Le Président Tebboune préside la cérémonie d'accueil des restes mortuaires des 24 martyrs de la Résistance populaire à l'Aéroport Houari-Boumediene    Béjaïa : moyens aériens pour éteindre un important feu de forêt à Adekar    L'Espagne ne veut pas d'Algériens sur son territoire    Deux navires de Sonatrach séquestrés au Liban    Chengriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    L'Algérie ne renoncera pas à sa demande de restitution de ses archives détenues par la France    Colonisation. Bugeaud peut bien tomber de haut    Liste des résistants algériens dont les ossements ont été rapatriés vendredi de France    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    France : « Pour une République française antiraciste et décolonialisée »    SONELGAZ : Le PDG élu à la tête l'association Med-TSO    Coronavirus : 413 nouveaux cas, 490 guérisons et 9 décès durant les dernières 24h    REBOND DU CORONAVIRUS : Benbouzid incrimine les rassemblements familiaux    Le Covid-19 est une maladie ‘'de nature génétique'' propre à chaque personne    SETIF : Une septuagénaire repêchée d'un puits    413 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FETE DE L'INDEPENDANCE NATIONALE : La journée du 5 juillet chômée et payée    PARTI RND : Le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    POUR SES SACRIFICES CONSTANTS AU SERVICE DE LA PATRIE : La reconnaissance de la nation à l'ANP renouvelée    Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie    FUNERAILLES NATIONALES LE 5 JUILLET A ALGER : Retour au pays pour 24 chahids    ORAN : Une enveloppe de 1300 milliards allouée pour les JM 2022    LE PDG DE ‘'SADEG'' A MOSTAGANEM : Des inaugurations et une redynamisation des projets en cours    Cyclisme : les Algériennes Bensalah et Bouchoucha admises comme Commissaires de courses sur piste (UAC)    Constantine/Covid-19 : des spécialistes face à un agent émergent et des agents propagateurs    Rapatriement des restes mortuaires des martyrs algériens    Heureusement que le cœur du hirak n'est pas à la place de la République.    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Le Président Tebboune renouvelle la reconnaissance de la nation à l'ANP pour ses sacrifices    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    L'empire Haddad s'écroule    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Le schiste américain dans le rouge    Communiqué de l'AJSA    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    La mère des batailles    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    L'infrangible lien...    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FRANCE
Marine Le Pen doit succ�der � son p�re � la t�te de l�extr�me droite
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 01 - 2011

Le chef historique de l�extr�me droite fran�aise, Jean-Marie Le Pen, 82 ans, doit transmettre ce week-end le flambeau � sa fille Marine, lors d�un congr�s du Front national (FN) au moment o� ses positions anti-immigration connaissent un regain d�influence en Europe.
Le FN, qui s�appr�te ainsi � tourner une page de 40 ans d�histoire, proc�dait hier au d�pouillement du vote de ses 23 000 � 24 000 adh�rents revendiqu�s. La benjamine des filles Le Pen, Marine, grande femme blonde �nergique de 42 ans qui a re�u le soutien de son p�re, part largement favorite face � son seul opposant, Bruno Gollnisch, un universitaire de 60 ans, d�put� europ�en et membre historique du parti qui a le soutien des courants les plus radicaux, comme les catholiques int�gristes. Le r�sultat devait �tre connu d�s hier soir par les dirigeants du parti, mais la proclamation officielle a �t� fix�e � demain matin, � condition que rien ne �fuite� d�ici-l�. Depuis la cr�ation du parti en 1972, c�est la premi�re fois que le pr�sident du FN est �lu par un vote des adh�rents, Jean-Marie Le Pen ayant toujours �t� reconduit par acclamation lors des congr�s successifs. Marine Le Pen se refusait hier � consid�rer la partie gagn�e. �Il y a toujours un al�a dans la d�mocratie (...), vous aurez le r�sultat dimanche matin�, a-t-elle dit sur Radio Classique. M�me message de la part de Bruno Gollnisch : �Je pense que rien n�est encore jou�, a-t-il dit, sur RFI, tout en s�interrogeant sur �l�impact du d�s�quilibre (m�diatique)� au profit de sa rivale. L�ancienne avocate s�est en effet impos�e ces derniers mois sur le devant de la sc�ne politique, battant des records d�audience � la t�l�vision, avec un talent oratoire qui rappelle celui de son p�re. Les sondages d�intention de vote lui donnent jusqu�� 18% (enqu�te CSA parue vendredi) pour le premier tour de la pr�sidentielle de 2012, o� elle esp�re r��diter la performance de son p�re qui avait atteint le second tour en 2002 face � Jacques Chirac. A cette fin, elle a repris � son compte les recettes qui ont fait le succ�s du �lep�nisme� : rejet de l�immigration, retour de la peine de mort, d�nonciation de la �caste politique� ou des �eurocrates� de Bruxelles. Avec le Su�dois Jimmie Aekesson, le Hongrois Gabor Vona ou le N�erlandais Geert Wilders, elle incarne le nouveau visage d�une extr�me droite europ�enne qui surfe sur repli identitaire et rejet de l�islam. Cette m�re de trois enfants, deux fois divorc�e veut aussi appara�tre comme une �femme moderne� et la�que. Et m�me si elle est vis�e par une enqu�te pour �incitation � la haine raciale � pour avoir compar� les pri�res de musulmans dans les rue de certains quartiers � l�Occupation allemande, elle tente de normaliser l�image du parti. �L�inscription du FN dans le paysage politique fran�ais, apr�s trente-huit ans d�existence, s�est am�lior�e�, constate dans Le Monde le politologue Pascal Perrineau, citant un sondage TNS Sofres selon lequel 37% des personnes consid�rent que le FN �n�est pas un danger pour la d�mocratie�, alors qu�elles �taient 26% en mai 2002. Mais � droite et � gauche, les politiques affirment ne pas croire � une version �dulcor�e du Front national. �Ce ne sera pas du Le Pen light�, a estim� la ministre charg�e de l�Apprentissage Nadine Morano. �Le Front national va rester le Front national�, il �va juste simplement changer de pr�nom�, a-t-elle ajout�. �Je dis danger (...) parce que Marine Le Pen a des habits qui laisseraient � penser qu�elle n�est pas d�extr�me droite�, a d�clar� le porte-parole de l�opposition socialiste Beno�t Hamon, jugeant �la droitisation de la politique� men�e par Nicolas Sarkozy responsable de �la r��mergence du FN� dans les sondages.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.