Liverpool a un super-héros dans son effectif selon Milner    Recommandations pour mieux digérer les aliments    Liga : Le Barça s'en sort bien face à Grenade    Flot juvénile    Une rallonge de 14 milliards de DA accordée: Livraison de la pénétrante portuaire en février 2022    Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS: «Notre participation vise à défendre l'unité nationale»    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Thérapie du «sérum»?    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Education: Une rentrée scolaire difficile    Cherté des articles scolaires: Les ménages à faibles revenus mis à rude épreuve    Incendies de forêt: L'enquête étendue à 30 wilayas, 71 suspects arrêtés    Les dessous de la corbeille    Le Mali invoque sa souveraineté    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Lamamra sur son terrain à New York    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    Un vrai levier de redressement    Messi, une première tension déjà    Kanté, Tuchel n'en revient pas    Laporta vise trois entraîneurs    L'appel de la Fédération des consommateurs    El Watan au coeur d'une polémique    Ce que réclame le trésor public    16 harraga secourus au large d'Arzew    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Souiller votre propre sang?    Les paramédicaux en colère    15 décès et 166 nouveaux cas    Mini-scandale à l'aéroport d'orly    Spectacle culturel et festival gastronomique    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    Niger - Algérie décalé au 12 octobre    Le procès en appel reporté au 10 octobre prochain    Un hommage a minima    Les islamistes marocains doutent de la régularité du scrutin    Incursion de près de 50 colons israéliens dans la mosquée d'El-Aqsa    Ouramdane Ahitous, le dernier forgeron d'Ihitoussen    La stèle du colonel Ali Mellah inaugurée à M'kira    Tayeb Thaâlibi inhumé au cimetière de Garidi à Alger    Paris accuse, Washington et Canberra justifient    L'ANIE ignore les réserves des partis    Mémoire indissociable    Lamamra participe à la 76e session    Une forte baisse enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Pourquoi pas un ministre-maire !»
SALAH GOUDJIL À PROPOS DES PROCHAINES ELECTIONS LOCALES :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 07 - 2021

Le président du Conseil de la Nation estime que les prochaines élections locales anticipées seront une étape «plus importante que les précédentes dans le processus d'édification des institutions de l'Etat», caressant le rêve de voir un jour tout prochain un ministre diriger en concomitance une commune.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Salah Goudjil qui intervenait, hier, à la clôture de la session parlementaire, a affirmé que les prochaines élections locales portant renouvellement des Assemblées populaires de wilaya et des communes constituent une «étape importante dans la finalisation du projet d'édification des institutions de l'Etat », un «Etat pour tout le monde et pour tous les citoyens selon ce que consacre la nouvelle Constitution de novembre 2020» qui fait office, selon lui, de «présent et de l'avenir de l'Algérie».
Estimant que «l'Etat et sa culture sont des constantes et constituent l'immunité du pays, ce dont beaucoup, dont de nombreuses parties à l'étranger, ne veulent pas», le président du Conseil de la Nation a affirmé que les représentants du peuple au niveau local et à l'échelon national «changent au gré des vœux et des choix du peuple», ce qui, a-t-il ajouté, «conforte la démocratie et la promeut périodiquement».
Pour Goudjil, les collectivités locales ont «besoin de compétences», le responsable local ayant un «rôle important puisque la commune constitue la cellule de base à laquelle le citoyen recourt». Et de s'interroger : «Pourquoi pas un ministre-maire dans un proche avenir ? Nous travaillerons avec le gouvernement pour y arriver.»
Par ailleurs, et concernant la situation épidémiologique inquiétante des suites de la hausse des cas de décès et de contaminations à la Covid-19, le président du Conseil de la Nation affirme avoir discuté avec le Premier ministre au sujet des mesures prises la veille, soit dimanche, à l'occasion de la réunion du Conseil des ministres, concernant cette pandémie de coronavirus et celles à prendre. Et d'estimer que «l'Algérie a les moyens de faire face à cette crise sanitaire». Sur un autre plan, le président du Conseil de la Nation a considéré que «l'Algérie demeure debout et ses relations avec les pays étrangers ne changeront pas». «Notre pays ne s'est jamais ingéré et ne s'ingérera jamais dans les affaires internes d'autrui et n'a jamais permis une quelconque ingérence dans ses affaires même durant la Révolution et les négociations en dépit des tentatives d'ingérence de certains dirigeants d'autres pays».
Au sujet, enfin, de la prochaine session parlementaire devant être entamée début septembre prochain, Goudjil a affirmé qu'un travail colossal attend les parlementaires, à commencer par l'adoption du plan d'action du nouveau gouvernement à l'effet de lui permettre d'entamer son travail et ensuite les élections locales (APC et APW).
Intervenant à la même occasion, le président de l'Assemblée populaire nationale a estimé que l'étendue des défis auxquels fait face notre pays exige «davantage d'efforts et de collaboration avec toutes les institutions de l'Etat à l'effet de consacrer le saut entamé par le président de la République via son projet d'une Algérie Nouvelle».
Brahim Boughali a estimé que par ses récentes attaques contre notre pays, notre voisin de l'Ouest a «outrepassé, voire piétiné tous les us et lois internationales, lui qui ne peut résoudre ses propres crises internes». Pour le président de l'APN, la démarche du Makhzen à l'encontre de notre pays ne constitue qu'une opération de «diversion» pour détourner l'attention sur les dossiers principaux dans la région dont celui inhérent au «droit du peuple sahraoui à l'autodétermination». Une opération de diversion menée en «soutenant des mouvements terroristes séparatistes qui attentent à la stabilité de notre pays».
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.