plus important est de savoir ce que nous allons faire sur le terrain. Certes, la domiciliation du match à Yaoundé peut être un avantage parce que Coton Sport évolue habituellement à Garoua, mais avec l'absence des supporters à cause de Covid-19, il y aura moins de pression. Nous aussi, on va évoluer au stade du 5-Juillet au match retour, donc à nous de faire la différence», poursuit-il en exhortant ses capés à être vigilants, mais en espérant réussir la passe de trois. «Effectivement, on les a battus lors de la phase de poules, et j'espère que l'adage qui dit "jamais deux sans trois" va se confirmer. Ceci dit, à nous de faire le jeu et la différence», espère-t-il.
Hamroune de retour, Al Tubal dans le doute
Sur le plan de l'effectif, Lavagne, qui fait tourner son équipe ces deniers temps, a retenu 23 joueurs dans le voyage pour Yaoundé, avec le retour de Rezki Hamroune. Absent lors de la confrontation contre le CS Sfaxien, des quarts de finale, et ce, à cause de sa suspension pour deux rencontres après son expulsion face à Napsa Star, phase de poules, l'attaquant des Canaris, qui revient au mieux de sa forme en championnat, pourra être une solution en attaque avec Bensayah d'autant plus que Mohammed Al Tubal, l'homme fort des Canaris depuis quelque temps, est incertain à cause de sa blessure à la cuisse. Retenu dans la délégation kabyle, la participation de l'international libyen n'est pas confirmée. Et pour motiver les joueurs, la direction de la JSK a mis la main dans les caisses pour verser des indemnités, des arriérés, que les camarades de Benbot réclamaient depuis quelque temps d'autant plus que les pouvoirs publics ont apporté leur soutien au représentant algérien. Mobilis et Sonelgaz ont paraphé des partenariats financiers avec la JSK en plus des aides des supporters et des partenaires du club qui n'hésitent pas à aider le club avec les prises en charge, chacun, d'un événement entre autres, les déplacements, l'hébergement et les mises au vert.
A. A.
Sur instruction de la CAF
Explications de la VAR pour les deux équipes
Avant le début de la réunion technique de la rencontre Coton Sport-JSK, les joueurs et les staffs des deux équipes ont eu droit, hier matin, à des explications sur l'utilisation de la VAR (assistance vidéo à l'arbitrage) à l'hôtel, La falaise. Les explications ont été données par l'ancien arbitre camerounais Raphaël Evehe Divine, membre du comité des experts de l'arbitrage de la CAF, accompagné par Félix Tangawarima inspecteur des arbres et instructeur CAF et Fifa. A partir des demi-finales, la VAR devient obligatoire dans les compétitions interclubs de la CAF. Il est à signaler que le club kabyle découvrira la technologie de la VAR, en vigueur depuis 2018, à l'occasion de cette demi-finale. La rencontre de cet après-midi sera officiée par un quatuor égyptien conduit par Maârouf Eid Mansour qui sera assisté par Ahmed Houssam Eldin et Youssef Wahid Youssef Elbosaty. Mohamed Adel El-Saïd Husseïn sera le quatrième arbitre. Un autre trio égyptien composé de Mahmoud Ashor assisté de Mahmoud Ahmed Kamel Abou Al-Regal et Tarek Magdy Abdelkrim Younes s'est vu confier l'arbitrage vidéo. La CAF a également désigné le Congolais Jean Médard Kossa (commissaire au match), le Zimbabwéen Onias Felix Tangawarima (contrôleur des arbitres), le Congolais Emmanuel Kalombo Kande (coordinateur général), le Sénégalais Papa Matoure Gaya (officier média) et l'Ivoirien Atte-Claude Elloh (officier à la sécurité) .
A. A.
Message des supporters des Cotonniers :
«La JSK, un club frère»
Sur les réseaux sociaux, l'administrateur de la page de Fans Club Coton Sport de Garoua a rédigé, ou repris, un article dans lequel il qualifie la JSK d'un club frère, tout en rappelant les rencontres entre les deux formations. Intitulé «Coton Sport- JS Kabylie : comme on se retrouve», l'article fait référence à la valeur des deux clubs. «Comme deux frères qui doivent se rencontrer pour décider de qui va représenter la famille lors d'une grande fête, les deux matchs de barrage qui vont opposer les deux valeurs sûres du football continental vont déterminer le gagnant du ticket pour la finale de la Coupe de la Confédération», lit-on avant un rappel des rencontres qui ont opposé dans le passé la JSK à Coton Sport. «Et si lors des deux dernières confrontations en phase de poule, la JS Kabylie l'a emporté (1-0 à Tizi-Ouzou et 2-1 à Garoua), avec une équipe de Coton Sport réduite à 10 contre 11 dans chacune des deux rencontres, les statistiques sont formelles. Dans les matchs à élimination directe, c'est Coton Sport du Cameroun qui dame le pion à son frère algérien. En 2003, lors des quarts de finale de la Coupe de la CAF, Coton Sport avait éliminé la JS Kabylie après une victoire 2-1 à Garoua et un match nul 0-0 à Tizi-Ouzou. Mais la JS Kabylie prendra sa revanche 3 ans plus tard en 2007 en huitièmes de finale de la Coupe de la CAF en prenant le dessus 2-0 au match retour, malgré la victoire de Coton Sport sur ses installations 1-0 à Garoua. Les deux équipes se retrouvent encore en huitièmes de finale, mais cette fois lors de la Ligue des champions 2008. Et c'est Coton Sport qui dicte sa loi avec un score sans appel de 3-0 à domicile. La victoire de la JSK à domicile au match retour ne changera rien au destin de cette année. Ce qui n'occulte en rien le statut de ce géant du football africain, même si Coton Sport semble connaître le point faible», détaille le rédacteur de l'article qui fait l'éloge du club kabyle en rappelant surtout les trois trophées de la Coupe de la CAF remportés consécutivement en 2000, 2001 et 2002, avant de rappeler le parcours de Coton Sport, créé en 1986, avec à son actif une quinzaine de titres de champion du Cameroun, mais toujours à la recherche d'un titre africain.
A. A.
Paroles de kabyles
Réda Bensayah : «revenir avec un bon résultat»
Réda Bensayah, auteur de deux buts sur penalty, lors de la double confrontation face aux Tunisiens du CS Sfaxien en quart de finale, se dit confiant. «Nous nous sommes bien préparés et nous sommes confiants. Nous allons nous donner à fond à Yaoundé pour revenir avec un bon résultat avant même le retour à Alger. Tous les joueurs sont conscients et veulent aller en finale», a-t-il déclaré au micro de la JSK.
A. A.
Badreddine Souyad : «à nous de faire la différence»
A l'issue de la dernière séance d'entraînement, Souyad, l'un des éléments clés de la défense des Canaris, affirme que l'équipe a les moyens de réussir son déplacement à Yaoundé. Ayant été blessé en championnat de Ligue 1, Souyad espère retrouver sa place de titulaire. «Nous sommes confiants, nous allons à Yaoundé pour réaliser un bon résultat avant le match retour. Nous avons effectué une bonne préparation que nous allons peaufiner sur place. Nous avons un effectif riche et à nous de faire la différence.»
A. A.
Ahmed Kerroum : «on peut relever le défi»
Avant l'embarquement pour Yaoundé, Ahmed Kerroum, le défenseur des Canaris, a affirmé que la JSK se rend au Cameroun avec l'esprit de revenir avec un bon résultat. «Ce sera une rencontre différente comparativement aux deux matchs que nous avons gagnés face à Coton Sport. Nous nous sommes bien préparés et nous sommes conscients de la tâche qui nous attend. On peut relever le défi et revenir avec un bon résultat.»
A. A.
Walid Bencherifa : «oublier la double victoire»
Joueur polyvalent, pouvant évoluer dans plusieurs postes aussi bien en défense qu'en attaque, Bencherifa explique que la qualification pour la finale est à portée de la JSK. «Nous avons bien préparé cette rencontre et nous allons peaufiner le travail sur place à Yaoundé. Nous sommes décidés à ramener un résultat positif de notre déplacement, pour préserver nos chances de qualification pour la finale. Nous devons oublier nos deux victoires réalisées devant Coton Sport en phase de poules, car cela relève du passé. Il faut se dire qu'un match ne ressemble jamais à un autre, d'où la nécessité de nous mobiliser au maximum pour relever un autre défi devant un adversaire qui jouera son va-tout pour aspirer à une revanche», a souligné l'enfant de Biskra.
A. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.