FLN et TAJ appuient    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    Le FLN favorable au report    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    On vous le dit    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Gâteau de crêpes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE RCD AUX �LECTIONS LOCALES DU 29 NOVEMBRE A BOUMERD�S
Des listes de rupture et de la reconstruction
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 11 - 2007

Le Rassemblement pour la culture et la d�mocratie (RCD) marque son retour au scrutin �lectoral local qu�il avait condamn� en 2002 pour d�noncer la r�pression sanglante men�e par le r�gime de Bouteflika contre la Kabylie. �Nous ne voulons pas que nos mandatures soient entach�es du sang des martyrs du Printemps noir�, martelaient les responsables du Rassemblement dans leur campagne pour le boycott.
En r�alit�, le parti du docteur Sa�d Sadi a effectu� son retour aux �lections lors du scrutin partiel qui a touch� les communes de La�ziv et Chabet-El-Ameur dont les assembl�es ont �t� dissoutes suite � l�accord pass� entre les arouch et le gouvernement. Lors du scrutin partiel qui s�en �tait suivi, le RCD avait fait jeu �gal avec les partis politiques les plus en vue dans la r�gion. Pour l�heure, nombre de militants de la premi�re heure et des sympathisants ne cachent pas leur satisfaction de constater que les responsables du parti de l�opposition d�mocratique ont apport� quelques rectifications suite aux erreurs, voire aux errements d�plor�s � la veille des l�gislatives de mai 2007 au niveau de la wilaya de Boumerd�s. Fid�les � la ligne de leur Rassemblement, les militants de ce parti ne se d�partissent point de leur objection ferme de la politique gouvernementale qui, selon eux, a clochardis� l�activit� politique et les institutions de l��tat faisant na�tre chez les citoyens la r�probation envers la chose politique, particuli�rement l�exercice du devoir civique. �Dans le climat politique d�l�t�re que vit le pays, il nous faut une sacr� dose de convictions pour aller vers le citoyen et le persuader d�accomplir l�acte de voter�, constate un cadre du parti. Au sujet des candidatures pr�sent�es par ce parti au scrutin du 29 novembre pour conqu�rir des si�ges pr�cis�ment au sein des institutions de base de la R�publique, l�un des postulants r�sume la strat�gie du Rassemblement. �Nos candidatures sont issues hors d�un syst�me qui squatte le pays pour le partage de la rente. Elles �manent donc n�cessairement des militants qui appellent � la participation au combat pacifique pour imposer une gestion citoyenne et transparente des institutions et mettre �galement ces m�mes institutions au service de la soci�t� et non pas se ruer sur le partage des privil�ges qu�induit le pouvoir�, nous dit la t�te de liste de la commune d�Afir, Belkacemi Ahmed, cadre dans le secteur des finances. Ce dernier constate au sujet de sa commune des insuffisances dans plusieurs domaines comme la s�curit� des biens et des personnes, le dysfonctionnement quant � l�exploitation des infrastructures communales, l�opacit� comme r�gle de distribution de logements et des aides de l��tat, l�urbanisation anarchique. Il a par cons�quent �labor� avec ses colistiers un programme en 10 chapitres prenant en charge les probl�mes de la commune en ce qui concerne le volet social, l�environnement et l�hygi�ne publique, l�urbanisme et l�habitant, la modernisation de la gestion des services techniques de la municipalit�. Il serait fastidieux de citer toutes les propositions de cette liste. �Nous voulons r�tablir la commune dans ses pr�rogatives�, assure M. Belkacemi. Cependant, les candidats d�Afir insistent dans leur programme particuli�rement sur le volet agricole surtout le d�veloppement rural pouvant aider la population � vaincre la pauvret� et la pr�carit�. On peut observer, par ailleurs, que le RCD a enfourch� son armure pour aller sur des terres, dit-on, qui sont la chasse gard�e des islamoconservateurs comme, par exemple, la commune Khemis El Khechna, en pla�ant dans cette grande agglom�ration sa confiance en la personne de M. Haffaf, directeur de l�entreprise g�rante du march� des fruits et l�gumes, source de financement du budget de la plus grande localit� de la wilaya de Boumerd�s. A A�t Amrane, c�est Niche Youcef, militant de la premi�re heure, ancien directeur d�unit� et entrepreneur, que les militants ont choisi comme chef de file de leur liste. Ce pr�tendant de 49 ans se place en p�le position dans la municipalit� pour gagner la majorit� des voix et des si�ges. �L� o� nous sommes pr�sents, nous avons privil�gi� la candidature militante. Nous �vitons ainsi les changements de cap � notre ligne et les d�rives �ventuelles constat�es malheureusement chez certains adversaires�, clame un cadre du parti pour expliquer le nombre relativement modeste de listes du RCD au niveau de la wilaya de Boumerd�s. Ce dernier pr�cise en outre que son parti exclut la d�marche populiste. �Nous pr�f�rons l�exemplarit� sur la bonne gouvernance et servir ainsi de rep�re pour le respect l��thique au sein des collectivit�s. Nous estimons que la soci�t� alg�rienne est en phase de rupture avec le pouvoir en place. Un jour nous serons donc pr�sents directement ou indirectement et partout. l�avenir nous appartient.� Le RCD est pr�sent � ce scrutin avec 11 listes communales plus celle de l�APW. S�agissant de la d�marche au niveau de l�Assembl�e de wilaya, le RCD a, semble-t-il, fait un choix de styles. A priori, il a opt� pour l�ardeur militante en pla�ant Mezir Ahc�ne, 37 ans, ing�nieur agronome, � la t�te de la liste et Khelkhal Sa�d, cadre d�entreprise et ancien �lu APC, pour l�exp�rience de gestion institutionnelle. Certainement que cette campagne a permis au parti de revenir sur le devant de la sc�ne politique locale mais le plus grand atout est sans aucun doute, pour les partisans du RCD, le capital sympathie engrang� par la r�sistance des militants qui se battent contre le sens du vent et dans un climat de d�couragement g�n�ralis� induit par une politique catastrophique du r�gime en place. �En fait, ce parti a retrouv� la vitalit� pour relancer durablement la reconstruction de la d�mocratie locale�. Ainsi l�exemple � Boudouaou, o� pourtant le parti n�a pas de liste communale mais seulement des candidats sur la liste de l�APW, la permanence locale du Rassemblement ne d�semplit pas. Des citoyens viennent s�enqu�rir sur les activit�s du parti et c�est, en quelque sorte, la r�g�n�ration du parti, disent les sympathisants du RCD.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.