Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Le procès de Hamel reporté    Les grévistes suspendus    Le DG aurait été expulsé par les autorités algériennes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Berraf dénonce un 'montage'    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Un an d'assiduité au hirak    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les avions de l'Etat hébreu autorisés à survoler l'espace aérien saoudien: Le ciel d'Arabie saoudite «halal» pour Israël
Publié dans Le Temps d'Algérie le 10 - 03 - 2018

Oublié le temps de la reconnaissance par le président américain d'Al Qods occupée comme capitale d'Israël. L'Arabie saoudite qui n'a pas vraiment dénoncé la décision illégale renforce la coopération avec Washington et Israël.
La compagnie aérienne israélienne El Al a obtenu de l'Arabie saoudite l'accord de survoler l'espace aérien du royaume. Air India a annoncé mercredi qu'il allait créer une ligne New Delhi-Tel Aviv en survolant l'Arabie saoudite. Par cette autorisation, la durée des vols New Delhi-Tel Aviv, effectués par les avions civils de cette compagnie aérienne, seront raccourcis de 2h30. Jusqu'à présent, le vol le plus court sur ce trajet prenait 11 heures avec une escale à Istanbul.
L'Arabie saoudite n'est pas en colère contre Washington pour la reconnaissance par le président américain d'Al Qods occupée comme capitale d'Israël. Il y a quelques semaines, le ministre des Affaires étrangères de la monarchie pétrolière a, dans un entretien accordé à un média occidental, dit que le royaume n'abandonne pas la coopération diplomatique avec Washington pour Al Qods. Mieux, l'Arabie saoudite renforce la coopération avec Washington.
Le prince héritier Mohamed Ben Salmane se rend à Washington le 19 mars pour conclure des accords. L'Arabie saoudite tient également à coopérer avec Israël, comme le prouve l'autorisation accordée à la compagnie israélienne El Al de survoler le ciel du royaume. L'Arabie saoudite cherche à se rapprocher d'Israël pour mener un front contre l'Iran.
La reconnaissance par le président américain d'Al Qods comme capitale d'Israël a peu d'importance pour la monarchie pétrolière.
Il y a quelque temps, le président américain a chargé le roi d'Arabie saoudite de créer un front arabe contre l'Iran. L'Arabie saoudite a échoué à créer ce front avec la coopération diplomatique engageant le Qatar et l'Iran. C'est alors que l'Arabie saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes et le Bahreïn ont rompu la coopération diplomatique avec le Qatar.
L'Arabie saoudite qui dirige la coalition arabe contre le Yémen, accusée de perpétration de crimes de guerre contre les civils dans ce pays, a la caution de Washington pour la politique hostile à nombre de pays musulmans. L'Arabie saoudite préfère aujourd'hui coopérer avec Washington et Israël. après l'arrivée au pouvoir du roi Salmane en 2015 et la nomination du prince héritier Mohammed, les choses ont commencé à évoluer au bénéfice d'Israël.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.