Arrestation de cinq individus en possession de 100 millions de centimes en faux billets    Le Président Tebboune : développer les capacités de l'ANP face aux défis sécuritaires dans les pays voisins    «Le hirak a réussi à s'émanciper du culte du zaïm»    Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Algérie-Libye: le renforcement de la coopération économique soulignée lors d'un forum d'affaires    Les walis appelés à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des citoyens    ANNULATION DE VOLS A CAUSE DU CORONAVIRUS : Air Algérie dément    VENTE DU LAIT EN SACHET : Bras de fer entre le ministre du Commerce et les distributeurs    CORONAVIRUS : Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens à Wuhan    LA WILAYA ENREGISTRE DES RETARDS DANS LES RACCORDEMENTS : Le gaz de ville, une priorité absolue à Oran    MASCARA : Arrestation de deux dealers d'hallucinogènes    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    Médéa : campagne de sensibilisation aux accidents de la route    La CAT a saisi l'ITF    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur»    Kaci-Saïd : "Le MCA devait négocier le transfert de Bendebka"    Foot/ Ligue 1 (JS Kabylie): le Tunisien Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Abdelkader Ouali soupçonné de lourdes affaires de corruption    Un protocole à la tête du client ?    Le retrait militaire américain du Sahel inquiète Paris    Le successeur d'Al-Baghdadi menace de s'attaquer à Tel-Aviv    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    Cinq DG depuis le début du hirak    Plan d'action du gouvernement : Le Conseil des ministres se réunira la semaine prochaine    Emploi et formation en Algérie : Opportunités et défis de la révolution numérique    Cancer du sein: 3800 femmes bénéficient d'un dépistage précoce à Biskra    Installation du Comité algérien de soutien et de fraternité avec le peuple libyen    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Ciné-club à Bejaïa : Nadia Zouaoui raconte «l'islam de (son) enfance»    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    Il y a de l'eau dans le gaz !    BONBONS ET CARAMELS    Accords d'association avec l'UE et de la zone de libre-échange arabe: L'Algérie a mal négocié    Mostaganem: 35 personnes, dont un ex-wali et 11 cadres, accusés dans des affaires de corruption    L'après Berlin et la crise libyenne    Deuxième place pour Reguigui    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    Le gouvernement dément la mort de manifestants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 04 - 2019

La conférence de dialogue et de concertation devant se tenir demain 22 avril, au Palais des nations, s'annonce être un «fiasco» pour le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah. Son annulation est fort probable.
Très contesté par le peuple qui revendique son départ immédiat, Abdelkader Bensalah est boudé par l'opposition et les personnalités nationales. Une centaine de personnalités, responsables politiques et représentants associatifs, ont été conviés par Bensalah pour des consultations, sur fond de feuille de route portant sur l'élection présidentielle du 4 juillet prochain. Jusqu'à présent, seulement Abdelaziz Ziari, ancien président de l'APN, l'avocat Miloud Brahimi et le président du parti Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaid, ont répondu à l'invitation de Bensalah. Ces derniers ont exposé leurs plans de sortie de crise.
Les partis de l'Alliance (FLN, RND, TAJ, MPA, ANR), ne se sont pas encore prononcés sur leur intention d'y participer ou pas. La majeure partie de la classe politique et des personnalités nationales ont affiché clairement leur refus de rencontrer le chef de l'Etat, en raison de son «illégitimité» aux yeux du peuple. La rencontre de ce lundi, annoncée unilatéralement par le système, risque d'être annulée, étant donné que Bensalah se retrouve seul dans sa démarche, sans interlocuteur. Hier encore, c'est le tour du président de Talai'e El Hurriyet, Ali Benflis, de décliner l'invitation de Bensalah. «Je ne participerai pas à ces consultations», a-t-il annoncé. «A mes yeux, ces consultations sont inopportunes, hors du sujet de l'heure et même contre productives», a-t-il estimé.
Benflis a expliqué que ces rencontres vont être perçues par le peuple comme une autre provocation, visant à éluder la réponse à ses justes revendications. Pour lui, les revendications du peuple sont claires, justes et justifiées. «Le peuple veut le départ de tous les symboles du système. Le vrai problème posé par le peuple algérien est à la présidence de l'Etat, à la présidence de l'Assemblée populaire nationale (APN) et au gouvernement», a-t-il fait remarquer. Benflis expliquera aussi que «ces consultations sont contre-productives, parce que nous sommes engagés dans une course contre la montre, et qu'elles font un usage inapproprié du temps qui nous est compté». Etant citoyen Algérien, Benflis a affirmé partager pleinement les aspirations du peuple. «En tant que responsable politique, je m'emploie au mieux de mes possibilités et de mes capacités, à contribuer à leur réalisation prometteuses pour la nouvelle citoyenneté, pour l'Etat de droit et pour la République démocratique et moderne», a-t-il ajouté.
L'ancien chef de gouvernement, Ahmed Benbitour, a de sa part, affirmé ne pas prendre part à ces audiences. Intervenant hier au forum d'«El Hiwar», Benbitour a assuré n'avoir pas reçu d'invitation pour participer à ces rencontres. «Je n'ai pas été convié à ces audiences. Abdelkader Bensalah connaît très bien ma réponse et ma position vis-à-vis de lui», a-t-il souligné. Et d'ajouter : «C'est clair que je ne vais pas participer à ces rencontres», a-til observé.
Niet de l'opposition
Même son de cloche chez Moussa Touati, président du parti du FNA, qui affirme son attachement aux revendications du peuple. Le MSP, le FJD, l'UFDS, le FFS, le PT, le MDS, Jil Jadid et le RCD, ont tous opposé un refus catégorique à l'offre de dialogue de Bensalah. Des personnalités nationales et des associations de la société civile ont, eux aussi, refusé cette série de rencontres visant, selon eux, à détourner les revendications des Algériens. C'est le cas, notamment, de l'avocat et militant des droits de l'homme, Me Mostefa Bouchachi, ainsi que la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (LADDH), qui annoncent «ne pas cautionner une telle démarche qui tourne le dos aux revendications populaires».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.