Sénégal: Mauvaise nouvelle pour Sadio Mané    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    LE PARTI TOURNE LA PAGE D'OUYAHIA : Vers l'effondrement du RND ?    Delort déjà à l'aise parmi ses frères !    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    Le récent mouvement populaire que notre pays connait témoigne de la vitalité du peuple algérien    Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Maîtrise des déchets et protection de l'environnement    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    Ali Ghediri écroué    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    Le fils de Ould Abbès sous mandat de dépôt    Guichet unique pour les handicapés    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Conférence nationale de la société civile, aujourd'hui    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    9 affaires de drogue traitées en mai    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    Un spectacle chorégraphique de la troupe "Antonna"    Expositions, concours et rencontres au menu    NAHD: Le CSA cible deux coaches    Conflit à l'ETRAG de Constantine : Le tribunal rejette la plainte de la direction    L'usine étatique d'eau minérale de Laghouat : L'APW dénonce un blocage intentionnel    Mercato d'été    Bouira: Trois morts et quatre blessés dans un accident de la route    11ème congrès international des gynécologues privés: 10 à 12% des couples présentent une infertilité    La protection de l'environnement en question    Dréan: Le marché hebdomadaire adjugé pour 1,7 milliard de cts     Constantine - CHU Constantine: Le DG, le chef de bureau des marchés et un fournisseur sous contrôle judiciaire    MC Oran: A quand le bout du tunnel ?    Volley-ball - Super division - Play down: Les prétendants de sortie    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    Hommage aux 128 martyrs du Printemps noir    15 pays au rendez-vous    Damas affirme avoir abattu des missiles israéliens ciblant Tel Al-Hara    Autres transitions réussies…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A l'initiative de l'Institut Français d'Alger.. La Grande Sophie en tournée en Algérie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 06 - 04 - 2019

L'auteure, compositrice et interprète Sophie Huriaux, alias La Grande Sophie, sera en tournée dans les grandes villes du pays, et ce, dès la fin du mois courant.
C'est à l'invitation de l'Institut Français d'Alger que l'un des grands noms de la scène musicale française se produira pour la première fois en Algérie. Double récipiendaire des Victoires de la Musique (2005 et 2013) et quatre fois disque d'Or, la Grande Sophie, interprète de musique pop, rock, chansons françaises et folk sera en tournée à Alger, Annaba, Oran et Constantine au grand bonheur des mélomanes algériens, fans de cette grande artiste.
Un parcours remarquable
Sophie Huriaux dite La Grande Sophie est auteur-compositrice-interprète française. La belle a démarré au milieu des années 1990 dans le milieu alternatif parisien et a d'abord été attirée par les arts plastiques, et en particulier par la sculpture. Grande mélomane, Sophie ne s'est toutefois jamais éloignée de sa grande passion, à savoir la musique, qu'elle a jouée (accompagnée de sa guitare) en reprenant des morceaux connus sur les terrasses des restaurants marseillais. Après deux années de cours aux Beaux-arts, elle choisit d'arrêter ses études pour ne se consacrer qu'à la musique. Lorsqu'elle rejoint la capitale française en 1990, Sophie Huriaux s'illustre dans le milieu associatif et se produit dans de nombreux bars et petites salles à Paris (Wait & see, L'archipel…) et c'est à cette période qu'elle adopte comme nom de scène la Grande Sophie. En 1993, en collaboration avec d'autres jeunes artistes, elle participe à l'écriture et à l'interprétation d'une comédie musicale intitulée «La Marée d'Inox». De scène en scène, La Grande Sophie peaufine son style et crée la «kitchen miousic», qu'elle définira comme «un mouvement du milieu des années 1990 qui considère l'activité musicale comme peu différente de toute autre tâche quotidienne». Cette manière d'appréhender l'écriture musicale et la scène, populaire et au plus près de la vie, est une des particularités de l'artiste. Cette auto-définition avait aussi pour but d'exprimer le désir de l'artiste de ne pas se voir attribuer l'étiquette d'un genre musical spécifique. Ses influences s'étendent de Jacques Dutronc à Chrissie Hynde des Pretenders en passant par PJ Harvey et Joe Hisaishi. Un premier album sorti en 1997, Sophie poursuit sa lancée (2001 second album intitulé «Le Porte-bonheur», écoulé à plus de 50 000 exemplaires ; en 2004, un troisième album vendu à plus de 130 000 exemplaires lui vaut sa première Victoire de la musique et son premier concert à la mythique salle de L'Olympia), peut-on lire entre autres dans la biographie de l'artiste.
La transition
À ce stade de son parcours, la chanteuse marque une pause et se remet en question. Elle veut revenir à l'essentiel, épurer son style et ses arrangements qu'elle juge alourdis par des «couches et des couches de guitare», et aussi se donner du temps pour se définir de nouvelles voies… En 2008, elle enregistre six titres, dans lesquels figurent des versions acoustiques de quatre de ses chansons et deux inédits dont (Un jour de fête et Avec un Grand F.). Des titres qui surprennent par leur fraîcheur et leur dépouillement, mais surtout affirment l'intention de l'artiste. Après un autre album en 2009, les récompenses s'accumulent et ses chansons sont considérées parmi les meilleures de l'année… En outre, et pour son public algérien, la chanteuse sera sur scène pour la première fois à l'Institut français d'Alger le 28 avril prochain à 19h30. Pour y assister, les places sont à réserver avant le 27 avril, à l'adresse :
[email protected] Notons par ailleurs que seules les dates de Annaba et Oran sont connues (à retrouver sur le site de l'IFA).
Un programme intéressant
Par ailleurs, l'Institut français d'Alger organise le 14 avril à 18h00 la projection de la comédie «Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?» produit par Philippe de Chauveron (France, fiction, 97 minutes, 2014). Un long métrage qui a eu beaucoup de succès grâce notamment aux péripéties des protagonistes de Claude et Marie Verneuil, un couple issu de la grande bourgeoisie catholique provinciale. Ces derniers, des parents plutôt «vieille France», font preuve d'ouverture d'esprit quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un Chinois. Leurs espoirs de voir enfin l'une d'elles se marier à l'église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique…. Notons que l'entrée est libre. (Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu 2 est sorti en novembre 2018 dans les salles en France).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.