BRAS DE FER ENTRE OUYAHIA ET TAYEB LOUH : Le RND réplique ‘'dangereusement'' à la polémique    PRESIDENTIELLE 2019 : L'alliance présidentielle réitère son appui au Président    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un dangereux terroriste abattu à Mila    PRIX DES FRUITS A MOSTAGANEM : La ‘'Clémentine'' toujours à 300 dinars le kg    LUTTE CONTRE L'IMMIGRATION CLANDESTINE : 37.000 migrants subsahariens rapatriés en 4 ans    CELEBRATION DU ‘'MAWLID ENNABAOUI'' A MOSTAGANEM : La mosquée ‘'Amr Ibn El Ass '' abrite les festivités    El Mouloud, fête religieuse ou désagréments ?    La marche de Béjaïa violemment réprimée    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    Installation de la nouvelle chef de daïra    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    Dhouibi dément tout changement de cap    Trois terroristes abattus à Benihemidane    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    24 heures    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Entre réforme set continuité    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FOR�T DU SAHEL DE ZEMMOURI � BOUMERD�S
D�but d�une catastrophe �cologique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 10 - 2009

La for�t marine de Zemmouri, dans la wilaya de Boumerd�s, abrite un �cosyst�me dunal unique en Alg�rie, disent des sp�cialistes.
Malheureusement, ce patrimoine �cologique subit une pollution qui va en s�amplifiant. La solution existe, mais si elle n�est pas mise en ex�cution tr�s rapidement, des destructions d�une partie de la faune caract�ristique des lieux seront irr�versibles. Le tableau est lamentable. Sur une centaine de m�tres, une mare d�eaux us�es ternit la vue. Des plumes de pigeon indiquent que des volatiles ont s�rement p�ri des retomb�es de cette pollution. La faute, selon les citoyens qui nous ont alert�s, incombe au camp touristique �Le Bivouac du cavalier�, appartenant � la Sarl El-Khyamm, implant� dans la ZET situ�e dans ce bois. Effectivement, une conduite d�eaux us�es se d�verse dans cette mare. Le promoteur de ce centre de vacances a mis en place une conduite de rejet des eaux us�es orient�e vers la for�t. Nous avons tent� par deux fois de joindre le concern�, mais en vain. Appr�hendant probablement la nature de nos questions il n�a pas jug� utile de nous contacter. De son c�t�, le P/APC de Zemmouri nous a d�clar� au t�l�phone qu�une �quipe du bureau d�hygi�ne communal a �t� d�p�ch�e sur les lieux. Elle a pr�sent� son rapport. Une mise en demeure sera par cons�quent adress�e au patron de ce camp pour supprimer cette conduite, pr�cisera le P/APC de Zemmouri Adim A�ssa. Les citoyens inquiets ont �galement alert� les responsables de la wilaya et les services des for�ts de Boumerd�s. Pour les d�g�ts caus�s � la flore et la pollution de l�immense nappe phr�atique, qui est seulement � 4 m�tres de profondeur, et l�application de la loi en mati�re de pollution, on est en Alg�rie, on passe l��ponge. C�est le laxisme institutionnalis�. Malheureusement, cette partie de la for�t est expos�e � la pollution � grande �chelle et il faut craindre � terme des destructions plus importantes. Le �Bivouac du cavalier� n�est pas, en effet, la seule source de rejet. Sur une superficie d�environ 200 hectares de ce magnifique bois, y sont implant�s l�hippodrome de Zemmouri, le village de 295 bungalows �rig�s par l�EPLF, une dizaine de kiosques, caf�s et restaurants du parc am�nag�, quelques centres de colonies de vacances et une �cole de la Gendarmerie nationale en construction. Alors que la commune est dot�e d�une station d��puration des eaux us�es et qu�une station de reprise (pompage) a �t� implant�e � l�or�e de ce bois, il n�existe pas de r�seau de collecte d�eaux m�nag�res. Ces structures urbanistiques fonctionnelles sont dot�es chacune d�une fosse septique. C�est dire que les rejets domestiques s�infiltrent directement dans la nappe phr�atique qui n�est qu�� 4 m�tres de profondeur. A ce sujet, le P/APC de Zemmouri nous a affirm� qu�une fiche technique a �t� �labor�e et une demande de financement sera propos�e � la wilaya pour la mise en place d�une r�seau de collecte d�environ 2 000 m�tres avec des buses d�un diam�tre de 300 m/m. Le terrain �tant plat, la r�alisation de cette conduite, qui devient urgente, ne sera compliqu�e.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.