Laraba défend son projet    Le sujet suscite peu d'intérêt    L'ANP élabore le plan de vigilance    Sans Zeghmati    Hausse attendue des prix des viandes blanches    Le parlement accorde la confiance aux ministres proposés    «L'Afrique doit rester unie pour réformer le Conseil de sécurité»    Deux communautés rivales signent des "accords de paix"    Report des candidatures aux postes de souveraineté en Libye    Zetchi recalé par la FIFA    "Je serai de retour dans une à deux semaines"    Ifticène jette l'éponge    Reprise dimanche après la fin du 2e regroupement    Inquiétante hausse de la cybercriminalité    Cap sur le renforcement de la couverture sécuritaire    Le personnel de la santé prêt pour l'opération    Le plasticien El-Bahi Belkheiri célèbre le berceau de l'humanité    Les rapports franco-algériens entre histoire et mémoire    Le rôle du poète au sein de sa cité    Hommage à cheikh Abdallah Guettaf    Création d'un prix littéraire au nom de la poétesse Oum Siham    Couleurs et douleurs, nouveau recueil de nouvelles de l'écrivain Boubakr Kadri    Walid Sadi candidat à la présidence a la FAF    Conservation foncière de Bab Azzoun : Une année pour la délivrance d'un négatif    Cité AADL 5000 logements (Réghaïa) : Insécurité et manque d'éclairage    Premier League : Défaite surprise de Man United face à la Lanterne rouge    Aouar dans le viseur de la Juventus pour cet été    Oran : L'association des opérateurs économiques tire la sonnette d'alarme    Milan AC : Bennacer de retour à l'entrainement    Sidi Chami, El-Ançor et Bir El-Djir: Près de 36 millions de dinars pour de nouvelles cantines scolaires    Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Point de rupture ?    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Le génie du virus    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Reddition d'un terroriste et arrestation de 3 éléments de soutien    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    Tinhinane Laceb retrouvée morte    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Pour «incitation à l'insurrection»: L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JUSTICE
Cinqui�me jour de gr�ve des greffiers
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 02 - 2011

La gr�ve des greffiers se poursuit pour la cinqui�me journ�e d�affil�e, a-t-on constat�, hier, au niveau de plusieurs tribunaux correctionnels de la capitale. Ainsi, malgr� l�intervention du parquet g�n�ral qui a exig� des gr�vistes le retour au travail, ces derniers ont maintenu leur mouvement de protestation.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Mieux, selon d�autres sources, le mouvement de protestation enclench� par les greffiers dans la capitale s�est propag�, depuis hier, � travers plusieurs cours et tribunaux de l�int�rieur du pays. C�est le cas de Constantine o�, a-t-on appris, une action de protestation des greffiers a �t� enregistr�e. Le tribunal p�nal de Constantine a connu, hier matin, une nouvelle action de protestation de ce corps, des greffiers allant jusqu�� emp�cher les avocats et les citoyens d�acc�der au tribunal. Ainsi, la plupart des affaires qui devaient �tre trait�es, hier, ont �t� report�es. Selon des sources s�res, ils �taient pr�s d�une centaine de gr�vistes � se rassembler � l�int�rieur du tribunal, criant diff�rents slogans hostiles au procureur g�n�ral lequel a eu recours, dit-on, � la force publique pour les en dissuader. Le mouvement s�est accentu�, notamment apr�s l'envoi hier aux procureurs g�n�raux d'une note, les sommant de prendre des mesures disciplinaires � l�encontre des gr�vistes. Une note �manant de la chancellerie, demandant aux procureurs g�n�raux de remplacer les greffiers par des r�quisitions de huissiers de justice. Hier, le conseil de l'Ordre des avocats d'Alger a d�cid� de boycotter les compositions qualifi�es d��ill�gales� de magistrats et appel� les instances judiciaires � reporter toutes les affaires jusqu'� ce que �les compositions de magistrats soient conformes � la loi�, afin de pr�server les droits des justiciables. Cette d�cision intervient �suite au boycott par les greffiers des audiences au niveau de la cour d'Alger et de ses tribunaux et leur remplacement par des huissiers�, a indiqu�, hier, un communiqu� du conseil de l'Ordre des avocats. Les codes de proc�dure civile, administrative et p�nale �ne permettent en aucune circonstance de remplacer les greffiers par des huissiers de justice�, a soulign� la m�me source. Les compositions de magistrats d�sign�s pour trancher les affaires pendantes au niveau des diff�rentes juridictions d�pendant de la cour d'Alger et �dans lesquelles des huissiers ont �t� charg�s d'assurer les fonctions des greffiers � constituent �une violation� et �un grave pr�c�dent�, ajoute-t-on de m�me source. Pour rappel, les greffiers des cours de justice ont entam�, mercredi dernier, un mouvement de protestation �pacifique �, � travers l'ensemble du territoire national, pour r�clamer l'annulation du statut particulier des fonctionnaires du greffe, l'augmentation des salaires et l'acc�l�ration de la r�activation de la loi sur les primes et les indemnit�s. Les greffiers souhaitent que leurs revendications socioprofessionnelles trouvent �un �cho favorable� aupr�s de la tutelle, tout en avertissant qu'ils ne comptent pas arr�ter leur mouvement tant que leurs revendications ne soient pas satisfaites, pr�cisant, par ailleurs, que malgr� la charge de travail qu'ils assument, leur salaire ne d�passe pas les 17 000 DA.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.