PSG: Leonardo ne serait pas passé à l'action pour Neymar !    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Les réserves hydriques actuelles, "suffisantes" pour satisfaire les besoins nationaux en 2020    Le Président Tebboune achève sa visite d'Etat au Royaume d'Arabie saoudite    Real Madrid: Zidane aurait une alternative à 150M€ pour Mbappé !    Sahara Occidental: l'UA, un partenaire principal dans le processus de décolonisation    Le soutien de l'Algérie au droit à l'autodétermination du peuple Sahraoui salué à Bechar    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Vinicius Jr s'en prend à l'arbitre de Real Madrid-Manchester City    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Pas de cadeaux pour Chenine    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    T'es pas mon frère !    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    Les discussions de Genève sur la Libye boudées par les Libyens    Rassemblement de protestation des Patriotes    PT : "Le régime n'a pas changé"    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les revendeurs «partenaires»    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    ASO-PAC pour ouvrir le bal    Le président de Madar secoue les joueurs    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    Samsung présente ses nouveautés au MENA Forum 2020    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Un jeune tabassé à mort à Sidi Khettab    Accident mortel à Béni-Saf    Litige entre élus et administration autour du portrait du Président Tebboune    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    La révolution contée en peinture    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Le pas en avant au bord du précipice !    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Village ath allaoua.. Hommage à trois martyrs
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 04 - 2019

Grand moment de recueillement hier au village d'Ath Allaoua, dans la commune d'Iboudrarène, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Tizi-Ouzou qui a commémoré le 6e anniversaire de la mort des martyrs M'Barek Aït Menguellet, Salah Aït Mohand Saïd et Amar Ould Hamouda au niveau de la stèle érigée en leur honneur sur la route d'Aït Allaoua. Outre la cérémonie de recueillement et du dépôt d'une gerbe de fleurs à la mémoire de ces valeureux martyrs, d'autres activités ont été programmées, notamment des tables rondes. Pour rappel, une nouvelle stèle a été inaugurée dans la même commune d'Iboudrarène, à la mémoire de ces trois figures emblématiques du combat amazigh, mais aussi du mouvement national, en l'occurrence M'barek Aït Menguellet, Amar Ould Hamouda et Salah Aït Mohand-Saïd, en remplacement de celle inaugurée en 2014 et qui a été dégradée.
Ces trois moudjahidine de l'ALN ont été assassinés par des responsables du FLN pour leur activisme berbériste en mars 1956 entre le village de Darna et celui d'Aït Allaoua, dans la commune d'Iboudrarène. «Le 26 mars 1956, M'barek et ses deux amis patriotes Amar Ould Hamouda et le jeune docteur Salah Aït Mohand Saïd furent convoqués au village d'At Ouabane par les colonels Krim Belkacem, Amar Ouamrane et Mohammedi Said ainsi qu'Amer Chikh. Dans un procès où ils n'eurent pas la chance de se défendre, la sentence d'exécution fut prononcée», écrit Ali Yahia Abdennour dans son livre sur le Congrès de la Soummam et dans lequel il a «mis sur un pied d'égalité les messalistes antirévolutionnaires qui venaient de créer un contre-maquis, et les acteurs de la crise de 1949 alors que ces derniers ont répondu à l'appel du 1er Novembre.
«Un tribunal de l'ALN a donc condamné à mort les berbéristes alors qu'ils s'étaient pleinement engagés dans la révolution», a-t-il écrit. «En juin 1956, trois mois après l'assassinat de M'barek Ait Menguellet, le capitaine Bondier bombarda, depuis Tala Ouzrou, la maison d'Amara Ait Menguellet (cousin de M'barek et responsable dans l'Etoile Nord-Africaine). Ne pouvant pas atteindre la demeure de M'barek qu'il avait construite en 1948, l'officier français s'est déplacé jusqu'au village pour détruire la maison d'Ait Menguellet avec des bombes. Mais avant déjà, les militaires ont essayé de l'incendier mais n'y ont pas réussi. Puis, pour s'en débarrasser, ils ont mis un drap blanc sur le toit pour permettre de le cibler à partir du village Ait Ali qui fait face à Ighil Bouamas», avait indiqué dans un témoignage Ouahab Ait Menguellet, actuel maire de Tizi Ouzou et fils de M'barek.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.