Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinq jours après sa chute dans une canalisation à M'sila: Ayache toujours coincé
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 12 - 2018

Le jeune est resté, selon les services de la protection civile de M'sila, coincé dans une canalisation d'un forage d'eau d'une profondeur totale de 100 mètres.
Cinq jours se sont écoulés, et le jeune Ayache, 25 ans, relevant du village de Aïn Oum Chmel, commune d'El Houamed, wilaya de M'sila, demeurait jusqu'à hier soir dans sa même position, soit à 30 mètres de profondeur dans la canalisation de 35 cm d'épaisseur où il est tombé.
Le jeune est resté, selon les services de la protection civile de M'sila, coincé dans une canalisation d'un forage d'eau d'une profondeur totale de 100 mètres, dans laquelle il avait glissé.
Malheureusement, «le jeune ne donne aucun signe de vie depuis vendredi», selon les déclarations des citoyens, rapportées hier par différentes médias et sur les réseaux sociaux.
Les déclarations du premier responsable de la wilaya, précise que «Jeudi soir 20 décembre, les agents de la protection civile de la commune de Houamed, dans la wilaya de M'sila, ont commencé les opérations de sauvetage de ce jeune. Ces opérations sont en cours».
C'est ce qu'a fait savoir hier, dans une déclaration à la chaîne Dzair News, le wali de M'sila, Hadj Mokdad, ajoutant par ailleurs, que «les éléments de la protection civile ont acheminé au jeune Ayache, un tuyau d'oxygène et de la nourriture, dans ce même tuyau où il se trouve. M. Mokdad précise également que toutes les dispositions ont été prises par les services de la wilaya de Msila, pour sauver le jeune. «Dès que l'information a été donnée, en tant que premier responsable de la wilaya, j'ai vite pris les dispositions, et ce en dépêchant en premier la Protection civile sur place, une cellule de crise a aussi été crée au niveau de la wilaya», a-t-il expliqué, ajoutant que «les citoyens doivent savoir que cette opération de sauvetage est à la fois unique et aussi technique».
Le wali de M'sila explique également, qu'il a effectué une visite sur les lieux de l'accident, et qu'il a donné des directives à son Chef de cabinet, afin de suivre de près les opérations de sauvetage.
Il a affirmé, enfin, avoir mobilisé tout le matériel nécessaire, et que les directeurs de la protection civile et des travaux publics de la wilaya sont à pied d'œuvre, en vue de sauver le jeune.
L'opération a cessé hier matin, du fait de l'absence d'une pompe à eau. Au moment où nous mettons sous presse, cette situation perdure.
Mardi passé, aux environs de 13h30, des personnes ont entendu des cris provenant de cette canalisation. Contacté, M. Billal Nayji, chargé de la communication de la direction de la protection civile de M'sila, a affirmé : «nos éléments de la protection civile sont jusqu'à maintenant sur les lieux. Durant les deux premiers jours, ils ont pu alimenter le jeune Ayache par un tuyau d'oxygène, et aussi de la nourriture, mais depuis le mercredi soir, nous n'avons malheureusement plus repéré un signe de vie chez de ce jeune».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.