L'Algérie rejette toute ingérence étrangère et encourage les Libyens à régler pacifiquement leur crise    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Des ex-militaires manifestent de nouveau à Oran    Plainte contre un "baltagui"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Le Président de la République reçoit les lettres de créances de trois ambassadeurs    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Une édition en demi-teinte    Les commissions de daïra sur le terrain    El-Milia : le projet de l'école métallurgique tombe dans l'oubli    «Les sièges des partis sont ouverts aux citoyens»    Le PAD attend la réponse de l'administration    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Les révélations du chef de l'Etat    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    Les Canaris à pied d'œuvre à Kinshasa    Le Chabab et le CS Sfax se neutralisent en amical    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Le CR Belouizdad en tête des formations algériennes    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Sensibilisation à la formation professionnelle    Lâcher de 40 perdrix    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    ACTUCULT    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    "La laïcité n'éradique pas la religion mais permet le vivre-ensemble"    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    Tébessa: découverte d'une nouvelle mosaïque à Negrine    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE RCD AUX �LECTIONS LOCALES DU 29 NOVEMBRE A BOUMERD�S
Des listes de rupture et de la reconstruction
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 11 - 2007

Le Rassemblement pour la culture et la d�mocratie (RCD) marque son retour au scrutin �lectoral local qu�il avait condamn� en 2002 pour d�noncer la r�pression sanglante men�e par le r�gime de Bouteflika contre la Kabylie. �Nous ne voulons pas que nos mandatures soient entach�es du sang des martyrs du Printemps noir�, martelaient les responsables du Rassemblement dans leur campagne pour le boycott.
En r�alit�, le parti du docteur Sa�d Sadi a effectu� son retour aux �lections lors du scrutin partiel qui a touch� les communes de La�ziv et Chabet-El-Ameur dont les assembl�es ont �t� dissoutes suite � l�accord pass� entre les arouch et le gouvernement. Lors du scrutin partiel qui s�en �tait suivi, le RCD avait fait jeu �gal avec les partis politiques les plus en vue dans la r�gion. Pour l�heure, nombre de militants de la premi�re heure et des sympathisants ne cachent pas leur satisfaction de constater que les responsables du parti de l�opposition d�mocratique ont apport� quelques rectifications suite aux erreurs, voire aux errements d�plor�s � la veille des l�gislatives de mai 2007 au niveau de la wilaya de Boumerd�s. Fid�les � la ligne de leur Rassemblement, les militants de ce parti ne se d�partissent point de leur objection ferme de la politique gouvernementale qui, selon eux, a clochardis� l�activit� politique et les institutions de l��tat faisant na�tre chez les citoyens la r�probation envers la chose politique, particuli�rement l�exercice du devoir civique. �Dans le climat politique d�l�t�re que vit le pays, il nous faut une sacr� dose de convictions pour aller vers le citoyen et le persuader d�accomplir l�acte de voter�, constate un cadre du parti. Au sujet des candidatures pr�sent�es par ce parti au scrutin du 29 novembre pour conqu�rir des si�ges pr�cis�ment au sein des institutions de base de la R�publique, l�un des postulants r�sume la strat�gie du Rassemblement. �Nos candidatures sont issues hors d�un syst�me qui squatte le pays pour le partage de la rente. Elles �manent donc n�cessairement des militants qui appellent � la participation au combat pacifique pour imposer une gestion citoyenne et transparente des institutions et mettre �galement ces m�mes institutions au service de la soci�t� et non pas se ruer sur le partage des privil�ges qu�induit le pouvoir�, nous dit la t�te de liste de la commune d�Afir, Belkacemi Ahmed, cadre dans le secteur des finances. Ce dernier constate au sujet de sa commune des insuffisances dans plusieurs domaines comme la s�curit� des biens et des personnes, le dysfonctionnement quant � l�exploitation des infrastructures communales, l�opacit� comme r�gle de distribution de logements et des aides de l��tat, l�urbanisation anarchique. Il a par cons�quent �labor� avec ses colistiers un programme en 10 chapitres prenant en charge les probl�mes de la commune en ce qui concerne le volet social, l�environnement et l�hygi�ne publique, l�urbanisme et l�habitant, la modernisation de la gestion des services techniques de la municipalit�. Il serait fastidieux de citer toutes les propositions de cette liste. �Nous voulons r�tablir la commune dans ses pr�rogatives�, assure M. Belkacemi. Cependant, les candidats d�Afir insistent dans leur programme particuli�rement sur le volet agricole surtout le d�veloppement rural pouvant aider la population � vaincre la pauvret� et la pr�carit�. On peut observer, par ailleurs, que le RCD a enfourch� son armure pour aller sur des terres, dit-on, qui sont la chasse gard�e des islamoconservateurs comme, par exemple, la commune Khemis El Khechna, en pla�ant dans cette grande agglom�ration sa confiance en la personne de M. Haffaf, directeur de l�entreprise g�rante du march� des fruits et l�gumes, source de financement du budget de la plus grande localit� de la wilaya de Boumerd�s. A A�t Amrane, c�est Niche Youcef, militant de la premi�re heure, ancien directeur d�unit� et entrepreneur, que les militants ont choisi comme chef de file de leur liste. Ce pr�tendant de 49 ans se place en p�le position dans la municipalit� pour gagner la majorit� des voix et des si�ges. �L� o� nous sommes pr�sents, nous avons privil�gi� la candidature militante. Nous �vitons ainsi les changements de cap � notre ligne et les d�rives �ventuelles constat�es malheureusement chez certains adversaires�, clame un cadre du parti pour expliquer le nombre relativement modeste de listes du RCD au niveau de la wilaya de Boumerd�s. Ce dernier pr�cise en outre que son parti exclut la d�marche populiste. �Nous pr�f�rons l�exemplarit� sur la bonne gouvernance et servir ainsi de rep�re pour le respect l��thique au sein des collectivit�s. Nous estimons que la soci�t� alg�rienne est en phase de rupture avec le pouvoir en place. Un jour nous serons donc pr�sents directement ou indirectement et partout. l�avenir nous appartient.� Le RCD est pr�sent � ce scrutin avec 11 listes communales plus celle de l�APW. S�agissant de la d�marche au niveau de l�Assembl�e de wilaya, le RCD a, semble-t-il, fait un choix de styles. A priori, il a opt� pour l�ardeur militante en pla�ant Mezir Ahc�ne, 37 ans, ing�nieur agronome, � la t�te de la liste et Khelkhal Sa�d, cadre d�entreprise et ancien �lu APC, pour l�exp�rience de gestion institutionnelle. Certainement que cette campagne a permis au parti de revenir sur le devant de la sc�ne politique locale mais le plus grand atout est sans aucun doute, pour les partisans du RCD, le capital sympathie engrang� par la r�sistance des militants qui se battent contre le sens du vent et dans un climat de d�couragement g�n�ralis� induit par une politique catastrophique du r�gime en place. �En fait, ce parti a retrouv� la vitalit� pour relancer durablement la reconstruction de la d�mocratie locale�. Ainsi l�exemple � Boudouaou, o� pourtant le parti n�a pas de liste communale mais seulement des candidats sur la liste de l�APW, la permanence locale du Rassemblement ne d�semplit pas. Des citoyens viennent s�enqu�rir sur les activit�s du parti et c�est, en quelque sorte, la r�g�n�ration du parti, disent les sympathisants du RCD.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.