Chlef : La Journée des Douanes célébrée au nouveau siège    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Microcrédit à Tizi Ouzou : Cri de détresse d'un jeune promoteur    FAF : Une coupe de la Ligue à 20 clubs    MO Béjaïa : Le stage de Chlef annulé    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Tizi Ouzou : Drame à Aït Yahia Moussa    Boumerdès : Quatre projets pour le chef-lieu de wilaya    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Milan AC : Pioli commente l'exclusion d'Ibrahimovic    Barça : La famille de Messi dément prendre des cours de Français    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Pour «incitation à l'insurrection»: L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    Football - Ligue 1: L'étau se resserre en tête, le CSC dans le rouge    Football - Cadors européens: Que signifie cette baisse de régime ?    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Le président de la Confédération du patronat citoyen: «La bureaucratie, un vrai danger pour le pays»    L'urgence de la 2ème tranche du projet et son raccordement avec Oran-ouest: La pénétrante portuaire amorce sa dernière ligne droite    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Traque des exploitants frauduleux de l'espace public: Des panneaux publicitaires et des kiosques illicites démantelés au centre-ville    "Un travailleur a besoin d'un salaire de 75.000 dinars    Alain Portes décide de poursuivre son aventure avec l'Algérie    243 nouveaux cas positifs et 5 décès en 24 heures    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Charfi répond aux «petits» partis    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    Longue attente et grande confusion    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    "Le rapport Stora est loin de la réalité"    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Dans un mur de la chapelle, le message attendait depuis 165 ans    Mesures à l'encontre des coupables    Le monde en bref...    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plan de circulation de la ville de Tipasa: Modifications après protestations
Publié dans Le Temps d'Algérie le 29 - 12 - 2018

De légères modifications apportées par la commission de daïra au nouveau plan de circulation de la ville de Tipasa, ont été mises en oeuvre vendredi, après une série de protestations dont ce plan a fait l'objet.
Ces modifications sont le fruit d'une série de rencontres, tenues par la commission de daïra chargée de l'élaboration de ce nouveau plan de circulation, entré en application durant la saison estivale écoulée. Il a été décidé, à ce titre, l'ouverture au trafic dans les deux sens, d'un nombre de routes et de croisements, qui devaient être initialement à sens unique, a constaté l'APS. Pour rappel, de nombreux commerçants de la ville de Tipasa avaient fermé boutique, le 10 décembre écoulé, pour «protester contre la décision de l'APC de maintenir ce plan de circulation», en affirmant que ce dernier «impactait négativement sur leurs activités commerciales». Ainsi, il a été décidé, selon les nouvelles modifications apportées à ce plan, d'instaurer le trafic en double sens, au niveau de la route de la wilaya jusqu'à la brigade de la Gendarmerie, au même titre que de la route menant vers la poissonnerie du port jusqu'aux hauteurs de la ville, et de la route menant vers la ville romaine (centre ville) jusqu'à la cité populaire Oued Merzouk. Le wali de Tipasa, Mohamed Bouchama, avait assuré que la commission de daïra «œuvrait pour l'adoption d'un plan visant, en premier lieu, la fluidification du trafic au niveau de la ville de Tipasa, notamment en saison estivale et durant les week end, où elle est le théâtre d'un flux important de véhicules». Il avait souligné, en outre, la mission «technique» de cette commission, consistant dans l'enregistrement de toutes les «réserves concernant ce plan, loin de toutes pressions». A noter que plan de circulation est «toujours sujet à polémique», au moment où de nombreux citoyens s'interrogent sur l'intérêt de l'installation de feux rouges depuis des mois, sans leur mise en exploitation, tandis que les ralentisseurs ont été multipliés sur les deux artères principales de la ville.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.