Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



SPORTS DE BOULES
L�AGO de la FASB invalid�e
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 04 - 2011

L�assembl�e g�n�rale ordinaire de la F�d�ration alg�rienne des sports de boules (FASB), tenue le week-end dernier � Sidi Fredj (Alger), a �t� invalid�e par les services du MJS.
La d�cision prise par les structures de la tutelle, en instance d��tre valid�e par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, a �t� prononc�e suite � la constatation de nombreuses irr�gularit�s dans l�organisation de cette assembl�e � laquelle sept ligues (Jijel, Ouargla, Skikda, Batna, Biskra, Guelma et Khenchela) n��taient pas autoris�es � participer. Le bureau f�d�ral de la FASB, qui nous a adress�s les pr�cisions (que nous publions int�gralement) concernant le d�roulement de cette AGO devrait tenir une nouvelle assembl�e ordinaire sous huitaine, et ce, en pr�sence des ligues susmentionn�es.
B. M.
La FASB nous �crit
Suite � votre article du 11 avril 2011 relatif au d�roulement de l�assembl�e g�n�rale ordinaire des boules qui s�est d�roul�e le 9 avril 2011, en r�ponse, le Bureau f�d�ral de la FASB tient � vous apporter les �l�ments d�informations suivants :
1. Les travaux de la r�union de l�assembl�e g�n�rale ordinaire 2010 de la F�d�ration alg�rienne des sports de boules se sont d�roul�s dans la s�r�nit� et la sagesse la plus totale.
2. L�ensemble des membres de l�assembl�e g�n�rale ordinaire pr�sents, � savoir 72 sur 84 membres statutaires, ont adopt� � l�unanimit� le bilan moral et financier 2010 et le plan d�actions 2011 renouvelant ainsi leur confiance au bureau f�d�ral actuel, le commissaire aux comptes M. M. Kebir a �galement valid� et certifi� les comptes de la F�d�ration sans aucune r�serve. Il s�av�re que ce dernier �tait le commissaire de l�ancien bureau f�d�ral.
3. En plus des anciennes gloires et des cadres invit�s, cette assembl�e s�est d�roul�e en pr�sence des repr�sentants du minist�re de la Jeunesse et des Sports et du pr�sident du Comit� olympique alg�rien M. Hanifi Rachid qui a soulign� lors de son intervention les efforts d�ploy�s par cette f�d�ration pour promouvoir la discipline des boules et sa fiert� d�assister � des d�bats ouverts et d�mocratiques.
4. Sur l�ensemble des participants, trente ligues sur les trente-deux affili�es �taient repr�sent�es, notamment pour la r�gion Est et en activit� celles de Constantine, de Bordj-Bou- Arr�ridj, M�sila, S�tif, B�ja�a, Annaba, T�bessa et Souk-Ahras. Les autres ligues de l�Est et du Sud, � savoir : Batna, Jijel, Skikda, Khenchela, Guelma, Ouargla, et Biskra, se sont exclues elles-m�mes et ce, apr�s avoir adopt� en assembl�e g�n�rale le bilan moral et financier 2009, f�licite par �crit le nouveau bureau f�d�ral et le nouveau plan d�actions de la FASB 2010. En effet, ces derni�res, dont la plupart sont issues de l�ancien bureau f�d�ral d�s avril 2010 et apr�s diff�rentes r�unions et conclaves, ont rejet� en bloc et par �crit le programme de la FASB et son nouveau syst�me de comp�tition remettant �galement en cause toutes les d�cisions et la nouvelle politique de relance des boules du bureau f�d�ral, refusant aussi de s�affilier et de s�engager au m�me titre que les autres ligues, de participer aux comp�titions nationales officielles, aux stages de formation, aux journ�es d��valuation programm�es par la FASB et de r�gulariser leur situation administrative pour la saison 2010 aupr�s de la FASB manipuler par certains anciens pr�sidents connus pour leurs ant�c�dents et qui n�ont plus aucune cr�dibilit� au sein de la famille bouliste, se cantonnant dans des positions irresponsables, p�nalisant des dizaines de boulistes et prenant en otage l�activit� de leur ligue. Apr�s diff�rents contacts, sollicitations du bureau f�d�ral, d�placements personnels du pr�sident de la FASB aupr�s de ces wilayas (plus de 12 d�placements � l�est du pays) et les contacts effectu�s par le pr�sident avec les autorit�s locales au niveau de ces diff�rentes wilayas, pour relancer l�activit� des boules, ces ligues, dont les activit�s et l�affiliation des clubs sont en nette r�gression, ont persist� dans leur volont� de diaboliser, de saborder et perturber le programme d�actions, le plan de sauvetage, la feuille de route de la F�d�ration qui, apr�s plusieurs rappels �crits (wilayas, DJS et ligues) et des tentatives de conciliation et qui ont dur� plus de six mois, s�est vu contrainte de leur signifier en septembre 2010 leur ill�galit� statutaire en les invitant encore une fois � r�gulariser leur situation aupr�s de la FASB avant le 30 avril conform�ment � la r�glementation en vigueur, admise et respect�e par l�ensemble des autres ligues affili�es et engag�es officiellement.
5. D�ailleurs, comment expliquer le fait que certains pr�sidents de ces ligues n�ont proc�d� au paiement de leur cotisation qu�� la fin de l�ann�e 2010 (fin d�cembre), sans au pr�alable participer aux comp�titions de la FASB ni signer leur engagement, leur affiliation ainsi que les contrats programmes d�objectifs pour la p�riode 2010-2012.
6. Le Bureau f�d�ral compos� d�anciens membres issus des quatre r�gions du pays sans r�gionalisme ni parti pris refuse encore une fois que la discipline soit prise en otage par des personnes qui l�ont pouss�e vers le gouffre durant les trois derni�res d�cennies, et d�nonce ces manipulations m�diatiques apr�s leurs �checs et tentatives de d�stabiliser l�assembl�e g�n�rale ordinaire et les activit�s du Bureau f�d�ral tout au long de la saison 2010. Nos actions s�inscrivent dans le cadre du plan d�actions et de la feuille de route 2009-2012 trac�s et de la politique de modernisation engag�e et approuv�e � l�unanimit� par tous les membres de l�AG.
7. Consciente de la n�cessit� de promouvoir cette discipline au niveau de l�ensemble du territoire sur la base de la nouvelle politique de relance, la FASB ne pouvait de ce fait exclure aucun de ses membres et pour cela plusieurs appels ont �t� lanc�s aux membres pr�sents et non pr�sents � l�assembl�e, ces derni�res ligues �tant dans l�ill�galit� car ne s��tant pas affili�es et n�ayant particip� � aucune comp�tition ou activit� de la FASB, d�s lors elles ne peuvent participer � l�assembl�e g�n�rale ordinaire 2010 qui couronne l�activit� de toute une saison et qu�ils ont eux-m�mes boycott�e, rejet�e ne reconnaissant aucune l�gitimit� au Bureau f�d�ral actuel.
8- Par ailleurs, je vous informe que le noyau dur qui compose ces 7 ligues est constitu� principalement de membres de l�ancien bureau f�d�ral qui n�ont pour seul objectif que de d�stabiliser le programme d�actions de la f�d�ration et sa feuille de route pour 2009-2012, reprendre possession de la F�d�ration et diviser ainsi la famille des boules qui est rest�e unie et solidaire avec son bureau f�d�ral et son plan d�actions caract�ris� par une nouvelle dynamique de d�veloppement de la discipline au cours de ces deux derni�res ann�es et un v�ritable plan de sauvetage de boules pour arr�ter l�h�morragie qui a conduit � la perte au cours des deux derniers mandats de plus de 15 000 licenci�s.
9- L�audit finalis� par des experts en 2009 (remis � l�ensemble des membres) a mis � nu la situation de l��tat des boules en Alg�rie, caract�ris� notamment par un recul manifeste dans tous les domaines, une maison en ruine, o� aucune r�gle de fonctionnement, d�organisation et de programmation n��tant r�unie, mena�ant � court terme l�essence m�me � la survie de cette discipline et o� la F�d�ration �tait devenue beaucoup plus une agence de voyage et de plaisir pour certains membres et leur entourage.
10- Sur le d�roulement des travaux de l�assembl�e g�n�rale qui s�est tenue conform�ment au programme �tabli diffus� sur le site web FASB depuis plus de 30 jours et remis � tous les membres statutaires, a d�but� � 9h00 pr�cises par le constat du quorum qui a �t� largement d�pass�. Le repr�sentant du MJS qui �tait pr�sent a �t� accr�dit� parmi les invit�s de l�AG � 8h30, s�est excus� pour affaire personnelle et a rejoint l�assistance tout au d�but des travaux avec la pr�sentation du 1er point de l�ordre du jour jusqu�� leur cl�ture en pr�sence des membres observateurs statutaires dont Monsieur le Pr�sident du Comit� olympique alg�rien qui nous ont fait l�honneur d�assister � la c�r�monie de remise de r�compense aux athl�tes internationaux, clubs, entra�neurs et arbitres, prim�s par le minist�re de la Jeunesse et des Sports et la F�d�ration alg�rienne des sports de boules.
11- S�agissant de l�arbitre et de l�athl�te n�ayant pu participer aux travaux, la FASB n�a fait qu�appliquer les dispositions statutaires, la perte de leur qualit� d�arbitre actif et athl�te de l��quipe nationale depuis 2009, leur enl�ve la qualit� de membre de l�AG. Pour rappel, le cas a �t� pos� et tranch� conform�ment � la r�glementation lors de l�AG de 2009, les concern�s ont �t� remplac�s par un autre arbitre international actif et un athl�te de l'�quipe nationale en application des statuts en vigueur.
12- Comme affirm� � la fin des travaux de l�AGO par le pr�sident de la F�d�ration, la porte reste grande ouverte � toutes ligues � la condition de se mettre en conformit� aux r�glements de la FASB (affiliation, engagement, contrat programme d�objectif) et de s�engager officiellement � la mise en �uvre du programme de d�veloppement trac� et adopt� par l�ensemble des membres de l�AG pour la p�riode 2011-2012.
Pour le Bureau f�d�ral/FASB le pr�sident de la F�d�ration El Hadi Makboul


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.