Benabderrahmane donnera le coup de starter    Sommet arabe: Stéphane Dujarric confirme la participation du SG de l'ONU    Lamamra reçoit le SG adjoint de la Ligue arabe    Médias en temps de Guerre: le Forum de la Mémoire salue le rôle pionnier de feu M'hamed Yazid    Arrivée à Alger de la dépouille de la journaliste et moudjahida Zineb El Mili    «Air Algérie ouvrira de nouvelles dessertes»    Le 12e Salon international des énergies renouvelables en octobre à Oran    La promotion de l'industrie pharmaceutique cheval de bataille du gouvernement    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    Ligue 1 (6e journée) : le RCA pour enchaîner, l'USB en quête de rachat    Le ministère de la Culture et des Arts prend part à la 21e édition du SITEV    Visite surprise de Belaribi au stade de Douéra    Real : Ceballos ne subira pas le même sort que Asensio    Real : Bonne nouvelle pour Benzema    Barça : Ronald Araújo opéré avec succès    Santé: lancement d'un Plan national stratégique contre la rage 2023-2027    La fête du Mawlid-Ennabaoui Echarif célébrée samedi 8 octobre    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Mahbes, El-Bakari et Houza    Football/sélection algérienne : les Verts tout proches d'un vieux record national    Hémopathies : appel au renforcement des centres des maladies du sang    Sonelgaz: le problème de recouvrement des créances entrave la réalisation des investissements programmés    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    «Bouclier du désert 2022»: Exercices militaires algéro-russes en novembre    Benabderrahmane reçoit un appel téléphonique de son homologue française    Tlemcen: Le tourisme comme moteur de croissance    El Tarf et Adrar: D'importantes quantités de psychotropes et de mazout saisies    Des plaques à côté de la plaque    Ligue arabe: Le Sommet de toutes les attentes    Sonelgaz Es-Sénia lance une opération de recouvrement: 6.252 millions de dinars de créances impayées    En majorité du gasoil: 15,6 millions de tonnes de carburants consommées en 2021    Une commission et des Interrogations    Les prix s'envolent    Les propositions des spécialistes    La nouvelle acquisition du CHU d'Annaba    L'Algérie dévoile sa stratégie    Au moins une «dizaine de morts» dans une attaque terroriste    Perez pourra se faire plaisir au Mercato    L'Algérie décroche deux médailles    Hommage à Sirat Boumediene    Promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Un colloque international sur le théâtre amazigh    Le wali, homme-orchestre    Peaux de banane !    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Blinken entame sa première tournée en Asie du Sud-Est
ETATS-UNIS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 12 - 2021

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a entamé, lundi, sa première tournée en Asie du Sud-Est, à Jakarta, où il doit prononcer un discours sur la politique des Etats-Unis pour la zone indopacifique, au cœur de leur stratégie face à la Chine.
Lors d'une rencontre avec le Président indonésien Joko Widodo, le ministre a «exprimé son soutien au leadership de l'Indonésie dans l'Indopacifique en tant que troisième plus grande démocratie au monde et promoteur déterminé de l'ordre international fondé sur des règles», selon un communiqué du département d'Etat américain.
Arrivé en provenance du Royaume-Uni où il avait participé à une réunion avec ses homologues du G7 consacrée essentiellement aux tensions avec la Russie, Antony Blinken veut remettre l'accent sur cette région, censée être la priorité de la politique étrangère du président Joe Biden qui ne cesse toutefois d'être accaparé par d'autres crises, avec Moscou, mais aussi l'Afghanistan ou l'Iran. Mardi, il doit ainsi prononcer un discours sur «l'approche des Etats-Unis pour l'Indopacifique». La stratégie du gouvernement démocrate ne diffère pas fondamentalement de celle en vigueur sous l'ex-Président républicain de Donald Trump : il s'agit d'insister pour que cette région, menacée selon Washington par les «intimidations» de Pékin, demeure «libre et ouverte».
L'équipe Biden tente de mettre davantage l'accent sur la force de ses alliances, non sans quelques couacs comme l'a montré l'affaire des sous-marins nucléaires promis à l'Australie, qui lui a valu la colère de la France pour avoir perdu un énorme contrat avec Canberra.
En Indonésie, puis en Malaisie et en Thaïlande, le secrétaire d'Etat va aborder «le renforcement de l'infrastructure régionale de sécurité en réponse au harcèlement de la République populaire de Chine en mer de Chine méridionale», a déclaré à des journalistes avant le départ son adjoint pour l'Asie-Pacifique, Daniel Kritenbrink. «Nous nous opposons à tous les actes de la République populaire de Chine ou de tout autre acteur visant à déstabiliser la région» en contradiction avec le droit international, a-t-il ajouté en défendant «la liberté de navigation et la liberté de survol».
La région voit une montée des tensions en mer de Chine méridionale alors que Pékin revendique la quasi-totalité de cette zone clé pour les échanges commerciaux, également revendiquée par Brunei, la Malaisie, les Philippines, Taïwan et le Vietnam.
Antony Blinken a érigé l'ambition grandissante de la Chine sur la scène mondiale en «plus grand défi géopolitique du XXIe siècle» et recherche le bon équilibre entre compétition et confrontation.
Mais les relations sont extrêmement tendues, notamment ces derniers temps, au sujet du sort de Taïwan dont les Américains vantent le modèle démocratique alors que Pékin considère l'île comme une de ses provinces appelées à revenir dans son giron.
Pendant sa visite en Asie du Sud-Est, le secrétaire d'Etat américain doit aussi évoquer la crise en Birmanie créée par le coup d'Etat militaire de février.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.