Le Président Tebboune institue le 4 août journée nationale de l'ANP    CAN-2021 / Algérie : " Le match face à la Côte d'Ivoire ne sera pas délocalisé"    Manchester United: Pogba de retour plus vite que prévu ?    Coronavirus: 810 nouveaux cas    Le procès de Chakib Khelil et de l'ancien P-DG de Sonatrach reporté    Plus de 1 700 employeurs exonérés à Aïn Témouchent    De Mistura doit agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    Les troupes nigérianes tuent cinq terroristes lors d'une fusillade    Le N 2 d'un groupe terroriste éliminé    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Le statu quo !    Levée des obstacles sur 679 projets d'investissement    Accidents de la route : 34 morts et 1027 blessés en une semaine    Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et 14 q de kif traité en 2021    Un syndicat plaide pour la gratuité des tests de dépistage de la Covid-19    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Mouvement partiel dans le corps des douanes    Le baril de Brent «touche» les 86 dollars    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    A l'écoute de la CAN    Quatrième report du procès de Chakib Khelil    Entre le fait politique et le fait polémique, l'intérêt du citoyen en péril !    Un vif intérêt d'opérateurs américains pour une coopération avec leurs homologues algériens    «L'Omicron n'épargne aucune tranche d'âge»    Des agressions et des vols à répétition sur des équipements d'électricité et de gaz    Covid-19: vaccination "fondamentale" et mesures barrières pour faire face à la pandémie    Privilèges, affectations et contrariétés !    Comment un espion de la CIA est tombé à Alger    La «Longue liste» des auteurs retenus pour le prix littéraire Mohammed-Dib dévoilée    Des experts japonais en visite au CNRDPA et nombre de ports de pêche à Skikda    Equipe nationale: Une faillite collective    Pénurie d'huile: Les résultats de l'enquête parlementaire dans dix jours    Nouvelles infrastructures éducatives    Une histoire entre colons    Tébessa: Une dégradation en continu du cadre de vie    Belmadi refuse d'abdiquer    L'ADE au banc des accusés    Arrêts, grève et menaces planent...    Comme Barkhane, Takuba déjà à la peine    Tu recevras autant que tu as...    Les Canaris assurent et rassurent    Bouazza lance un cri de détresse    Héroïsme et sacrifice d'un condamné à mort    «Le rythme, c'est la vie»    La conquête de l'impossible    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Verts en démonstration
Coupe arabe Fifa (1re journée, groupe D), Algérie 4- Soudan 0
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 12 - 2021

C'est une balade que les Verts de Madjid Bougherra ont proposée à l'occasion de l'ouverture de leur tournoi arabe, hier à Doha, face au Soudan. Un large succès, qui aurait pu être plus conséquent, qui met Bounedjah et consorts sur orbite. Avant d'affronter l'inconnu Liban puis les Pharaons de Queiroz venus au Qatar avec l'ambition de contrarier les plans algériens.
Comme prévu par... Hubert Velud, le sélectionneur soudanais, ce sont les Algériens qui mettent la nécessaire pression dès le coup d'envoi. Un positionnement haut du bloc mis en place par Bougherra avec une composante ultra-offensive dans laquelle le milieu de terrain avait un rôle cardinal. Un entrejeu qui fera la différence dès les premiers ballons en multipliant les transmissions et les transitions. Et les premières alertes viendront d'elles-mêmes. A peine 10 minutes que le «déluge» s'abattait sur la zone défensive de Aboeshren, le portier des «Crocodiles du Nil» heureux que la première chaude occasion se termine sur le poteau droit suite à un ciseau magnifique de Bounedjah qui reprenait un essai repoussé de Bendebka (9'). Cette chaude alerte ne sera que le prélude d'un long processus de «destruction» du système choisi par l'entraîneur français du Soudan dont la véritable «surprise» sera cette mollesse des joueurs quand ils ont pour mission de stopper légalement les avants de Bougherra. En effet, sur la récupération du cuir, suivant la tentative acrobatique de Bounedjah, Soudani sert le centre-avant d'Al-Sadd qui dribble le gardien et met dans les buts vides (10'). Une ouverture du score qui eut pour effet principal de mettre l'équipe soudanaise sous hypnose, tétanisée par de nouvelles incursions qui lui seront fatales. A juste raison, d'ailleurs. On joue la 13', quand un mouvement de classe joué à trois (Brahimi-Sayoud-Bounedjah), met le feu dan le camp soudanais. Paniqué, puisque n'attendant pas que le cuir lui parvienne dans une position idéale, l'attaquant d'Al-Fath Saoudi, Soudani, seul devant les bois vides sera devancé par un défenseur qui dégagera à l'emporte-pièce. Les occasions se suivent, côté algérien, sans que l'équipe du Nil réplique, et ce, malgré une certaine accalmie de la part des camarades de Sayoud. Ces derniers qui ont monopolisé le cuir vont redevenir plus «pratiques» avec une série de tentatives manquées œuvres de Bendebka (34') et Sayoud (35') avant de voir le buteur-maison, Bounedjah, servi par Brahimi, exécuter Aboeshren (37'). Brahimi aura, lui aussi, à faire parler la poudre quand il se présentera dans les 11 mètres adverses avant de viser le montant gauche des bois soudanais (39'). Passeur, le meneur d'Al-Rayane l'aura été jusqu'au bout en déposant un corner sur le crâne de Bendebka qui prolongera sur la tête plongeante de Benlamri (43').
Nos «Qataris» font la différence
Les Verts n'auront alors pas usurpé leur statut de favoris, encore moins leur «faim» de tout dévorer. En dépit d'innombrables opportunités gâchées rien qu'en 45 minutes du jeu. Il est clair, aussi, que l'option de Bougherra portée résolument sur l'offensive était étudiée malgré quelques incertitudes s'agissant de la forme de certains éléments convoqués à ce tournoi. Et à l'homogénéité du team de base. L'absence de dernière minute semblait, à cet effet, ce coup dur pour lequel Bougherra «espérait» dans la mesure où à la veille de la rencontre, personne ne pouvait prédire quel serait le choix du jeune sélectionneur sur le flanc gauche de l'attaque où Belaïli et Brahimi étaient en concurrence. La défection du sociétaire de Qatar SC aura été, en fin de compte, une agréable surprise pour la sélection de Bougherra très bien entourée et assez bien fournie en joueurs de génie à l'exemple de Sayoud dont la prestation hier était des plus encourageantes. L'alliance des internationaux algériens évoluant au Qatar et ceux d'Arabie Saoudite a, de son côté, porté ses fruits. Outre Sayoud qui a distillé de bons ballons à Bounedjah, l'abattage de Bendebka est à souligner. L'ancien Mouloudéen a été si déterminant que personne ne savait s'il avait pour mission de défendre ou d'attaquer. Les deux certainement quand on regarde la copie rendue au cours de ce match d'ouverture par le métronome d'El-Fath Saoudi. Et puis, le vieux Soudani qui, l'espace d'un après-midi, a trahi les Soudanais. Et a rappelé qu'il était encore performant. Surtout attentif à ce qui se passe sur le terrain. Même en étant «froid», quelques secondes après le retour des vestiaires. Une présence mentale matérialisée par un quatrième plein d'opportunisme : une mauvaise relance de l'axe défensif soudanais, Soudani récupère le ballon et envoie un tir croisé au fond des filets soudanais (46'). Le buteur algérien a signé son 24e but sous le maillot vert. 20 ans plus tôt, Soudani entamait sa carrière internationale avec l'EN et ouvrait son compteur chez les Verts à l'occasion du CHAN-2011 du Soudan à l'issue de laquelle il a terminé meilleur buteur (3 buts).
Les «Saoudiens» n'étaient pas en reste
Un beau souvenir qui ne fait pas rajeunir le natif de Chlef. Et dans ce récital offensif qui aurait pu être plus significatif, l'avant-centre Bounedjah restait insatiable. Parfois égoïste, à juste raison, Baghdad a réussi pratiquement toutes ses œuvres mettant mal à l'aise une arrière-garde soudanaise à la rue sur le service millimétré de Sayoud que Bounedjah conclura d'un joli lob. Le 5-0 allait être immédiatement affiché sur le tableau d'affichage mais le but accordé par l'arbitre japonais Sato est annulé par la VAR qui signalera une position de hors-jeu du buteur algérien. Le match plié en une mi-temps, le staff algérien, comme les joueurs d'ailleurs, entamait sa gestion des ressources en opérant les changements autorisés. Sayoud, Brahimi, Bounedjah, Bendebka et Soudani seront remplacés par des éléments plus frais, volontaires mais peu expérimentés à ce type d'oppositions. Seul un Mrezigue cœur de lion et régulateur perfectionniste réussira à réguler la machine qui se grippait sans se casser. Le régime de l'équipe a baissé, l'adversité est devenue plus palpable, le danger plus important mais M'Bolhi et sa défense veillaient au grain. Le portier d'Al-Ittifaq aura la main heureuse en repoussant le penalty de Mohamed Abdelrahman «Al-Ghorbal» (70'). Il était dit que le Soudan subit la loi de Bougherra et de son team. Velud a voulu surprendre, il aura vécu un cauchemar dont il se souviendra longtemps. Quant aux Algériens, au-delà des points récoltés et la prestation remarquable fournie, il s'agira de se projeter sur le rendez-vous de samedi contre le Liban qui a été difficilement défait hier par l'Egypte. En perspective, un autre adversaire pour Brahimi et compagnie mais pour un même objectif : vaincre et se qualifier.
M. B.
Fiche technique
Doha, Stade Ahmed-Ben-Ali, temps chaud (27°) et humide (59%), terrain en parfait état, affluence faible, arbitrage de M. Sato Ryuji (Japon) assisté de Jun Mihara et Osamu Nomura (Japon). 4e arbitre : Fernando Hernandez Gomez (Mexique), arbitre VAR : Kimura Hiroyuki (Japon) assisté de Abdulla Al Marri (Qatar).
Buts : Bounedjah (10', 37'), Benlamri (43'), Soudani (46') Algérie
Algérie : M'Bolhi, Benayada, Chetti, Benlamri, Bedrane, Bendebka (Draoui, 64'), Mrezigue, Sayoud (Meziani, 64'), Brahimi (Titraoui, 86'), Bounedjah (Boutmen, 78'), Soudani (Zerrouki, 86'). Entr. : Madjid Bougherra
Soudan : Ali Aboeshren, Faris Abdallah, Amir Kamal, Mohamed Ahmed, Walled Hassan, Dhiya Mahdjoub (Hussien Algozoli, 64'), Ramdan Agab (Abuaagla Abdalla, 64'), Walieldin Khdir (Ahmad Adam, 64'), Nasreldin Omer, Yasir Mozamel, Mohamed Abdelrhman (Maaz Abdelrahim, 75'). Entr. : Hubert Velud.
Les deux entraîneurs s'exprimaient en conférence de presse
Bougherra «content» mais réaliste !
Le jeune sélectionneur algérien se présentera à la conférence avec un sourire grand comme ça. Heureux du résultat mais pas spécialement des trois points pris contre le Soudan.
«Je dois dire que je suis content à la suite de cette victoire. Je le suis surtout par rapport à l'attitude des joueurs même si on pouvait faire preuve d'un peu plus de maîtrise en seconde mi-temps», dira Madjid Bougherra qui recommande de la prudence et de la vigilance avant les prochains rendez-vous.
«On ne doit pas s'enflammer. Le tournoi ne fait que commencer. On reste sur les aspects positifs. On doit garder ce même état d'esprit insufflé depuis trois ans par Belmadi», précise-t-il. Bougherra reconnaît toutefois qu'avant le match face au Soudan, des doutes persistaient sur la faisabilité d'une paire médiane Mrezigue-Bendebka, deux éléments qui n'ont jamais évolué ensemble.
«C'est vrai, j'avais une interrogation concernant la cohésion sur Mrezigue-Bendebka. Finalement, le jeune Mrezigue a joué avec beaucoup de confiance et a donné ce qu'il lui a été demandé», assure Bougherra qui a confirmé que Belaïli était indisponible pour ce match suite à un petit bobo contracté la veille, lors de la dernière séance d'entraînement. «Belaïli a pris un coup hier à l'entraînement dans un toro, nous n'avons pas voulu prendre de risques, il sera là avec nous au prochain match en principe», explique le driver des Verts qui refuse qu'on le compare à Belmadi. «Ça fait longtemps que j'ai la chance de travailler avec Djamel Belmadi, je fais partie de son staff chez les A, donc on est dans la continuité et dans l'exigence qu'il a installées».
Velud ne digère pas
Pour une «surprise», le sélectionneur du Soudan ne peut tirer aucune fierté après avoir assisté à la démonstration de force des Algériens.
Affichant un profil bas, il expliquera la déroute par une préparation perturbée par la situation au Soudan. «Notre préparation a été perturbée par les problèmes politiques du pays et puis physiquement, nous n'y étions pas aujourd'hui. Nous avons du mal face aux très bonnes équipes comme celle de l'Algérie», dira celui qui pense, en définitive, que «l'équipe d'Algérie maîtrise son sujet», insistant sur le fait que «les joueurs sur les côtés nous ont fait beaucoup de mal».
Quid de la domination algérienne dans les autres secteurs du jeu. M. Velud ne digère plus.
M. B.
Bounedjah «homme du match»
Auteur d'un doublé, des ratages, et d'une prestation satisfaisante, l'attaquant des Verts et d'Al-Sadd, Baghdad Bounedjah a été désigné «Homme du match» Algérie- Soudan (4-0). Une belle récompense pour Bounedjah qui a promis d'inscrire de nouveaux buts lors des prochains matchs. Il est à rappeler que Bounedjah fait partie des meilleurs buteurs dans ce début de la Coupe arabe avec deux réalisations, nombre réalisé par les deux Tunisiens Seifeddine Jaziri et Firas Belarbi.
M. B.
Baghdad Bounedjah :
«Heureux que nos supporters soient heureux»
«Hamdoullah, je connais bien ce stade et ça m'a servi ! Aujourd'hui, nous avons rendu heureux nos supporters, notre équipe. Nous avons bien joué et je suis très content de cette première victoire qui nous aide à bien entrer dans la compétition.»
Hillel Larbi Soudani :
«Fier de jouer pour mon pays»
«Je suis content pour mon retour en sélection. J'ai eu les mêmes sensations comme s'il s'agissait de ma première sélection chez les A. Mon bonheur d'inscrire un but n'a pas d'égal et je promets de faire mieux à l'avenir. En ce qui concerne notre présence, nous les anciens de l'EN, il faut comprendre que la sélection algérienne n'a pas de joueurs qui ne comptent pas, ou qui sont là pour compenser l'absence d'autres. Nous ne sommes pas une équipe B, nous jouons tous pour notre pays et nous en sommes fiers. Je dirais enfin que le Soudan n'est pas une équipe faible. Nous les respectons et c'est pour cela que nous avons joué ce match à fond.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.